print preview Retour Commandement de l'Instruction

Au service d’une passion : chevaux et chiens de l’armée

Tandis qu’on entend des bruits de sabots sur l’asphalte, de futurs sous-officiers entraînent leurs chiens à répondre à des ordres sur la prairie voisine. Les soldats du train sont des spécialistes des transports en terrain difficilement praticable et les conducteurs de chien des experts en protection et sauvetage. À la caserne de Sand près de Schönbühl, ils bénéficient notamment de l’expérience du lieutenant-colonel Ralph Lutz.

10.02.2021 | Communication Défense, Helen Alt

Hundeführer_01
© VBS/DDPS

Le travail avec les camarades quadrupèdes est varié. Tandis que les chevaux sont étrillés et sellés à côté des écuries, un petit groupe de conducteurs de chiens se trouve en pleine formation : les chiens doivent être entraînés à obéir. Et les futurs sous-officiers sont formés comme directeurs d’exercice pour ensuite instruire à leur tour des recrues.

Recrutement, formation et accompagnement des cadres

Le lieutenant-colonel Ralph Lutz, qui est aussi remplaçant du commandant, rend visite aux conducteurs de chien en formation et leur adresse quelques mots. En tant qu’officier de carrière du Centre de compétences du service vétérinaire et des animaux de l’armée, il est coresponsable de la formation et du perfectionnement des cadres de milice. Concrètement, il recrute, forme et accompagne les cadres. Que ce soit dans les activités de l’école d’officiers militaires, de la conduite de l’état-major ou de la planification pluriannuelle du centre de compétences, le quotidien de l’officier de carrière est partagé entre planifications, prises de décisions et conduite.

Camarades bipèdes et quadrupèdes

« Le défi que je dois relever quotidiennement consiste à jongler entre les différentes tâches liées à ma fonction », explique le lt col de 48 ans. Dans son rôle d’intermédiaire entre le service vétérinaire, l’état-major et le commandant, aucune de ses journées ne ressemble à une autre. Mais c’est justement cette diversité que le lt col Lutz apprécie. Avant de prendre ses fonctions en 2013 sur la place d’armes de Sand, il a travaillé quatorze ans en tant que vétérinaire, à soigner principalement des chevaux. Aujourd’hui, il s’occupe davantage de ses camarades bipèdes. Diriger des personnes tout en cultivant une vision d’avenir cohérente, concentrée sur les priorités, en prenant des décisions constructives, telles sont les activités principales de l’officier de carrière.

Ou comme le dit le lt col Lutz : « Pour exercer notre métier, il est indispensable d’aimer les gens. » Et tandis qu’ils se tourne vers un cheval franc-montagnard, il ajoute en souriant : « Et les animaux aussi bien sûr, particulièrement ici à Sand ! »