print preview Retour Forces aériennes

Les Forces aériennes suisses se mesurent à des partenaires internationaux

Dans le cadre du Tiger Meet, les Forces aériennes suisses sont confrontées à une comparaison directe avec des partenaires internationaux au Portugal. Ce faisant, les pilotes peuvent entraîner des missions qui ne peuvent que rarement, voire jamais, être exercées en Suisse, acquérir une expérience précieuse et identifier les possibilités d'optimisation dans le cadre des procédures tactiques.

04.05.2021 | Communication Défense, Christoph Merki, Eloisa Jacomelli

Deux F/A-18 Hornets en vol d'entraînement lancent des leurres contre des missiles simulés. ©VBS/DDPS, Andreas Menk LW

Le Tiger Meet accueille chaque année des unités de différentes armées de l’air membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN). Depuis 1981, les Forces aériennes suisses sont également membre de la Tiger Association et participent en tant que Flying Unit depuis 2004 au Tiger Meet. En 1982, en 2008 et en 2014 elles ont déjà su démontrer leur dextérité en remportant trois fois le Silver Tiger Trophy. Leur dernière participation remonte à il y a 3 ans, à Poznan (Pologne).

Le Tiger Meet se tient à Beja au Portugal, du 2 au 14 mai 2021. Les Forces aériennes suisses seront représentées par l’escadrille 11. Les pilotes suisses rencontreront les membres des 8 autres escadrilles provenant de 7 pays différents. Pour les Forces aériennes suisses, cet échange, l'évaluation de ses propres capacités et l'identification des potentiels d'amélioration sont d'une grande utilité.

Large spectre d'opérations

Le but de cet évènement n’est pas seulement de démontrer les compétences et l'habileté, mais de tester la coordination et la collaboration au sein d’un exercice à échelle internationale (interopérabilité) où un degré de flexibilité élevé est exigé. L’accent est aussi posé sur l’amélioration de la collaboration et la création de liens entre les membres de l’OTAN et autres partenaires. Le Tiger Meet est l’occasion parfaite pour participer à des exercices militaires combinés couvrant un large spectre d’opérations militaires. Pendant les deux semaines, le combat aérien à basse altitude, le ravitaillement en vol et COMAO (composite air operations) seront entraînés. Cette année, pour la première fois, des vols de nuit Large Force Employment (LFE) sont également au programme. Ce sont pour la plupart des engagements qui ne peuvent que rarement, voire jamais, être entraînés en Suisse.

Vérification de la procédure de mission

L’escadrille 11 pourra donc effectuer des entraînements de missions ciblées en liaison avec les partenaires étrangers. Cela permet d’appliquer les propres procédures dans un environnement international, de les revoir et, le cas échéant, d’identifier les possibles améliorations.