print preview

Retour Commandement de l'Instruction


Plus de 50% de soldats sport dans la délégation olympique suisse pour Pékin 2022

Sur les 167 athlètes suisses envoyés aux Jeux olympiques de Pékin, 85 sont des soldats et soldates sport qui ont bénéficié de l'encouragement du sport d’élite dans l’armée pour les entraînements et les compétitions. Ces 23 sportives et 63 sportifs constituent 50,9% de la délégation suisse pour les Jeux d’hiver, soit une part nettement plus élevée que lors des JO de 2018 à Pyeongchang, en Corée du Sud. En outre, la part de sportives a presque doublé.

31.01.2022 | Kommunikation Komp Zen Sport A, Kurt Henauer

Ce sont 167 athlètes qui représenteront la Suisse aux Jeux olympiques d’hiver à Pékin, qui se dérouleront du 4 au 20 février 2022. La deuxième plus grande délégation suisse à ce jour pour des Jeux d’hiver compte 23 sportives et 62 sportifs qui, en tant que soldats sport ou militaires contractuels sportifs d’élite, ont bénéficié de l’encouragement du sport d’élite dans l’armée pendant leur préparation aux Jeux olympiques sous la forme de 130 jours de service consacrés aux entraînements et aux compétitions. Les soldates et soldats sport constituent 50,9% de la délégation de Swiss Olympic envoyée à Pékin. De mai 2021 à janvier 2022, ils ont réalisé au total 6145 jours de cours de répétition pour sportifs d’élite, indemnisés par une solde et les APG.

 

L’essentiel des participantes et participants aux JO issus de l’armée sont envoyés par Swiss-ski et représentent 64 athlètes, soit 75%. Cette part se voit également dans le nombre de jours de cours de répétition pour sportifs d’élite qui ont été effectués dans les sports de Swiss-ski de début mai 2021 à fin janvier 2022: 4927 sur les 6145, c’est-à-dire 80% des jours de service.  

 

De 12 à 23 soldates sport

Lors des derniers JO d’hiver en 2018 à Pyeongchang, le Swiss Olympic team était composé de 171 athlètes, dont 72 soldats sport (42,1%). À Pékin, les 85 athlètes issus de l’armée représentent une part nettement plus grande (50,9%). Mais l’augmentation la plus impressionnante est celle de la part des soldates sport: en 2018, le Swiss Olympic team en comprenait 12, qui constituaient 16,7% des athlètes issus de l’armée participant aux JO; en Chine, elles seront au nombre de 23, soit 27% des athlètes militaires envoyés. Le nombre de soldates sport participant aux JO a donc pratiquement doublé par rapport aux Jeux d’il y a quatre ans.

 

Huit militaires contractuels sportifs d’élite sur neuf

Sur les neuf militaires contractuels sportifs d’élite pratiquant des sports d'hiver, employés à 50% à l’année par l’armée suisse, huit se sont qualifiés pour Pékin: Jasmine Flury (ski alpin), Lena Häcki (biathlon), Julie Zogg (snowboard alpin), Jonas Bösiger (snowboard slopestyle), Peter De Cruz (curling), Jovian Hediger (ski de fond), Livio Wenger (patinage de vitesse sur glace) et Ramon Zenhäusern (ski alpin). À l’automne dernier, le biathlète Benjamin Weger (diplôme olympique en 2018) a quitté la filière d’encouragement de l'armée, mais il sera tout de même à Pékin pour sa quatrième participation à des Jeux olympiques.

 

Parmi les soldats sports qui étaient sur le podium à Pyeongchang, cinq sont à nouveau présents: la skieuse Michelle Gisin (médaille d’or en combiné), le quadruple champion olympique Dario Cologna (médaille d’or en 15 km libre), le snowboarder alpin Nelvin Galmarini (médaille d’or en géant parallèle), le curleur Martin Rios (en double mixte) et le militaire contractuel sportif d’élite Ramon Zenhäusern (médaille d’argent en slalom).

 

Beaucoup de jeunes recrues

Au sein de l’équipe suisse, 93 athlètes (55%) participent à des Jeux olympiques pour la première fois. Parmi eux se trouvent quatre femmes et quatre hommes qui ont terminé l’école de recrue 1/21 seulement à la mi-août 2021 à Macolin: Noemi Rhyner, Nicole Vallerio (toutes deux en hockey sur glace), Nadja Kälin, Anja Weber (toutes deux en ski de fond), Yannick Chabloz (ski alpin), Valerio Grond (ski de fond) et Dominik Peter (saut à ski). Pendant leur école de recrue, Dominik Peter et Anja Weber ont pu, suite à une lourde blessure et à une maladie, bénéficier du service médical et des soins de physiothérapie du Swiss Olympic Medical Center de Macolin, rattaché à l’Office fédéral du sport.

 

Encouragement du sport d’élite dans l’armée: Pyeongchang 2018 vs Pékin 2022

 

PyeongChang 2018:

·         72 des 171 athlètes sont issus de l’armée, soit 42,1% de militaires contractuels sportifs d’élite et de soldats sport

·         Dont 12 femmes, soit 16,7%

·         9 militaires contractuels sportifs d’élite pratiquant des sports d'hiver sur 10

 

Pékin 2022:

·         85 des 167 athlètes sont issus de l’armée, soit 50,9% de militaires contractuels sportifs d’élite et de soldats sport

·         Dont 23 femmes, soit 27%

·         8 militaires contractuels sportifs d’élite pratiquant des sports d'hiver sur 9

 

 

Informations supplémentaires:

Kurt Henauer, rédacteur, Communication OFSPO/Cen comp Sport A, tél. 058 467 63 10


Retour Commandement de l'Instruction