print preview

Service de police aérienne 24

La sauvegarde de la souveraineté sur l’espace aérien comporte des mesures passives (surveillance de l’espace aérien) et actives (interventions). Telle est la mission quotidienne du service de police aérienne (PA24).

lp241

Aperçu

Dans le cadre du service de police aérienne, les Forces aériennes contrôlent les survols d’aéronefs d’État étrangers. Elles vérifient si les vols sont conformes aux autorisations diplomatiques (Diplomatic Clearances). Ces contrôles sont appelés « Live Mission ».

Les interventions destinées à aider des avions civils ou à sanctionner de graves violations de la souveraineté aérienne ou de règles du trafic aérien sont appelées « Hot Mission ».

La capacité d’intervention du service de police aérienne est en train d’être étendue. Dès fin 2020, deux avions de combat armés se tiendront prêts à décoller 365 jours par an et 24 heures sur 24.

En principe, les jets chargés d’effectuer des missions de police aérienne décollent depuis la Base aérienne de Payerne. Mais il se peut, qu’en raison des conditions météorologiques ou d’une fermeture de piste, des avions décollent de Meiringen ou d’Emmen pour effectuer des engagements. 

Détonations supersoniques

Lors d’engagements de police aérienne, il se peut, également en dehors des horaires ordinaires de service de vol militaire, que des vols supersoniques provoquent une détonation. Dans ces situations, on ne peut pas éviter les nuisances sonores. Cependant, les Forces aériennes font tout leur possible pour maintenir le nombre de vols supersoniques au strict minimum et elles observent des directives restrictives en la matière.