print preview Retour Appli sport ready #teamarmee

Get ready #teamarmee!

Prêt pour le recrutement ? Être en forme physique et mentale pour l’école de recrues a toujours été un défi pour la relève militaire. L’Armée suisse a développé une application qui permet aux conscrits de se préparer bien avant la journée de recrutement en leur proposant un programme d’entraînement adapté aux exigences militaires et à la fonction souhaitée au sein de l’armée pour qu’ils soient à la hauteur des attentes physiques et psychiques de l’instruction de base.

04.03.2019 | Communication Défense, Franziska Walt

180910_Logo-Thema-des-Monats_Aus-der-Truppe_fr


Futur grenadier, artilleur ou soldat d’exploitation, si vous souhaitez vous préparer sérieusement à la journée de recrutement puis à l’école de recrues, vous ne devriez pas passer à côté de la nouvelle application de l’Armée suisse ready #teamarmee, disponible gratuitement. Application ultra professionnelle pour l’entraînement physique, elle se démarque dans la large gamme des applications consacrées au sport.

Sa mission : aider les conscrits à être dans une forme physique optimale et à développer un mental d’acier, non seulement pour être armés face à la fatigue de l’instruction de base, mais surtout pour se positionner au mieux lors de l’inspection, car c’est là que commence la carrière militaire, et si possible dans la fonction souhaitée. C’est pourquoi il est prévu de présenter cette application aux conscrits dès la journée d’information.

Une application consacrée au sport avec un large éventail de prestations

À l’école de recrues, les exigences sont parfois extrêmement élevées. Les conscrits sont donc encouragés à se préparer physiquement à l’instruction de base avant leur incorporation. Une bonne préparation physique permet de réduire les risques de blessures et de surmenage que l’on recense en nombre à l’école de recrues en raison d’une préparation insuffisante. L’application ready #teamarmee développée par l’Armée suisse est un programme d’entraînement efficace et moderne pour les futures recrues.

Après 18 mois de développement, la nouvelle application pour smartphones, lancée le 4 mars 2019, se fonde sur les connaissances les plus récentes en matière de science du sport. Avec ses fonctionnalités sophistiquées, à la pointe de la modernité, elle saura combler toutes les attentes. Les exercices qu’elle propose ont été élaborés par des scientifiques de la Haute école fédérale de sport de Macolin (HEFSM). Elle contient aussi des informations sur la motivation et la préparation mentale, conçues par la faculté de psychologie militaire et de pédagogie militaire à l’Académie militaire de l’EPF de Zurich (ACAMIL).

L’application peut être utilisée comme toute autre application consacrée au sport. Il suffit d’entrer quelques données personnelles comme le sexe, l’âge et le poids et d’effectuer un test de fitness simple pour obtenir un programme d’entraînement sur mesure avec des exercices de musculation et d’endurance adéquats. L’utilisateur peut consigner les résultats de ses entraînements dans un journal de bord et les partager s’il le souhaite sur les réseaux sociaux. L’application ready #teamarmee donne aussi des conseils nutritionnels et des informations pour améliorer sa motivation et adopter un mode de vie sain. Mais la liste de ses fonctionnalités ne s’arrête pas là.

Une parfaite préparation à la fonction souhaitée

Outre son degré de professionnalisme élevé, l’application comporte une caractéristique unique, celle de donner aux conscrits la possibilité de se préparer à la fonction militaire de leur choix. Elle établit un programme d’entraînement à long terme personnalisé sur la base des indications entrées par l’utilisateur. Elle aide ainsi les futures recrues à atteindre le niveau de condition physique qui les prépare à la carrière militaire à laquelle elles aspirent et qui commence dès la journée de recrutement.

Certes, l’application ne donne pas la garantie d’accéder à la fonction militaire souhaitée mais, utilisée dans les règles de l’art, elle permet d’accroître considérablement les chances de s’en rapprocher lors de la journée de recrutement. Cette spécificité constitue un avantage inestimable pour l’engagement futur et la motivation des recrues pendant l’instruction de base. L’application ready #teamarmee a été conçue en premier lieu – si ce n’est exclusivement – pour les jeunes de 14 à 18 ans qui souhaitent se familiariser avec l’armée et se préparer physiquement de la meilleure des façons à la journée de recrutement.

Ces jours, de premiers conscrits peuvent déjà profiter de la nouvelle application de l’Armée suisse. Ceux qui suivent scrupuleusement les exercices taillés sur mesure, font preuve de ténacité et donnent le meilleur d’eux-mêmes au recrutement ont toutes les chances d’être incorporés dans la fonction de leur choix.

L’application convient aussi à des fins civiles. Elle est proposée en téléchargement gratuit.


Une assise scientifique

L’application ready #teamarmee a été développée sur la base des connaissances scientifiques les plus récentes. L’idée de donner aux conscrits, avant même qu’ils entrent à l’école de recrues, la possibilité d’améliorer leur condition physique et mentale, se fonde sur des études menées par la Haute école fédérale de sport de Macolin (HEFSM).

L’étude PADIS (Physical Activities and Demands in Swiss Soldiers) menée par les scientifiques du sport de Macolin pendant les années 2007 à 2010 montre que les sollicitations physiques et psychiques sont extrêmement élevées pendant les dix premières semaines d’école de recrues mais qu’elles diminuent ensuite de manière significative. Ce résultat laisse supposer que l’évolution dégressive pourrait être la raison du taux élevé de blessures des recrues suisses en comparaison internationale et expliquerait aussi le nombre relativement élevé de départs.

L’étude PROGRESS, menée de 2011 à 2013, s’est penchée sur l’influence des sollicitations physiques et psychiques progressives sur la condition physique, les blessures, la motivation et les départs. Une équipe de la HEFSM, de l’ACAMIL, de l’Institut de psychologie de l’université de Zurich et du Service psycho-pédagogique de l’Armée suisse a accompagné à cet effet trois groupes test et un groupe de contrôle composés de militaires en service long de l’infanterie à Aarau afin d’évaluer le risque de blessures et la motivation. Les résultats du test sont sans équivoque : la troupe qui a progressivement augmenté le nombre et la qualité de ses heures de sport et marché chaque jour des distances toujours plus longues, a enregistré près d’un tiers de blessés en moins. Pendant les onze premières semaines de l’école de recrues, elle a été d’ailleurs la seule à afficher une croissance de sa motivation au travail par rapport aux autres groupes de l’étude.

Sur la base des connaissances acquises lors de ces deux premières études, le centre de compétence du sport à l’armée a été chargé, dans le cadre du développement de l’armée (DEVA) 2018, d’élaborer un nouveau concept sportif qui propose des leçons de sport d’intensité progressive et une heure supplémentaire de sport obligatoire par semaine (quatre heures au lieu de trois). L’étude SAFT (Swiss Army Physical Fitness Training) avait examiné la faisabilité ainsi que les résultats concrets du concept entre 2015 et 2016. Sans surprise, l’étude a révélé que les recrues étaient en meilleure forme et comptaient moins de blessures dues au sport et d’absences pour raisons médicales. Le programme a eu en outre une influence positive sur l’endurance psychique des sujets de test et a encouragé la pratique assidue du sport même après l’école de recrues.

Les recommandations émises par l’équipe de scientifiques de la HEFSM et de l’ACAMIL après analyse des résultats ont été mises en œuvre dans l’intervalle. La mesure pour les écoles de recrues, appelée PROGRESS en référence à l’étude, consiste en un programme de sport et d’activités progressif, des leçons de sport plus fréquentes et plus régulières ou, dans une certaine mesure, en plus de temps libre par semaine à des fins personnelles.

Pour remplir sa mission découlant de ces recommandations, le commandement de l’armée a donné le mandat de mettre en place un projet supervisé par le commandant de corps Daniel Baumgartner, chef du commandement de l’Instruction, et le professeur Walter Mengisen, corecteur de la HEFSM et directeur suppléant de l’Office fédéral du sport (OFSPO). Il s’agissait entre autres de développer une application moderne consacrée au sport à l’intention de la relève militaire afin que celle-ci puisse se préparer à l’école de recrues. Après 18 mois de développement, l’application ready #teamarmee fin prête est présentée le 4 mars 2019.