print preview

Centre de compétences du service vétérinaire et des animaux de l'armée

Soldat du train avec bête de somme


Le Centre de compétences du service vétérinaire et des animaux de l‘armée (cen comp S vét & animaux A) assure l’instruction et l’engagement des formations vétérinaire, du train et des conducteurs de chien sur son emplacement du Sand-Schönbühl.

Des engagements ont lieu comme appui de la troupe ainsi que subsidiairement pour les instances civiles. Comme moyen de la première heure, une partie de la compagnie conducteur de chien ainsi que les conducteurs de chien professionnels se tiennent prêts pour des engagements en cas d’aide spontanée ou d’aide militaire de catastrophe.

Le Centre de compétences propose des cours préparatoires pour futurs recrues du train, du service vétérinaire, de la maréchalerie et de la conduite des chiens. Cela sert à tester vos qualité et votre potentiel pour ces fonctions militaires.

L’organisation et le fonctionnement de notre propre école d’officiers pour les étudiants en médecine vétérinaire (lieutenant, vétérinaire) permet de coordonner au mieux l’instruction professionnelle privée et le service d’avancement militaire comme officier.

L’instruction technique militaire de maréchal-ferrant constitue un complément et un perfectionnement à l’apprentissage professionnel civil de maréchal-ferrant CFC.

En collaboration avec le service vétérinaire de l’armée, le centre de compétence assure la constitution et l’instruction des animaux de l’armée.

Deviens spécialiste des animaux

Si la fonction de spécialiste des animaux de l’armée est exigeante et intéressante, l’exercer est aussi une occasion rêvée de relever un défi passionnant. Désirez-vous travailler avec des animaux ? Désirez-vous bénéficier de formations qui vous seront par la suite utiles également dans le civil ? Désirez-vous accomplir des engagements en conditions réelles ? Chez nous, vous êtes alors à la bonne adresse!

Vidéo

Animaux de l'armée – le film

Soldat du train

Vous avez de l’expérience ou aimez être quotidiennement en contact avec des chevaux?
De corpulence robuste, vous êtes capable d’assumer une charge de travail importante et êtes proche de la nature?
Vous êtes prêt à fournir davantage de prestations et à faire passer au premier plan l'assistance au cheval?

Si vous répondez à ces exigences, vous serez alors un bon soldat du train.

En tant que soldat du train, vous êtes responsable du cheval qu’on vous a confié. Vous vous en occupez et vous êtes en mesure d'effectuer des transports de matériel dans un terrain impraticable pendant une période prolongée et également dans des conditions difficiles.

Vous mettez vos compétences à l'épreuve lors de l'engagement subsidiaire (aide en cas de catastrophe) au profit des partenaires civils.

Des soldats du train particulièrement bien prédisposés sont formés en plus comme cavaliers patrouilleurs et disposent d'une formation approfondie en équitation tout en observant des instructions techniques. Les cavaliers patrouilleurs se chargent de missions de surveillance dans un secteur attribué en faisant des observations et des communications en guise de complément à des patrouilles à pied, à une reconnaissance par des moyens mécanisés et à une reconnaissance aérienne.

En tant que futur cadre des formations du train, vous avez en plus la possibilité d'acquérir le brevet d'équitation et d’approfondir vos connaissances en matière d’équitation.

Des soldats particulièrement bien prédisposés ainsi que les acheteurs d’un cheval ou d’un mulet de train de la Confédération reçoivent en complément une formation poussée dans le domaine de l'attelage et de la conduite.

Le Centre de compétence du service vétérinaire et des animaux de l’armée propose chaque année deux journées d’introduction pour les futures recrues du train.
Venez nous visiter et faites-vous votre propre image des activités du service Train - Vous n’allez pas le regretter!

Ce lien permet d’accéder à des renseignements concernant la journée d’information pour futurs soldats du train et soldats vétérinaires.

L'instructeur spécialisé se tient volontiers à votre disposition pour tout complément d’information:

Centre de compétences du service vétérinaire et des animaux de l'armée
Instructeur spécialisé train
Caserne Sand
CH-3000 Berne 22
+41 58 484 02 00 

Soldat vétérinaire

Le domaine spécialisé du service vétérinaire propose des activités variées, intéressantes et instructives associant l’homme et l’animal et met à contribution une vaste gamme de matériel moderne.

Soins pour chiens et chevaux blessées

L’armée engage des chiens et des chevaux dont il faut bien s'occuper. Bien s’en occuper et, avant tout, bien soigner les animaux blessés ou malades en suivant les instructions du vétérinaire fait partie des tâches principales des soldats vétérinaires.

Appui pour le vétérinaire

En tant que soldat vétérinaire, vous préparez le matériel opératoire et assistez le vétérinaire pendant les opérations. Ensuite, vous vous occupez des animaux malades jusqu’à ce qu’ils soient de nouveau opérationnels.

Exploitation de la clinique vétérinaire mobile

Grâce au matériel moderne et à une formation éprouvée, vous pouvez assurer les soins aux animaux sans devoir être stationné à un emplacement permanent. Pour ce faire, vous savez exploiter une clinique vétérinaire mobile ou planifier et installer un bivouac pour les animaux blessés sur le terrain, ce qui nécessite un certain talent d’improvisation.

Lutte contre les épizooties

Votre intervention est nécessaire lorsque des maladies animales et des épizooties telles que la fièvre aphteuse et la grippe aviaire constituent une menace. Dans les plus brefs délais, vous dressez le tableau de la situation et prenez position sur la place sinistrée. Des exercices proches de la réalité pendant l’école de recrues et un matériel moderne vous permettent de nettoyer et désinfecter rapidement l’exploitation touchée et d’éviter ainsi que l’épidémie ne se propage.

Le Centre de compétence du service vétérinaire et des animaux de l’armée propose chaque année deux journées d’introduction pour les futures recrues du vétérinaire.
Venez nous visiter et faites-vous votre propre image des activités du service vétérinaire - Vous n’allez pas le regretter!

Ce lien permet d’accéder à des renseignements concernant la journée d’information pour futurs soldats du train et soldats vétérinaires.

L'instructeur spécialisé se tient volontiers à votre disposition pour tout complément d’information:

Centre de compétences du service vétérinaire et des animaux de l'armée
Instructeur spécialisé vétérinaire
Caserne Sand
3000 Berne 22
+41 58 484 02 00

 

Maréchal-ferrant militaire

Aucune autre fonction au sein de notre armée ne s’inscrit dans une tradition aussi longue et ininterrompue que celle de maréchal-ferrant militaire.

Aucune autre fonction militaire, à l’exception des professions médicales et des théologiens, n’est exercée par des personnes d’un corps de métier civil.

Un métier qui s'inscrit dans une tradition

Le ferrage des chevaux remonte au début du Moyen Age. A cette époque-là, le fer à cheval était un facteur qui décidait de la victoire ou de la défaite lors des batailles. Une armée qui disposait de chevaux bien ferrés était non seulement plus longtemps prête à l’engagement mais bénéficiait aussi de l’avantage décisif de ne pas devoir se préoccuper ni de l’usure des fers, ni des sols glissants.
Le ferrage des chevaux est ainsi devenu un artisanat recherché, et ce également par les armées.

L’origine du ferrage militaire remonte au temps de l’organisation du train pour les campagnes de guerre des anciens Confédérés. A cette époque-là, il n’y avait toutefois pas de corps de maréchaux-ferrants militaires. Tout comme les membres de toutes les autres corporations, c’est en cas de besoin que les maréchaux-ferrants exerçaient leur art au sein des armées. Depuis 1887, les maréchaux-ferrants militaires bénéficient d’une instruction spéciale. Cette instruction a d’abord été dispensée à Thoune, puis à la caserne de Sand. 

Combinaison idéale de l’apprentissage et de l’école de recrue

Les futures recrues qui font un apprentissage de maréchal-ferrant avec CFC ont la possibilité de suivre au Centre de compétences un cours de trois semaines pour futures recrues maréchaux-ferrants, qui compte, dans la formation de base, comme cours interentreprises III. Ensuite, une fois la procédure de qualification réussie, elles reçoivent pendant l’E S vét et animaux A l’instruction qui les prépare à la fonction de maréchal-ferrant militaire.

Une instruction polyvalente

Pendant l’école de recrues de maréchal – ferrant, vous suivrez en plus de l’instruction militaire de base, une instruction poussée dans ce service spécialisé, qui comprend également une formation d’équitation et en hippologie.

En voici quelques thèmes principaux:

  • Forger des fers à rainure et des fers bob punch;
  • Forger des fers à chevaux spéciaux et orthopédiques;
  • Ferrement de chevaux et de mules;
  • Ferrements de fers à chevaux spéciaux et orthopédiques;
  • Connaissances des chevaux et des outils;
  • Connaissances théoriques d’hippologie (anatomie, éthique, garde, etc.).

A la fin de l’école de recrues, le maréchal-ferrant en chef vous délivrera un certificat de capacité qui sera pour vous une référence précieuse, également dans le cadre de votre carrière professionnelle civile.

Les maréchaux-ferrants peuvent être formés comme sous-officiers. Pour ce faire, ils doivent suivre l’école d’aspirants, à la suite de quoi, ils auront le droit de porter l’insigne spécial de Maréchal-ferrant Orthopédiste (SAP-nr. 2531.6451).

Il existe ensuite la possibilité, au besoin de se former comme maréchal-ferrant sergent-major (sergent-major technique). 

Les contacts internationaux entre maréchaux-ferrants de pays différents sont encouragés de plus en plus. C’est aussi la raison pour laquelle cette formation dispensée à l’armée est reconnue par l’EFFA (European Federation of Farrier Association).

La fonction de maréchal-ferrant militaire est peut-être une option judicieuse pour vous, si vous êtes en train de suivre votre formation de «maréchal-ferrant avec CFC», si vous travaillez volontiers avec des chevaux, si vous jouissez d’une bonne forme physique et si vous avez le talent nécessaire. De plus, vous aurez l’opportunité de développer et de consolider pendant l’école de recrues le savoir-faire que vous aurez acquis dans le cadre de votre formation civile - un avantage dont ne profitent pas toutes les personnes en formation.

Ce lien propose des informations détaillées sur l’instruction de «maréchal-ferrant CFC».

L’instruction militaire de maréchal-ferrant est étroitement liée à la formation professionnelle civile correspondante. Un cours de trois semaines pour futurs maréchaux-ferrants militaires est organisé chaque année. Sont admis à l’école de recrues uniquement les participants qui réussissent ce cours.

L'instructeur spécialisé se tient volontiers à votre disposition pour tout complément d’information:

Centre de compétences du service vétérinaire et des animaux de l'armée
Chef des maréchaux-ferrants de l’armée
Caserne Sand
3000 Berne 22
+41 58 484 02 00 

Recrues conducteur de chien

Le test d'aptitude a lieu environ 4 mois avant le début de l'ER. Ce test d'aptitude ne recrute que les conducteurs/trices de chiens qui sont prévus pour l'ER qui suit directement. Les futurs conducteurs/trices de chiens peuvent acquérir un chien de service de l'Armée suisse ou se présenter avec leur propre chien selon les conditions ci-dessous.

Le test d'aptitude se compose de deux parties (demi-journées, en général le matin et l'après-midi de la même date). Les personnes intéressées qui échouent à un élément de la première partie ne sont plus admises à la deuxième partie et sont libérées du test d'aptitude. Les candidats les plus aptes sont sélectionnés parmi ceux qui ont réussi la deuxième partie (en fonction du nombre de chiens disponibles et des besoins de l'armée en matière de relève). Il n'existe aucun droit à la prise de fonction. De plus, la première phase de l'école de recrues est également sélective.

Si le test d'aptitude n'est pas réussi (première, respectivement deuxième partie) ou si aucune sélection n'a lieu, le/la participant(e) est immédiatement incorporé(e) dans sa première fonction selon le recrutement et peut procéder selon les possibilités pour les candidats non retenus.

Déroulement du test d'aptitude:

•  Matin, partie 1:

•  Accueil, information sur le déroulement de la journée;

•  Contrôle des documents à apporter;

•  Tests théoriques : connaissances générales sur le chien, théorie de l'apprentissage dans le domaine du chien;

•  Test sportif;

•  Fin de la partie 1.

•  Après-midi, partie 2:

•  Théorie: information sur le déroulement de l'école de recrues;

•  Remplir le questionnaire;

•  Examen pratique;

•  Entretiens individuels;

•  Conclusion de la partie 2.

Fonctions possibles:

•  Écoles de recrues départ 1: Janvier

•  Conducteur/trice de chien de sauvetage;

•  Conducteur/trice de chien de défense.

•  Écoles de recrues départ 2: Juillet

•  Conducteur/trice de chien de défense.

-> Les conducteurs/trices de chiens de sauvetage ne sont recrutés que pour l'ER départ 1.

Lors du test d'aptitude, les participants doivent déjà être au clair sur le choix de la fonction souhaitée (conducteur/trice de chien de défense ou de sauvetage).

Spécification

• Conducteur/trice de chien de défense

Les conducteurs/conductrices de chien de défense sont formés pour soutenir des missions de surveillance, de garde et de sécurité en collaboration avec les troupes de combat ou d'autres organes de sécurité.

Contenu de l'instruction à l'école de recrues:

• Brevet national de propriétaire de chien;

• Obéissance, conduite;

• Fouille de bâtiments;

• Service de patrouille;

• Interpellation et fouille de personnes à un checkpoint.

Les conducteurs/trices de chien de défense doivent être résistants psychologiquement et physiquement. Ils portent l'équipement de combat (casque de protection balistique, gilet de protection, gilet d'intervention) pendant toute la durée de l'intervention.

• Conducteur/trice de chien de sauvetage

Les conducteurs/trices de chien de sauvetage sont formés à la recherche de personnes disparues dans les décombres. Les conducteurs/rices de chien de sauvetage doivent également être résistants psychologiquement et physiquement.

Contenu de l'instruction à l'école de recrues:

• Brevet national de propriétaire de chien;

• Obéissance, conduite, détacher

• Entraînement au milieu, entraînement dans les décombres;

• Exercices d'annonce au trou d'annonce;

• Recherche de personnes dans les décombres;

• Organisation de la place sinistrée.

Les conducteurs/trices de chien de sauvetage doivent obligatoirement devenir membre de la Société suisse pour chiens de recherche et de sauvetage REDOG (www.redog.ch) et suivre les entraînements dans l'un des groupes régionaux.

La formation de conducteur/trice de chien de sauvetage opérationnel dure 2 à 3 ans.

Les personnes qui ont passé tous les examens et tests peuvent être engagées pour des missions de recherche en Suisse et à l'étranger.

Pour tous les conducteurs/trices de chien de milice de l'Armée suisse:
Après l'ER, le/la conducteur/trice de chien de milice est responsable de la formation continue du chien de service. Des entraînements réguliers (au moins 26 unités par an) auprès d'une section de la SCS (Société cynologique suisse), comme par exemple la SMF (Société suisse des conducteurs de chiens militaires), ou auprès de REDOG (Société suisse pour chiens de recherche et de sauvetage) et au moins un examen annuel doivent être effectués avec le chien de service. Il va de soi que tous les cours de répétition (CR) sont effectués avec le chien de service.

Les personnes qui ont déjà accompli une ER peuvent également se reconvertir dans la carrière de conducteur de chien de milice (voir conducteur de chien reconversion).

•  Résistance physique et psychique;

•  Marche de 12 à 15 km;

•  Porter des charges 15 - 20 kg;

•  Soulever des charges 25 - 30 kg;

•  Possibilité de rester longtemps debout;

•  Pas de maladies chroniques;

•  Pas de douleurs aux genoux / aux pieds.

•  Pas d'allergie aux animaux;

•  Aptitude au tir;

•  Le permis de conduire catégorie B augmente les chances de considération;

•  Une participation active aux entraînements dans une section de la SCS augmente les chances de considération;

•  Réussite du test de sport lors du recrutement avec au moins 50 points (classement masculin pour les hommes et les femmes);

•  Extrait du registre des poursuites (à commander suffisamment tôt, ne datant pas de plus de 3 mois);

•  Extrait du casier judiciaire (à commander suffisamment tôt, ne datant pas de plus de 3 mois);

•  Confirmation écrite de la participation à un entraînement (avec ou sans chien) dans un groupe régional des associations SMF www.smf-schweiz.org et REDOG www.redog.ch;

•  Possibilité de détention de chiens conformément aux besoins de l'espèce

•  Si encore domicilié chez les parents: autorisation écrite des parents;

•  Propre logement: copie du contrat de location avec l'autorisation de détenir un chien.

  • Critères remplis pour la participation au test d'aptitude;
  • Test sportif réussi lors du test d'aptitude (partie 1);
  • Tests remplis: connaissances générales sur le chien, théorie de l'apprentissage dans le domaine du chien (partie 1).

Ce n'est que si la partie 1 est réussie qu'il est possible de participer à la partie 2.

Critères partie 2

  • Réalisation de l'examen pratique (se fait avec un chien du service canin de l'armée):
  • Obéissance et parcours d'obstacles avec chien;
  • Planification durable de l'avenir, déterminée par un questionnaire et un entretien individuel, avec pour objectif la possibilité d'accomplir les entraînements hors du service et les services militaires. Cela signifie : accomplir le service annuel de quatre semaines au maximum et au moins 26 entraînements dans une section de l'ASC, comme par exemple la SMF ou REDOG. 

Les participant(e)s qui possèdent leur propre chien effectuent au préalable un test pratique avec leur chien. La date de ce test est fixée par le service canin de l'armée SCA sur inscription, mais doit avoir lieu avant le test d'aptitude pour l'école de recrues concernée.

Les points suivants sont vérifiés:

  • Obéissance libre;
  • Envoyer vers l'avant;
  • Assis, coucher;
  • Indifférence au tir;
  • Travail de recherche avec des jouets;
  • Parcours d'obstacles ;
  • Service de défense avec costume de protection;
  • Comportement d'annonce pour les chiens de sauvetage;
  • Contrôle de santé.

Si le chien satisfait au test d'aptitude, le/la participant(e) passe les parties 1 et 2 du test d'aptitude (sans son propre chien).
Si le chien ne satisfait pas au test d'aptitude, le/la participant(e) a la possibilité d'acquérir un chien auprès du service canin de l'armée et effectue les parties 1 et 2 du test d'aptitude sans son propre chien.

  • Possibilité de passer un deuxième examen d'aptitude (dernier);
  • Possibilité se reconvertir en conducteur de chien de milice;
  • Il n'y a pas de droit de recours.

Reconversion conducteur/trice de chien/chien successeur

Examen d'aptitude des conducteurs/trices de chiens de milice pour les personnes changeant d'orientation et les chiens suivants

Conditions requises:

  • Militaire (aucune restriction par rapport à la fonction ou au grade militaire);
  • Armé (conducteur/trice de chien de défense);
  • Réputation irréprochable (présentation d’un extrait récent du casier judiciaire et passage d’un contrôle de sécurité relatif aux personnes);
  • Membre de la SCS;
  • Chien âgé de 1 à 4 ans (recommandé);
  • Le chien doit être en bonne santé et apte au service (vérification par un vétérinaire de l'armée).

Chien de défense:

Examen avec mention en classe 1 des règlements des concours RCI, CUM, Mondioring ou Securitas niveau 1 / 2.

Chien de sauvetage dans les décombres:

Un(e) conducteur/trice de chien de milice doit avoir réussi l'examen ChA 1 pour le chien successeur.

Un(e) candidat(e) à la reconversion doit avoir réussi l'examen SCS ChC avec son chien.

Les prestations minimales exigées ne doivent pas remonter à plus d'un an au moment de l'inscription.

Déroulement

La date de l'examen d'aptitude est convenue directement avec le service canin de l'armée. Si l'examen est réussi, un service à la troupe au sein de la compagnie conducteurs de chien 13/5 suit, puis, si le service est accompli et si l'équipe satisfait à un contrôle, le transfert dans la compagnie de conducteurs de chiens 13/5 en tant que conducteur de chien de milice est effectué. 

Médecin vétérinaire

L’armée aussi à besoin de vétérinaires. En dehors des traitements des animaux de l’armées, l’instruction des soldats du train, des soldats vétérinaire et des conducteurs de chien fait également partie de ses tâches. De plus les vétérinaires de l’armée sont responsables du respect de la loi sur les denrées alimentaires..

La formation de médecin vétérinaire dans l’armée (of méd vét) dure 16 semaines. Cette formation suit directement les études et constitue ainsi un pont idéal avec un premier poste d’assistant.

Vous effectuerez également les CR qui s’ensuivront comme médecin vétérinaire de l’armée, une tâche captivante qui apportera une plus-value à votre activité professionnelle dans la vie civile.

Veuillez vous adresser sans engagement à la personne de contact mentionnée si vous êtes intéressé.

Centre de compétences du service vétérinaire et des animaux de l'armée
Chef du service vétérinaire
Caserne Sand
3000 Berne 22
+41 58 484 02 00
tierarzt.lvblog@vtg.admin.ch

Garde d'animaux / apprenants

Dans le domaine des soins aux animaux du service canin de l'armée, les chiens de service sont pris en charge de manière professionnelle par des gardiens d'animaux formés. Le nettoyage de l'infrastructure, l'alimentation et le toilettage font partie des tâches quotidiennes, tout comme les promenades, les jeux d'intelligence, le jogging et les exercices de GYM avec les animaux.

Ils appliquent les thérapies prescrites par le vétérinaire et rédigent des procès-verbaux. Une grande importance est accordée au bien-être des chiens car ce n’est que lorsqu’ils sont en bonne santé qu’ils peuvent être performants. Afin de garantir le bon déroulement de chaque journée, les collaborateurs chargés du soin des chiens et les dresseurs communiquent activement entre eux.

Les gardiens d'animaux CFC possèdent les compétences et les capacités de base pour manipuler les animaux en toute sécurité et dans le respect des animaux. En tant qu'entreprise formatrice reconnue, le Centre de compétences du service vétérinaire et des animaux de l'armée forme les apprenti(e)s durant trois ans dans le métier de gardien d'animaux CFC spécialisé "animaux de compagnie".

Quatre apprentis de différentes années d'apprentissage sont formés aux exigences spécifiques dans les domaines de la détention d'animaux, de l'hygiène, de la prophylaxie des maladies et de l'administration. Ils apprennent à tenir compte et à communiquer les aspects éthiques et juridiques ainsi qu'à se comporter, traiter de manière factuelle et correcte avec les clients et les employés de l'entreprise. Bien que les apprentis ne forment pas les chiens de service, ils ont la possibilité d'apprendre à les manipuler et à observer leurs comportements.

Le service canin de l'armée ne disposant que de chiens dans son exploitation, les apprenti(e)s effectuent des stages externes dans des refuges pour animaux. Ils y apprennent à connaître d'autres types d'animaux domestiques courants (chats, rongeurs, lapins et oiseaux) et à comprendre leurs besoins. Cela leur permet de mettre en œuvre de manière indépendante les mesures appropriées pour une prise en charge sensible et sans stress des pensionnaires. Le bien-être des animaux pendant leur séjour au sein de l'exploitation est d'une grande importance et essentiel.

Schweizerischer Verband für Bildung in Tierpflege

Pour d’autres informations concernant la formation de soigneur- soigneuse animalière, veuillez cliquer sur le logo de l’Association Suisse pour la Formation en Soins Animalier (ASFSA/SVBT). 

  • Un intérêt prononcé pour les animaux
  • Sensibilité dans les relations avec les animaux et les personnes
  • Intérêt pour la biologie et le comportement animal
  • Plaisir des travaux pratiques et engagement physique
  • Acceptation du travail salissant
  • Bon sens de l'observation
  • Compréhension technique
  • Compétences manuelles
  • Fiabilité et sens des responsabilités
  • Compétences en communication (communiquer les connaissances à un public non spécialisé, transmettre les observations aux vétérinaires et aux superviseurs).
  • Bonne constitution physique (pas d'allergies)

Les horaires de travail sont irréguliers et comprennent également parfois les week-end et/ ou les jours fériés.

Avoir terminé l'école primaire (un stage d'essai pour déterminer l'aptitude est obligatoire), avoir terminé une formation avec au moins 5 ans d'expérience professionnelle (réorientation professionnelle et apprentissage raccourci).

L’apprentissage de gardien/gardienne d’animaux vous intéresse? Voici comment procéder...

Inscrivez-vous par le biais de notre E-Mail (Objet: stage d'initation garde d'animaux) afin que nous puissions convenir avec vous d’une date pour trois jours de stage d’initiation.
Pendant cet temps, vous découvrirez la profession de gardien/gardienne d’animaux et pourrez apprécier s’il s’agit vraiment du métier de vos rêves.

Le cas échéant, nous nous réjouirons de recevoir votre dossier de candidature.

Nos places d’apprentissages sont données prioritairement à des personnes en première formation.

Centre de compétences du service vétérinaire et des animaux de l'armée
Chef Formation des apprentiEs
Caserne Sand
3000 Berne 22
+41 58 484 02 00
E-Mail: hundepflege@vtg.admin.ch

Achat chevaux du pays

News

Décembre 2020: Les dates pour:

... le pré-cours pour soldats Train et vét ont été mises à jour: Link;

... l'examen d'aptitudes pour les futures recrues conducteurs de chien ont été mises à jour: Link


Komp Zen Vet D u A Tiere

Le commandant

Foto_Kdt_KompZenVetDuAT

Col EMG Christian Arioli 

Centre de compétences du service vétérinaire et des animaux de l'armée Caserne Sand
CH-3000 Berne 22
Tél.
+41 58 484 02 00

E-Mail