Missions

Promotion militaire de la paix depuis 1953

Camp Bir Lahou au Sahara occidental.
L’Armée suisse envoie des observateurs militaires au Sahara occidental depuis 2014.

La promotion militaire de la paix est donc née en Suisse en 1953, lorsque le Conseil fédéral envoyait 146 militaires armés en Corée pour appuyer les deux commissions œuvrant dans ce pays : la CRNN, la commission de rapatriement des nations neutres et la CSNN, la commission de surveillance du cessez-le-feu entre les deux Corées des nations neutres (Neutral Nations Supervisory Commission, NNSC). La CRNN a cessé ses activités à la fin février 1954 étant donné que son mandat consistant à organiser l’échange de prisonniers de guerre était alors achevé. En revanche, la CSNN existe toujours, mais avec une mission modifiée, et est aujourd’hui soutenue par cinq officiers stationnés à Panmunjeom. 

La Suisse participe à des missions d'observation militaires non armées depuis 1990. Actuellement, 29 officiers suisses sont engagés comme des observateurs militaires et des officiers de liaison (ces deux fonctions étant regroupées sous la dénomination "experts militaires en mission de l'ONU ") ainsi que comme des officiers d’état-major dans les missions suivantes: ONUST (Proche-Orient, 13), MONUSCO (République Démocratique du Congo, 4), UNMISS (Sud-Soudan, 1), MINUSMA (Mali, 6), UNMOGIP (Cachemire, 3) et MINURSO (Sahara-Occidentale, 2).  

En outre, l’Armée suisse participe depuis 1999 avec la SWISSCOY à la mission de maintien de la paix au Kosovo KFOR sur la base de la Résolution 1244 de l’ONU et de l’Arrêté du Conseil fédéral du 23 juin 1999. Le mandat a été limité par le Parlement à fin 2020. La SWISSCOY se compose au maximum de 190 volontaires armés pour assurer leur propre protection et comporte entre autres les éléments suivants :JRD-North, quatre équipes LMT (Liaison and Monitoring Teams), National Support Element (tâches logistiques nationales et prestations binationales), une police militaire (nationale et multinationale) ainsi qu’une équipe EOD (élimination de munitions non explosées). La KFOR dispose en outre d’un détachement de transport aérien qui comprend deux hélicoptères dont un destiné à la réserve technique.

Depuis le début du mois de novembre 2004 la Suisse participe à la mission EUFOR ALTHEA en Bosnie-Herzégovine. 16 officiers et sous-officiers forment deux équipes de liaison et d’observation (Liaison and Observation Team, LOT) à Mostar et à Trebinje. Quatre officiers supérieurs travaillent également au LOT Coordination Center (LCC) et au HQ EUFOR dans le camp Butmir de Sarajevo. En juin 2011, l’engagement de la Suisse au profit de l’EUFOR a été augmenté d’une équipe de formation mobile (Mobile Training Team, MTT). Six experts suisses en armes légères, en munitions et en langues, affectés à une équipe multinationale de spécialistes, dispensent aux forces armées de Bosnie Herzégovine une formation concernant la gestion des munitions et des dépôts d’armes. Ils se rendent sur place pour des séquences d’instruction spécifiques qui sont limitées dans le temps.

Dans le domaine du déminage humanitaire des Suisses sont engagés au Sud-Soudan (2), au Congo (6), au Sahara-Occidentale (2) et au Tunesie (1) pour assurer des tâches de conseillers dans divers domaines : la logistique et la technique ou encore à titre de spécialiste IMSMA.

Quatre suisses se trouvent à New York à l’UNOPS (UN Office for Project Services). L’Armée suisse soutient en outre, avec trois persons, le quartier général de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe à Vienne.

Des officiers suisses sont engagés également dans d’autres fonctions internationales : au sein du Kofi Annan International Peacekeeping Training Center (KAIPTC ) au Ghana (4) et de l’International Peace Support Training Centre (IPSTC ) au Kenya (2).

Le centre de compétences SWISSINT

La promotion de la paix dans le cadre d’opérations internationales est l’une des trois missions de l’Armée suisse, inscrite en tant que telle dans la loi sur l’armée. Cette mission incombe au Centre de compétences SWISSINT (Swiss Armed Forces International Command) basé à Stans.

Pour de plus amples informations, consultez ce site.