print preview

Führungsunterstützungsbrigade 41

FU Br 41/SKS

Macher aus Leidenschaft

Die Führungsunterstützungsbrigade 41/SKS (FU Br 41/SKS) ist die Brigade der Informations- und Kommunikationstechnologie der Schweizer Armee.

Sie betreibt die Kommunikationsnetze der Armee, die Führungsanlagen der Landesregierung und der Armee sowie mobile Systeme für die Elektronische Kriegsführung.

Die FU Br 41/SKS stellt ebenfalls Dienstleistungen und Systeme für besondere Aufgaben (Informatik, Kryptologie und Sprachspezialisten) bereit.

Das Kdo FU SKS (Systeme – Kurse – Support) stellt die Truppenvertreter in diversen FU Rüstungsprojekten, leitet Truppenversuche und beantragt die Truppentauglichkeit neuer Systeme und bildet Berufspersonal und FU Spezialisten aus Verbänden der ganzen Armee an Fachsystemen aus.

 

Grussbotschaft 2022

Über uns

LE GROUPE GUERRE ELECTRONIQUE 51

Le groupe guerre électronique 51 (gr GE 51) de la brigade d'aide au commandement 41 a eu la chance d'être intégré dans l'exercice d'engagement "RHODANUS". Cet exercice à grande échelle a permis de mettre en œuvre les moyens modernes de guerre électronique dont le groupe dispose.

Un équipement à la pointe

L'aura empreinte de mystère du gr GE 51 le précède : beaucoup d'informations classifiées, rarement sur le devant de la scène, des moyens à la pointe de la technologie. Mais de quoi s'agit-il exactement?

La conduite de la guerre électronique regroupe toutes mesures relatives à l'utilisation du champ électromagnétique. Il s'agit d'y recueillir des informations, d'empêcher la partie adverse d'utiliser certaines fréquences de la sphère électromagnétique ou d'assurer la disponibilité de certaines fréquences pour une utilisation par nos propres moyens. Le corps-métier du gr GE 51 est donc avant tout une fonction d'exploration de la sphère électromagnétique, puis du contrôle de ses fréquences.

Pour effectuer sa mission, le gr GE 51 est équipé d'un système mobile intégré pour l'exploration et l'émission radio (IFASSm). Celui-ci permet d'identifier et d'analyser les sources du trafic radio ainsi que leurs activités dans le temps. L'engagement de l'émetteur polyvalent MZS, sur base Mowag Piranha 8x8, permet de brouiller les fréquences choisies ou au contraire d'en sauvegarder l'utilisation pour notre propre profit.

Il s'agit d'un bataillon bilingue, essentiellement romand, dont le canton parrain est le Jura.

Un bénéficiaire de prestations réel

Grâce au contexte inédit de "RHODANUS", l'expérience a été passionnante et enrichissante, tant au point de vue de l'engagement des propres moyens, que de la durée de l'exercice. C'est d'abord la première occasion où le système IFASSm a pu être engagé de manière réelle sur les éléments de la brigade mécanisé 1 (br méc 1). Lors d'un cours de répétition standard, la partie adverse est simulée par des Puch-radio du gr GE 51 et le système est engagé sur ces véhicules. Le bénéficiaire de prestations, c'est-à-dire le commanditaire et destinataire des produits guerre électronique, est la direction d'exercice. Pendant "RHODANUS", la perspective a été tout autre : nos militaires ont du produire des résultats en faveur d'un réel bénéficiaire de prestations externe : la direction d'exercice de la br méc 1.  Ainsi, l'efficacité du système, les schémas d'annonce, la forme des annonces et l'interaction entre les différents partenaires ont du être travaillés, et leur efficacité a pu être évaluée par un organe externe n'ayant pas l'expérience du brouillage. La qualité des produits a été au rendez-vous, et les moyens ont été engagés de manière efficace, ce qui apporte une réelle plus-value au gr GE 51 dans le cadre d'un exercice interarmes et dont la valeur n'est plus à prouver. L'expérience ne s'arrête pas là, puisque deux officiers de liaison étaient au quartier général (QG) de la br méc 4 à Aigle pendant toute la durée de "RHODANUS". De son côté, la troupe exercée a pu profiter d'un contexte dans lequel ses militaires ont pu apprendre à se comporter de manière adéquate dans une situation de brouillage.

 

Un engagement d'une durée conséquente

Une autre nouveauté pour les militaires du gr GE 51 a été la durée de l'engagement. Exercé habituellement sur des exercices d'une semaine environ, la formation a du fournir des prestations pendant une dizaine de jours sur deux secteurs différents. Le dispositif a d'abord été déployé en Valais, puis démonté et déployé une nouvelle fois sur le canton de Vaud avant le démontage final. À tous les échelons, la pression s'est fait sentir : double planification, organisation de tours de gardes sur une durée plus conséquente, plus longue autonomie sur les emplacements extérieurs, gestion du temps de repos des chauffeurs, rythme de conduite intense. Ces différents challenges ont été relevés haut la main! De plus, la situation sanitaire a imposé un cadre logistique plus contraignant puisqu'il a fallu jongler avec plus de PC arr qu'en situation normale.

Situation tactique spéciale

Engagé au service de la direction d'exercice de la br méc 1, le gr GE 51 s'est retrouvé en situation de troupe non-exercée. Comprendre ce contexte n'a pas toujours été facile car, même en ayant continuellement le scénario des véhicules et infrastructures de conduite de la br méc 1 sous les yeux grâce aux annonces effectuées, les militaires du gr GE 51 ont du prendre en compte une situation tactique différente. Pour eux, la menace n'était pas symétrique et représentée par les troupes blindées, mais asymétrique puisqu'il s'agissait de détachements simulant des sabotages. Plusieurs fois, les véhicules du gr GE 51 ont été pris pour cible ce qui a contribué à la confusion générale! Cependant, les cellules de communication des différentes formations impliquées ont pu partager de nombreux médias, ce qui a permis à nos militaires dans le terrain de voir ce qui se passait "dehors" et de mieux comprendre leur implication dans le cadre d'un exercice à grande échelle. Cet échange a été rendu possible par le lt col Frédéric Penseyres, chef communication de la br méc 1, qui a souhaité intégrer dès le début le bat ondi 16 et le gr GE 51 dans le concept communication.

Bilan positif

Comme déjà évoqué, le contexte "RHODANUS" a permis au gr GE 51 d'engager ses moyens de manière réelle et d'évaluer l'utilité de ses prestations pour un bénéficiaire externe, ici la br méc 1. Sans aucun doute, les moyens mis en œuvre s'inscrivent dans la logique d'un engagement moderne, qu'il soit militaire ou en soutien aux autorités civiles. Le gr GE 51 se réjouit par avance de pouvoir à nouveau mettre à disposition sa technologie dans le cadre d'un grand exercice impliquant d'autres corps de troupes.

Un sacré challenge télématique

Pour le bat ondi 16 (bataillon ondes dirigées), participer à un exercice de brigade comme “RHODANUS”, c’est une réelle chance. Cela permet d’entraîner des réflexes et de se confronter aux problématiques identiques à celles qu’on pourrait rencontrer dans un engagement réel.

 

Pour un bataillon d’ondes dirigées, venir livrer des prestations télématiques dans l’exercice d’une grande unité ce n’est jamais vraiment un exercice! C’est plutôt un engagement. Pourquoi? Car si les télécommunications ne devaient pas fonctionner correctement, la tenue de l’exercice dans son intégralité serait compromise. 

 

Cette année, le bat ondi 16 a participé à “RHODANUS”, l’exercice de demi brigade de la première brigade mécanisée. Une manœuvre à grande échelle, engageant plus ou moins 2'400 militaires sur une durée dépassant une semaine.  

 

«C’était un challenge», commente le lt col Roger Haupt, commandant du bat ondi 16. «La zone d’engagement était particulièrement grande: ça nécessitait beaucoup de liaisons et un réseau assez complexe! Nous avons toutefois pu engager notre système avec succès, tant le RITM (réseau intégré de télécommunications militaires) que les interfaces RAP (radio access point) au profit de la brigade mécanisée 1.»

 

«La durée de l’exercice était aussi un défi pour notre bataillon. Nous en avons tiré quelques leçons, notamment dans la façon de gérer les phases d’un exercice de pareille envergure et sur la façon d’adapter nos liaisons aux changements d’emplacements et au temps nécessaire pour obtenir les liaisons lors d’un déplacement.»

 

Un exercice, plusieurs systèmes

Au sein d’un bataillon d’ondes dirigées, monter un réseau, c’est la base de la mission. Par contre, savoir ce qui va transiter par le réseau et comment le connecter, ce n’est pas forcément toujours évident. 

 

Dans le cas de “RHODANUS”, c’est principalement le système SIC (système de conduite et d’information), plus connu sous son appellation alémanique FIS HE, le système de conduite des Forces terrestres, qui aura passé au travers des liaisons du bat ondi 16. Ce système d’aide à la conduite, qu’on pourrait comparer à un intranet de conduite relié à tous les postes de commandement, a permis à la Brigade mécanisée 1 d’échanger des informations, de l’échelon brigade à celui des troupes sur le terrain, que ce soit sous la forme d’ordres, d’images ou au moyen de la carte de suivi de situation. 

 

Mais là où “RHODANUS” a poussé encore plus loin la connectivité, c’est qu’il aura fallu interconnecter le réseau télématique, le système FIS HE et le village de containers. Ce combo des trois, était, pour le bat ondi 16, une grande première. Résoudre tous les problèmes posés par ces difficultés techniques n’aura pas été simple. 

 

Un bilan on ne peut plus positif

«Un bataillon d’ondes dirigées ne vit que grâce à ce genre de prestations. Ces cas réels sont primordiaux pour nous, explique le lt col Roger Haupt, car ils nous permettent d’en apprendre énormément sur les systèmes, surtout des choses qu’on n’a pas l’habitude ou la possibilité d’entraîner lors d’un cours de répétition d’instruction!»

 

Pour tous les niveaux du bataillon, de la troupe à l’état-major, “RHODANUS” aura été formateur. «De nombreuses leçons ont été tirées pour améliorer notre processus de planification», commente le commandant du bat ondi 16. 

 

La présence aussi d’un adversaire palpable aura été bénéfique pour la troupe du bataillon. C’est un événement peu courant pour une troupe "gris argent" que d’avoir un adversaire lors d’exercices. Les dispositifs de garde des emplacements ont été testés par ces “OPFOR” (opposite formations) et cela aura permis d’entraîner autant le processus d’alarme au sein du bataillon que de montrer l’intérêt de l’autoprotection des emplacements et de la sécurisation du matériel. 

Verabschiedungen Stabskurs 3 2021

Maj Monika Bula
Major Monika Bula

Der Milizstab der Führungsunterstützungsbrigade führte im Dezember den dritten Stabskurs des Jahres durch. Neben intensiver Stabsarbeit wurden auch einige Kameradinnen und Kameraden verabschiedet: Maj Michael Büchler, Oberstlt Rolf Huser, Hptm Stefan Keilwerth, Oberstlt i Gst Marc Kramis, Maj Stefan Schenk und Fachof Tonio Zemp. Zu den besonderen Abgängen zählt Maj Monika Bula. Sie unterstütze den Stab während 16 Jahren als Quartiermeister. Ihr und den weiteren Mitgliedern die zum letzten Mal aus den Stabsarbeitstagen entlassen werden danken wir herzlich für den ausserordentlichen Einsatz für die Schweizer Armee und wünschen alles Gute für die Zukunft. 

WK Ristl Bat 32

Nach erfolgreich beendetem KVK ist Anfang dieser Woche das Gros des Ristl Bat 32 in den Wiederholungskurs eingerückt. Unsere diesjährige Dienstleistung beinhaltet gleich drei Einsätze: Einerseits unterstützt das Ristl Bat 32 die Mech Br 4 im Einsatzraum Seeland, in der Region Ostschweiz unterstützt unser Bataillon die Mech Br 11 sowie das Kdo KSK mit der Grenadier Rekrutenschule in ihrer Abschlussübung.

Wir freuen uns auf eine spannende, lehreiche und vor allem intensive Zeit.

SIF 2021 gr GE 51

A030B590-0F09-47B4-972C-D36DAA35B767

Les mil du gr GE 51 sont entrés en service lundi 27.09.2021. L'entrée en service s'est bien déroulée et les mil ont pu recevoir l'instruction de base prévue.

 

Les tâches de la semaine 1 permettent d'assurer la disponibilité du système et des mil avant l'exercice d'engagement "RHODANUS" qui commencera en semaine 2. La FuBe EKF est un point essentiel qui permet de tester le système IFASS dans cette optique.
De plus, l'EM gr GE 51 sera exercé par la brigade sur l'exercice d'état-major "CONDOTTA".

Chef der Armee zu Besuch im gemeinsamen Stabskurs der FUB und der FU Br 41/SKS

Besuch_CdA_Stabskurs_Kloten_2021-1

Am Donnerstag, 17.06.2021, kam der Chef der Armee zu Besuch in den Stabskurs beider Stäbe FUB und FU Br 41/SKS nach Kloten. Während des mehrstündigen Besuchs am Nachmittag nutzte Korpskommandant Thomas Süssli die Gelegenheit, mit den Stabsmitarbeitern zu sprechen und sich ein Bild über die aktuellen Aufgaben und Herausforderungen zu machen.  

WK 2021 des FU Bat 41

WK 2021 des FU Bat 41

Das Highlight der diesjährigen Dienstleistung war die erfolgreich durchgeführte Übung "LINK", die im Raum Zürich/Ostschweiz stattfand. Dabei wurde sowohl das Wissen im technischen Bereich, als auch das taktische Verhalten gefestigt und verbessert.

Selbst bei drückender Hitze hat die Truppe beste Leistungen vollbracht und somit die Übung zum Erfolg geführt.

KVK EKF Abt 42

KVK10016

Der KVK der EKF Abt 52 ist gut angelaufen. Die Truppe hat diverse Standorte im Raum Bern bezogen, während der Stab eine eigene Übung abhielt und die Hauptübung des WK’s im Raum Ostschweiz plante.

Das Kader hat sich ebenfalls mit einer eigenen Übung intensiv für die folgenden 3 Wochen vorbereitet und freut sich, den Rest der Truppe zu empfangen.

In der ersten Woche stehen AGA- und FD-Ausbildung auf dem Programm, während in der zweiten Wochen nach der Inspektion die Hauptübung inkl. Dienstwochenende ansteht.

Digitaler Jahresrapport 2021

Brigadier Thomas A. Frey lud am 19. März 2021 zum ersten digitalen Jahrsrapport der Führungsunterstützungsbrigade 41. Ein Novum in einer der digitalsten Brigaden der Schweizer Armee. Im Zeichen von Corona sprach er über das vergangene Jahr, die Kommandoübergaben in den Truppenkörpern und die Zukunft. Höhepunkt bildete das Inteview mit dem FC St. Gallen Präsidenten Matthias Hüppi. 

 

Ausbildung

 Interaktive LMS Lektionen
Die interaktive Ausbildungsplattform für Ristl und UEM Anwendungen.

Die Module können neu auch ab Smartphone genutzt werden.  

Inhalte:

•Lektionen basierend auf dem neuen Handbuch Ristl / Uem  

•Die Lektionen decken vor allem bisherige Problembereiche ab, die für Kader und Mannschaft von entscheidender Bedeutung sind.

•Neu ist es möglich, dass die AdA auch individuell per SmartPhone lernen können (AVOR Ausb / Microdispo / U / Ei, Wartezeiten…).

 

Themen

•Fehlersuche SE-240 (Funk)

•Fehlersuche SE-235 (Funk)

•Eist IKT (Einsatzstelle IKT)

•R-905 Systematisches Richten (Richtstrahl)

•R-905 Finessen (Richtstrahl)

•Service IMFS (Integriertes Militärisches Fernmelde System)

•Service RAP (Radio Access Point)

•Service Komm Pz (Kommunikations Panzer)

 

Zusätzlich gibt es Tests pro Thema und Vortrags-Filme zur Vertiefung.

 

www.lmsvbs.admin.ch/mobile/

Dokumente

Jobportal

banner

Suchen Sie eine neue Herausforderung im Stab? Wollen Sie zur "Brainpower" des Kommandanten werden und auf strategischer und operativer Stufe mitgestalten? Sind Sie ein Teamplayer? Hier finden Sie die offenen Stellen bei der FU Br 41/SKS.

Zum Jobportal

Badge FU Br 41/SKS

Kdo FU Br 41/SKS Kommandohaus
Kaserne
CH-8180 Bülach
Tel.
+41 58 467 97 00
Fax
+41 58 467 98 46

E-Mail


Kurzadresse


www.armee.ch/fub

Kdo FU Br 41/SKS

Kommandohaus
Kaserne
CH-8180 Bülach

Karte ansehen