print preview

Centre de compétences pour la médecine militaire et de catastrophe

kompetenzzentrum

 

Le Centre de compétences pour la médecine militaire et de catastrophe (Cen comp MMC) est un Bureau rattaché aux Affaires sanitaires de l'État-major de l'armée au sein du Groupement de la Défense. 

 

Missions

  • encourager et coordonner la formation continue de personnes exerçant une profession médicale nécessitant une formation universitaire ainsi que d'autres personnes travaillant dans le domaine de la santé et exerçant une fonction de cadre militaire.
  • encourager la recherche dans le domaine de la médecine militaire et de catastrophe.

 


Cours 2021

Vos besoins en cours pour 2021

Concernant les cours: 

  • ACLS®
  • ATLS®
  • PALS®
  • PHTLS®
  • Cours de base en médecine d'urgence (cours pour médecins de garde SSMUS)
  • Cours de médecine d'urgence préhospitalière SSMUS.

 

Prière de nous informer de vos besoins en cours pour 2021 au moyen du formulaire ci-dessous.

Délai pour le retour le 15.11.2020

Besoins en cours en 2021

Traitement de votre demande

Après l'analyse de vos besoins et la gestion de notre budget, vous serez informé si votre cours 2021 sera pris en charge par le Centre de compétence pour la médecine militaire et de catastrophe.

Vous pourrez alors vous inscrire auprès de l'organisateur du cours 2021. Sans notre autorisation, votre cours doit être financé par votre employeur ou par vous-même.

 

Les autres cours pour 2021 proposés par nos Centres spécialisés partenaires seront publiés dès mi-décembre 2020.


Comptabilisation des jours de cours

Les cours de formation de base sont des jours de service militaire avec imputation à l'obligation de servir.

 

Convocation aux cours de base

Une convocation pour un cours de répétition "ordinaire" a toujours la priorité par rapport à un cours de base. Prière de faire attention aux dates de votre cours de répétition annuel.

Les convocations se font par ordre de marche. Une demande de déplacement de service est nécessaire pour annuler celui-ci.

Disponibilité des cours

Certains cours ne sont parfois plus disponibles car l'offre annuelle de l'organisateur ne couvre pas tous les besoins.

Notre formulaire est mis à jour et publié plusieurs fois par an.

 

L'offre de cours pour 2021 sera publiée dès mi-décembre.


Formation particulière pour les officiers pharmaciens

Certificat de formation continue (CAS)

"Médicaments et dispositifs médicaux en situation d’urgence et de catastrophe."

Un CAS est proposé pour les officiers pharmaciens.

La participation au CAS nécessite l'autorisation du commandant du militaire. Les jours seront reconnus comme service militaire.

Le cours actuel est complet !

 

Formation modulaire en cours d'emploi. 16 jours (répartis).

15 points de Crédits.

Etudes et service militaire

Modèle de service particulier pour médecin, médecin-dentiste et pharmacien

Un modèle de service militaire, particulier et unique, est proposé aux femmes et aux hommes qui étudient une profession médicale universitaire.

Il est important de bien planifier votre futur service militaire et votre future formation universitaire.

Ceci déjà vers la fin de vos études au gymnase.

Prière de nous téléphoner en cas de questions.

Carrières réglementaires

 

Stage de soins aux malades pour étudiant-es

 

Pour obtenir son diplôme de Bachelor, la candidate ou le candidat doit obligatoirement avoir effectué un stage de soins aux malades.

 

En sont dispensés les étudiantes et étudiants qui ont accompli une école de recrues comme soldats sanitaires (ER hôp 41 ou ER san 42) de 12 semaines avant la 2ème année de Bachelor.

 

Les Hautes écoles suivantes demandent un stage et délivrent une équivalence avec l'ER: les Universités de Fribourg, Lausanne, Berne et Bâle ainsi que l'école polytechnique  fédérale de Zürich (EPFZ).

 

Médecins-dentistes

Médecin-dentiste à l'armée

Médecin-dentiste chirurgie maxillo-faciale

Les médecins-dentistes incorporés à l'armée sont des officiers médecins-dentistes qui ont accompli une formation technique spécifique dans le domaine de la chirurgie maxillo-faciale durant leur formation militaire.

 

Service pratique
Concernant la planification du service pratique, prière de nous contacter par téléphone. Idéalement déjà durant vos études universitaires.

La formation technique s'effectue dans un hôpital civil mais le service pratique et la formation spécialisée sont encadrés par un commandement militaire (par. ex. port de l'uniforme, dormir en caserne, etc)

Service pratique du médecin-dentiste chirurgie maxillo-faciale

Recherche médicale

Recherche médicale

Il est possible de participer à des projets de recherche en lien avec la médecine militaire dans le cadre d'un travail de Bachelor, de Master ou d'une thèse.

Les études scientifiques sont essentielles pour le développement de nouvelles connaissances dans le domaine de la médecine militaire et des catastrophes.

Le Cen comp MMC coordonne et encourage la recherche scientifique. Il permet ainsi de nouveaux développements dans le domaine de la médecine militaire et participe à optimiser le service sanitaire de l'armée suisse.
 
Les demandes d'études sont évaluées conformément au processus "SOP scientific studies in the field of medical care", discutées au sein du Comité de la recherche médicale et approuvées si nécessaire.
 
Veuillez tenir compte des points suivants lors de l'introduction des demandes d'études :
Les documents de candidature doivent être soumis par courriel au moyen du modèle de demande d'études.
Pour des questions spécifiques concernant les propositions de recherche, veuillez contacter le SPOC par courriel.

 

Documents utiles


La vaccination contre le HPV et les hommes

Notre partenaire, le Centre spécialisé en biologie médicale de l'Université de Zurich, propose un Travail de Maîtrise (travail de master), qui est supervisé par le Prof. Dr Patricia Schlagenhauf.

 

La vaccination contre le Virus du papillome humain (HPV) est recommandée pour les garçons et les hommes âgés de 11 à 26 ans. Dans le cadre des programmes cantonaux de vaccination, la vaccination est gratuite. Les indices disponibles à ce jour montrent que la vaccination contre le HPV est peu utilisée chez les hommes.

L'objectif de ce Travail de Maîtrise est une évaluation KAP (Knowledge, attitude and practice) pour clarifier les questions suivantes:

1. Que savent les garçons et les hommes du HPV ?

2. Quelle est l’opinion générale sur la vaccination ?

3. Comment augmenter le taux de vaccination contre le HPV chez les hommes ?

 

État avril 2020

Information OMi

Informations sur la révision de l’ordonnance sur les obligations militaires (OMi)

L’ordonnance sur les obligations militaires (OMi, RS 512.21), dans sa version révisée entrée en vigueur le 1er décembre 2019, apporte pour le personnel médical divers changements.

L’armée ne réunit pas toutes les conditions pour assurer elle-même l’instruction des militaires exerçant les fonctions de médecin-dentiste en chirurgie maxillo-faciale ou de pharmacien. Ces militaires peuvent, sous commandement militaire, accomplir tout ou partie de leurs services d’instruction (service pratique et cours de répétition) dans des institutions civiles spécialisées afin de maintenir les compétences dans leur domaine.

 

La mention de ces services d’instruction à l’art. 58, al. 2, let. c, OMi, et le rapport explicatif concernant la révision de l’OMi fournissent la base juridique permettant aux militaires susmentionnés d’accomplir du service militaire dans des institutions civiles.

En principe, les services d’instruction des cadres prévus pour revêtir un grade supérieur ou exercer une nouvelle fonction doivent être accomplis dans les cinq ans suivant l’approbation de la proposition. Or, les services d’instruction des cadres nécessaires ne peuvent pas être effectués par le personnel médical militaire dans ce délai en raison de la longue carrière de cadre (octroi de la proposition, durée des études). Pour les militaires concernés, l’obtention du diplôme fédéral est donc déterminante. Ils doivent avoir achevé la formation des cadres au plus tard trois ans après avoir obtenu ledit diplôme (art. 65, al. 2, OMi). Les militaires des troupes sanitaires en phase de formation ne sont donc pas assujettis à la taxe d’exemption de l’obligation de servir. Toutefois, la période d’exonération est de huit ans maximum à compter de l’octroi de la proposition.

Tout militaire qui a été promu ou qui a assumé une nouvelle fonction sous l’ancien droit doit également accomplir la durée totale des services d’instruction conformément à l’ancien droit. C’est le principe de la disposition transitoire figurant à l’art. 109 OMi. En conséquence, les officiers subalternes concernés (lt et plt) doivent accomplir 600 jours de service d’instruction.

 

La révision de l’alinéa 2 de l’art. 109 OMi déroge au principe susmentionné. Les médecins militaires, vétérinaires, médecins-dentistes en chirurgie maxillo-faciale et pharmaciens revêtant un grade d’officier subalterne qui ont effectué leur école d’officiers avant le 31 décembre 2017 et leur service pratique après le 1er janvier 2018 sont traités de la même manière que les militaires qui ont effectué l’école d’officiers et le service pratique après le 1er janvier 2018 ou qui doivent encore les accomplir. En pareil cas, la durée totale des services d’instruction est réduite à 456 jours (+ 50 jours au maximum en tant que spécialiste) pour les médecins militaires et les pharmaciens, à 538 jours pour les médecins-dentistes en chirurgie maxillo-faciale et à 536 jours (+ 50 jours au maximum en tant que spécialiste) pour les vétérinaires.

Jusqu’ici, la proposition d'avancement pour revêtir le grade de capitaine (médecin de bataillon et médecin de groupe) pouvait être octroyée au plus tôt à la fin du troisième cours de répétition avec demande simultanée de promotion au grade de premier-lieutenant. Les médecins militaires auraient ainsi jusqu’à sept ans de retard sur les autres officiers subalternes après avoir achevé l’instruction militaire de base. Il sera désormais possible de recevoir une proposition d'avancement après le premier cours de répétition. Cette mesure vise à assurer une meilleure coordination avec la carrière civile.

Events



Cours de chirurgie de guerre et de catastrophe

16.09.-17.09.2020

 

Le cours de chirurgie de guerre et catastrophe (CCGC) est un cours théorique de deux jours, s'adressant aux chirurgiens formés ou en formation, généraux ou spécialisés, et qui a pour but d'élargir leurs connaissances théoriques et pratiques sur la prise en charge des traumatismes spécifiques aux situations de guerre et de catastrophe.

 

Le CCGC est organisé par le Dr. A. Dupuis, chef de clinique du service de chirurgie viscérale, et attaché militaire aux HUG.

 

Le CCGC est reconnu par la société suisse de chirurgie (SSC) et la société suisse d'orthopédie (SSO) pour la formation continue.



Badge Sanität
Centre de compétences pour la médecine militaire et de catastrophe Worblentalstrasse 36
CH-3063 Ittigen
Tél.
+41 58 464 27 60

E-Mail


Cheffe du Centre de compétences pour la médecine militaire et de catastrophe

Dre méd. Nejla Gültekin, MPH
E-Mail