print preview

AFC: Acquisition, Fidélisation et Conseils

Startseite_Intranet__GBB

 

Cette unité administrative de l’EM cdmt Instr s’occupe de recruter, de fidéliser et de conseiller les militaires potentiels ou actifs ainsi que les vétérans.

Ce domaine entend aviver l’intérêt de la jeunesse suisse pour le thème de la sécurité afin d’accroître l’attractivité du service militaire auprès des groupes cibles. Pour cela, il doit informer les futurs conscrits en entrant dans leur univers.

Le AFC doit également fidéliser les militaires pour qu’ils retirent une satisfaction de leurs périodes de service et qu’ils s’identifient plus fortement à l’armée.

En ce qui concerne les anciens militaires, ils doivent être mieux informés de ce qui se passe actuellement au sein de l’armée car, en tant que vétérans, ils sont les plus à même d’être ses ambassadeurs parmi la population.

De plus, le RFC vise à renforcer la collaboration et la communication avec divers partenaires, qu’ils soient internes ou externes, notamment les milieux éducatifs, l’économie et les cantons.

 

Afin de montrer les avantages du service militaire et de donner une image positive de l’Armée suisse à la jeunesse de notre pays (dès l’âge de 14 ans) – ainsi qu’à son entourage – ce domaine doit susciter et maintenir, avant l’ER, l’intérêt de celle-ci pour le thème de la sécurité en appliquant les mesures suivantes :

  • organiser l’information prémilitaire dans les écoles professionnelles et les gymnases;
  • gérer une partie du matériel didactique de l’armée et le proposer aux écoles;
  • contribuer à une stratégie de marketing et de communication axée sur les groupes cibles;
  • soigner systématiquement les contacts avec les partenaires (écoles, associations, services de l’orientation professionnelle, cantons, associations professionnelles) et le monde qui entoure la jeunesse (parents, corps enseignant);
  • participer à des foires et salons (salons des métiers, salons des jeunes diplômés, foires grand public, etc.);
  • mettre sur pied ou compléter des services de conseil.

 

Dans la période qui suit le début de l’ER, ce domaine doit faire en sorte de fidéliser les militaires au moyen des mesures suivantes :

  • proposer un conseil personnalisé sur place (carrière militaire / civile, interfaces avec S soc / SPP / AA, placements, intermédiaires, etc.);
  • gérer et étendre la prise en compte de l’instruction militaire / la reconnaissance mutuelle dans la formation du degré tertiaire et rechercher d’autres possibilités de prise en compte;
  • assurer la coordination et servir d’interlocuteur dans le domaine de la formation (degré sec I, degré sec II et hautes écoles) et de l’économie (associations patronales et faîtières, etc.);
  • fournir, à titre de service d’information, des renseignements thématiques aux cdt, commandements d’arrondissement, services de coordination, organes du secteur éducatif, population, etc.;
  • contribuer à une stratégie de marketing et de communication axée sur les groupes cibles (prospectus / médias sociaux, bulletin d’information, etc.);
  • développer et administrer des réseaux de militaires actifs ou de vétérans;
  • développer et gérer une place du marché en ligne (p. ex. une bourse aux emplois).

Ces mesures visent à montrer les avantages notables que retirent les personnes astreintes au service militaire afin de renforcer le pouvoir d’identification à l’Armée suisse.

Dès qu’un militaire est libéré du service, il s’agit de le maintenir dans le système de la meilleure manière qui soit. Sur la base des résultats du séminaire d’intégration 2020 de l’université de Saint-Gall, il est envisagé d’appliquer les mesures suivantes :

  • développer, concrétiser et administrer des réseaux d’anciens militaires (vétérans);
  • utiliser pleinement le savoir-faire dans le cadre du coaching;
  • tirer profit du potentiel des vétérans comme ambassadeurs.

 

La collaboration et la communication avec divers partenaires, tant internes qu’externes, doivent être coordonnées et harmonisées – et notamment étendues aux milieux éducatifs et économiques suisses – au moyen des mesures suivantes :

  • gérer les contrats de manière entreprenante et transparente (acquisition, coordination);
  • développer et entretenir des réseaux comme la Conférence des directrices et directeurs des gymnases suisses, la Conférence suisse des directrices et directeurs d’écoles professionnelles, les offices régionaux de placement, Swiss Leaders, les services de conseil, les milieux éducatifs, les associations, les petites et moyennes entreprises, les cantons, etc.;
  • entretenir et développer la coordination dans le domaine de l’instruction entre organes civils et militaires;
  • cultiver stratégiquement les contacts par une gestion des relations avec différents acteurs définie en fonction des groupes cibles.

Les mesures visent en priorité à établir une situation gagnant-gagnant. C’est possible par un développement et un approfondissement des rapports ou par la reconnaissance de certains contenus communs dispensés dans le cadre des divers types d’instruction.

 

Le AFC dispose d’interfaces avec : 

  • la Conférence gouvernementale des affaires militaires, de la protection civile et des sapeurs-pompiers;
  • la Conférence des responsables cantonaux des affaires militaires, de la protection de la population et de la protection civile;
  • l’Association suisse des commandants d’arrondissements;
  • l’Organisation faîtière des hautes écoles suisses (swissuniversities);
  • la Conférence des directrices et directeurs des gymnases suisses;
  • la Table ronde des écoles professionnelles;
  • la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique;
  • la Schweizerischen Konferenz des Verbands Schulleiterinnen und Schulleiter;
  • les milieux économiques en ce qui concerne l’obtention et l’élargissement des reconnaissances et des prises en compte;
  • les services administratifs de l’armée et les commandements, notamment ceux des formations d’application et du cdmt Recrutement, de la Comm D, le cdmt Op avec les div ter 1 à 4.

 

L’intervention du AFC doit permettre d’atteindre, à moyen et à long terme, les buts suivants :

  • maintenir une image positive de l’Armée suisse auprès de la population;
  • donner des facilités d’interaction avec l’armée;
  • permettre d’unifier les procédures par des processus constants dans le recrutement, la fidélisation et le conseil;
  • favoriser et consolider la mise en réseau et la collaboration entre les diverses parties prenantes et l’armée;
  • faire connaître au grand public les avantages du service militaire.

 

La collaboration avec le AFC crée des synergies dans :

  • l’organisation et la réalisation d’événements communs;
  • le soutien dans la préparation et la concrétisation de concepts didactiques sur le thème de la sécurité;
  • le développement commun de produits novateurs dans les domaines de la communication et de la numérisation;
  • le conseil et le soutien aux militaires (futurs, actifs et vétérans).

Organigramm

Organigramm_GBB

Dokumente

Dokumente


État-major du commandement de l’Instruction Acquisition, Fidélisation et Conseils
Papiermühlestrasse 14
CH - 3003 Bern

E-Mail