print preview Retour Commandement de l'Instruction

Test de fitness de l’armée: près de 50% des conscrits au niveau «entraîné»

05.07.2021 | Komp Zen Sport A, Kurt Henauer

5Z6A9859

 

Le Test de fitness de l’armée (TFA) 2020 a donné une image positive de la condition physique des conscrits et des femmes engagées volontaires: près de la moitié sont des sportifs entraînés et les trois quarts satisfont aux recommandations de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) en matière d’activité physique. Ces conclusions sont celles d’un groupe d’experts de la Haute école fédérale de sport de Macolin (HEFSM) qui a collaboré avec le Centre de compétences Sport de l’armée.

Le test de fitness organisé dans les six centres de recrutement de l’armée (Payerne VD, Sumiswald BE, Monte Ceneri TI, Aarau AG, Rüti ZH et Mels SG) remplit deux fonctions: non seulement il permet de s’assurer que les futurs soldats et soldates sont physiquement aptes au service en analysant leur force, leur coordination, leur adresse et leur endurance, mais il sert aussi à évaluer les habitudes de ce groupe d’âge en matière d’activité physique, au moyen d’un questionnaire. En 2020, 49,6% des hommes et des femmes qui ont passé ce test pouvaient être qualifiés d’entraînés, selon la terminologie des chercheurs, tandis que 25,1% étaient suffisamment actifs, 19,5% peu actifs et 5,9% inactifs. Les personnes dites «suffisamment actives» pratiquent une activité physique modérée au moins 150 minutes par semaine ou une activité physique intense au moins 75 minutes par semaine. Les jeunes gens qui ont passé le test en 2020 sont donc 75% à satisfaire aux recommandations d'activité physique émises par l’OFSP pour la population adulte.

Le niveau de condition physique remonte

Le chercheur Thomas Wyss, qui est aussi le recteur suppléant de la HEFSM, scrute depuis plusieurs années avec son équipe la condition physique des membres de l'armée, et notamment celle des recrues, à la demande de l'armée elle-même. Que pense-t-il des performances réalisées au TFA en 2020? «En Suisse comme dans bon nombre d’autres pays, la condition physique a eu tendance à se dégrader ces dernières années. Je suis heureux de voir que ce n’est plus le cas et que l’on peut même espérer un retournement de tendance chez les jeunes. La proportion de jeunes gens entraînés et la capacité d’endurance sont à nouveau en hausse depuis quelques années, ce qui est une excellente chose.»

Les femmes tirent leur épingle du jeu

Le Test de fitness de l’armée comporte cinq épreuves: saut en longueur sans élan, jet du ballon lourd, test global de la force du tronc, équilibre sur une jambe et course d’endurance progressive (sur piste circulaire ou en salle). Le nombre maximal de points à chaque épreuve étant de 25, le score maximal possible est de 125. En 2020, le score maximal atteint a été de 117 points et le score moyen de 69,8 points, soit presque le même qu’en 2019 (70,0). Les femmes ont fait un peu mieux que les hommes en réalisant un score moyen de 76 points. La distinction sportive, décernée à partir de 80 points, a été remise à 25,5% des hommes et à 38,1% des femmes, qui ont donc non seulement devancé leurs homologues masculins mais aussi amélioré leur palmarès de 10% par rapport à 2019.

Un pourcentage (presque) inchangé de personnes en surpoids 

Le relevé des données anthropométriques des futurs soldats et soldates a par ailleurs fourni des informations intéressantes sur leur état de santé. Le pourcentage de personnes en surpoids (IMC > 25) est resté pratiquement le même qu’en 2019 (19,7% en 2020 contre 19,8% en 2019). Quant au pourcentage de personnes présentant un rapport tour de taille/taille favorable (Waist-to-Height-Ratio [WHtR] < 0,5), il est passé de 81,4% à 81,0%. En d’autres termes, 19,0% des personnes au total présentaient un rapport tour de taille/taille défavorable (WHtR ≥ 0,5), impliquant un risque accru de développer une maladie cardio-vasculaire.

Les résultats du Test de fitness de l’armée pour l'année 2020 reposent sur l'analyse des données de 22 765 personnes, dont 410 femmes (soit 1,8%). La proportion de personnes ayant réalisé le TFA dans son intégralité est de 19,4% inférieure à l’année précédente, soit 88,8% des hommes et 96,1% des femmes. Ces chiffres s’expliquent par les interruptions du recrutement au printemps et en automne en raison de la pandémie. Enfin, le questionnaire sur les habitudes sportives proposé dans les centres de recrutement a été complété par 20 756 personnes (91,2%).