print preview Retour Commandement de l'Instruction

Suivre les traces de son prédécesseur ou laisser les siennes : remise du drapeau du commandement de l’Instruction

« Vous avez parfaitement réussi à mettre en pratique le DEVA dans le domaine de l’instruction ! » Le 19 novembre, lors du rapport des cadres du commandement de l’Instruction (cdmt Instr), le commandant de corps (cdt C) Daniel Baumgartner, chef cdmt Instr a tout d’abord remercié ses subordonnés et collaborateurs.

20.11.2019 | Communication Défense, Franziska Walt

7065_003
Le commandant de corps Daniel Baumgartner, chef cdmt Instr

Le rapport annuel organisé à la caserne d’Aarau, le dernier du cdt C Baumgartner en tant que chef du cdmt Instr, présentait une approche centrée sur l’être humain. C’est en effet ainsi que le cdt C Baumgartner a toujours compris et vécu sa mission au sein du cdmt Instr.

 

7065_006
Le « ruban de la performance extraordinaire » remis au soldat Antigona Kalimashi

Après le discours de bienvenue et les mots d’introduction du capitaine Stefan Hauptmann, chef de l’Aumônerie de l’armée, le cdt C Baumgartner a pu remettre au soldat Antigona Kalimashi un ruban en guise de remerciement pour son courage civique, le nouveau « ruban de la performance extraordinaire » du chef de l’Armée. En effet, cet été, le soldat Kalimashi a sauvé la vie d’une jeune femme qui avait été gravement blessée après avoir été percutée par un train.
Dans sa rétrospective, le cdt C Baumgartner a insisté sur l’importance de transmettre non seulement un savoir-faire pratique aux jeunes cadres, mais aussi de leur donner confiance en eux. Il est également important de rendre de plus en plus populaire auprès des employeurs l’idée que les jeunes ayant une formation au commandement militaire apportent un réel avantage au travail. Selon lui, l’armée devrait être de nouveau perçue par la société comme un passage évident. « Les jeunes montrent qui nous sommes, ce que nous faisons et ce que signifie accomplir son devoir envers son pays et ses concitoyens », a souligné le cdt C Baumgartner. Il a ajouté qu’une personne qui décide de ne pas effectuer son service militaire, souvent par méconnaissance du domaine, ne peut s’en prendre qu’à elle-même. Il ou elle rate une occasion de s’intégrer et de montrer ses capacités. « Les jeunes qui sont engagés jugent aussi bien l’environnement militaire que les missions comme positifs. » Le chef du cdmt Instr a communiqué les résultats d’une enquête menée auprès de soldats et de cadres lors des dernières semaines d’école de recrues. Parmi le groupe des soldats, la camaraderie était considérée comme très bonne, à hauteur de 4 points sur 5. La majorité des soldats interviewés a jugé positivement la phrase « Je suis prêt à me battre pour mon pays » (3,1 points). Les résultats étaient très similaires auprès des cadres. Avec une moyenne de 3,5 points, nous pouvons même dire qu’ils se sont montrés encore plus motivés que les soldats. « Pour moi, cela signifie que nous allons dans la bonne direction », a ainsi résumé le cdt C Baumgartner. « Je suis convaincu que nous accomplissons tous notre mission avec sérieux et passion. » Finalement, le cdt C Baumgartner a souhaité que ses subordonnés directs ainsi que ses collaborateurs fassent preuve de la même loyauté et apportent le même soutien au nouveau chef du cdmt Instr, le divisionnaire (div) Hans-Peter Walser, qu’ils ont pu le faire pour lui.

Avant de laisser la place sur scène aux orateurs invités, le cdt C Baumgartner a personnellement remercié son remplaçant, le div Daniel Keller, ainsi que son chef d’état-major, le brigadier Jacques Rüdin, pour leur collaboration.

7065_009
Fink, étudiant à l’Université de Saint-Gall, a élaboré un slogan qui montre que l’armée ne renonce jamais

Le Professeur Christoph Müller de l’Université de Saint-Gall (HSG) dirige, depuis 2017 et en collaboration avec le cdmt Instr, des séminaires pour lesquels un thème du cdmt Instr est abordé durant un semestre à chaque fois. Le Professeur Müller et l’un de ses étudiants, Til R. Fink, ont présenté à Aarau les résultats du dernier séminaire. Le semestre était principalement consacré à la possibilité de rallier les jeunes à la cause de l’armée et aux moyens appropriés pour y parvenir. Selon Til R. Fink, il est important que l’armée crée un lien émotionnel avec le groupe qu’elle cible. Et il serait judicieux que cela ait lieu avant le premier contact des jeunes avec l’armée, c’est-à-dire avant qu’ils n’atteignent leur majorité. L’étudiant de la HSG a proposé de créer une application afin de facilement gagner l’attention des jeunes. Celle-ci devrait se présenter sous la forme d’une plateforme interactive, sur laquelle les jeunes pourraient s’informer sur l’armée et en faire virtuellement partie.

« Avez-vous déjà été victime d’un hacking, votre écran est-il soudainement devenu noir, avec une tête de mort ? » La question posée en introduction par Martin Kelterborn, PDG d’une PME suisse et prochain orateur lors de l’événement, a annoncé le thème de sa présentation. L’entreprise de Martin Kelterborn a été hackée en mai 2019. Résultat : l’ensemble du système électronique de l’entreprise a été paralysé. Ce n’est que grâce à sa formation au commandement militaire que Martin Kelterborn a pu gérer la situation, puisqu’il avait été premier-lieutenant au sein des grenadiers de chars. Il a procédé, lors de ce chaos qui avait frappé l’organisation, comme il l’avait appris à l’armée, c’est-à-dire en établissant un ordre du jour, d’après le modèle classique de l’ordre en 5 points. Avec l’aide des experts internes en informatique et de cyberspécialistes externes, l’entreprise a pu être sauvée. À la fin de son exposé, le PDG a dressé une liste de quelques énoncés, déductions et conséquences : il a par exemple dit que les collaborateurs devraient être sensibilisés à la cybercriminalité et que cette tâche incombait au chef.

Un moment phare et symbolique du rapport annuel de cette année a été la remise du drapeau de la part du cdt C Baumgartner au div Walser. Avant cela toutefois, le chef cdmt Instr sortant a rendu hommage au chef de l’Armée, le cdt C Philippe Rebord.

7065_016
Le chef de l’Armée, le cdt C Philippe Rebord

« Nous pouvons tous nous inspirer de ta passion et de ton engagement ». Voilà les mots que le cdt C Rebord a adressés au cdt C Baumgartner. Cet engagement, le cdt C Baumgartner l’a montré à tous les postes qu’il a occupés, que cela soit à partir de 2010 en tant que chef de la Base logistique de l’armée, à partir de 2016 en tant que commandant des Forces terrestres, ou encore finalement depuis 2018 comme chef du cdmt Instr. C’est surtout dans la dernière fonction qu’il a pu donner une impulsion positive, avec, par exemple, les « jours joker », le projet PROGRESS, les indemnités de formation, l’application pour le sport « ready », ou encore, dans une certaine mesure, l’intensification des relations entre l’armée et le secteur de la formation. « Ton humanité est un exemple », a souligné le chef de l’Armée, qui espère qu’elle lui servira également à Washington, où il a été nommé attaché de défense. Finalement, le chef de l’Armée a remercié le cdt C Baumgartner de toujours retrousser ses manches et de continuer. Il lui a en outre souhaité la chance dont tout soldat a besoin dans sa future fonction.

Le cdt C Rebord a énuméré les avantages que le div Walser apportera dans sa nouvelle fonction : c’est lui qui connaît le mieux les besoins des cantons, et sa collaboration avec les gouvernements cantonaux et les directeurs de la sécurité s’est extrêmement bien déroulée depuis le début. Le chef de l’Armée a continué en affirmant qu’« en tant qu’ancien chef Planification de l’armée / remplaçant chef État-major de l’armée et, depuis 2013, chef de l’État-major de l’armée, c’est toi qui connais le mieux Berne. » En réponse, le div Walser a également souhaité le meilleur au cdt C Rebord dans ses nouvelles activités.

Lors de la remise du drapeau qui a suivi, le chef de l’Armée a symboliquement transmis la responsabilité du cdmt Instr du cdt C Baumgartner au div Walser.

7065_019
Le div Hans-Peter Walser

Dans sa brève allocution, le div Walser, actuel commandant de la division territoriale 2 et, depuis le 1er janvier 2020, chef du cdmt Instr, a résumé la remise du drapeau ainsi : « La prise symbolique d’un nouveau commandement est toujours un moment spécial et plein d’émotions. » Il s’est dit tout à fait conscient de la responsabilité qui lui incombe et la considère avec respect et humilité. Il a affirmé se réjouir de ce nouveau défi et vouloir continuer sur cette voie. « J’ai la chance de reprendre une équipe innovante et bien établie. Je dois pouvoir compter sur le soutien de toutes les personnes présentes dans la salle, et vice-versa. Je vous fais confiance. » Finalement, le div Walser a remercié le cdt C Baumgartner pour tout ce qu’il avait pu accomplir en collaboration avec le cdmt Instr et a terminé son discours ainsi : « Je ne vais pas essayer de marcher dans les remarquables traces laissées par le cdt C Baumgartner. Je vais plutôt essayer de laisser les miennes. »