Historique

L'historique de la Patrouille Suisse

PS Delta Looping mit Hunters

Fondée le 22 août 1964, année de l’exposition natio­nale, la Patrouille Suisse était en gestation depuis 1959, date à laquelle jaillit l’idée de former une équipe de démonstration composée de pilotes professionnels. L’escadre de surveillance fut chargée de procéder à l’entraînement d’une double patrouille, soit quatre avions, en prévision de démonstrations de vol. Les for­mations volaient alors sur de type Hawker Hunter Mk 58.


Dans la perspective de l’exposition nationale Expo 64 à Lausanne et des festivités programmées pour les 50 ans de l’aviation militaire suisse, des directives furent données pour intensifier les entraînements de la double patrouille de Hunter. Inspirée par la Patrouille de France, notre formation d’acrobatie aérienne adopte spontanément le nom de Patrouille Suisse. Le Département militaire fédéral de l’époque (DMF), convaincu par le succès remporté auprès du public par la Patrouille Suisse, décida de la nommer ainsi au titre de formation officielle de vol acrobatique.


En 1965, la Patrouille Suisse acheva pour la première fois une saison complète avec quatre démonstrations. Par la suite, elle s’efforcera de perfectionner constam­ment son programme et de peaufiner sa chorégraphie jusque dans les moindres détails. En 1970, la Patrouille Suisse est passée à cinq appareils. Mais le strict respect de la neutralité ne permettait pas encore de participer à des démonstrations à l’étranger. Tout changea en 1978: la formation suisse de vol acrobatique fut invi­tée au 25e anniversaire de la Patrouille de France à Sa­lon-de-Provence, une occasion de s’illustrer enfin à l’étranger en évoluant dorénavant avec six appareils.

hunter f mk 58_patrouille suisse _1

En 1991, les Hunter participèrent aux célébrations du 700e anniversaire de la Confédération dans une nou­velle tenue d’apparat aux couleurs suisses rouge et blanc sous les ailes. Trois ans plus tard, les pilotes de la Patrouille Suisse se produisirent une dernière fois sur le Hunter. La formation entre dans une nouvelle dimen­sion aéronautique en 1995 avec les chasseurs améri­cains F-5 E Tiger, plus rapides et plus maniables.

hunter f mk 58_patrouille suisse_3

Grâce à la perfection de sa prestation lors du plus im­portant meeting aérien militaire du monde, l’équipe de la Patrouille Suisse a remporté, lors du Royal Interna­tional Air Tattoo 2000 de la RAF à Cottesmore, la dis­tinction « King Hussein Memorial Sword » pour la meil­leure démonstration. Lors du grand meeting aérien « Air04 » de Payerne, les Forces aériennes ont célébré en 2004 leur 90e anniversaire et la Patrouille Suisse son 40e anniversaire. Les jubilaires ont été mis à l’honneur lors du défilé d’une grande formation de 40 avions comprenant les plus célèbres formations de vol acro­batique de cinq pays différents.

Patrouille Suisse

Après le dernier décollage, à la fin décembre 2005, d’un jet de combat à partir de la Base aérienne de Dübendorf, la Patrouille Suisse est revenue sur ce site chargé d’histoire à l’occasion des concerts rock et pop des Rolling Stones et Madonna, à titre d’introduction à ces manifestations. Outre les très grands meetings aé­riens en Europe, les ambassadeurs venus des airs ont participé à de multiples reprises à l’exposition aéro­nautique internationale ILA à Berlin. En Allemagne, les démonstrations de formations de jets sont strictement limitées par la loi. D’entente avec les autorités, le pro­gramme a été adapté de telle sorte que la démonstra­tion modifiée a pu se dérouler à Berlin devant un pu­blic imposant. Le public allemand a été émerveillé à un tel point que la Patrouille Suisse a reçu un fragment original du Mur de Berlin. La patrouille fait sans cesse la démonstration de repousser les limites de la phy­sique et de briser de nouveaux « murs ». La Patrouille Suisse est ainsi au nombre des récipiendaires au même titre que sont Ronald Reagan, Bill Clinton, Mi­chail Gorbatchev et le roi du sprint Usain Bolt. Ce frag­ment devenu monument historique se trouve sur la place de la Patrouille Suisse à la Base aérienne d’Em­men.


Le «Nordic Tour» accompli en 2012 représente un coup de maître sur le plan de la logistique. Six avions et deux trains routiers ont sillonné en trois semaines la moitié de la Scandinavie. Lors de cette magnifique tournée à travers le Danemark, la Norvège et la Fin­lande, le team a pu effectuer une impressionnante dé­monstration à Kauhava (Finlande), dans le cadre du Midsommernight Airshow, à 23h00 en plein soleil de minuit. En 2014, la Patrouille Suisse a fêté ses 50 ans d’existence. Un anniversaire célébré tout au long de l’année qui a trouvé son apogée lors du meeting aé­rien d’AIR14 à Payerne. En 2016, la décision politique a été prise de continuer d’engager les F-5 Tiger comme «Agressor» et comme avion de représentation de but; cela signifie que cet avion magnifique et élé­gant continuera à nous émerveiller dans le ciel sous les couleurs de la Patrouille Suisse.

PS_Nordictour_04

En 2017, la Fédération faîtière de l’aéronautique et de l’aérospatiale suisses a décerné son AEROSUISSE AWARD à la Patrouille Suisse pour services éminents rendus à l’aviation et à l’aéronautique de notre pays. Le jury a justifié cette récompense en déclarant que la Patrouille Suisse, comme ambassadrice de la Suisse et de ses valeurs, nourrit la fascination pour l’aviation, fait figure d’exemple et renforce la bonne image des Forces aériennes.