print preview Retour Forces aériennes

Le Cougar et son modèle réduit à Payerne

Du jamais vu sur la Base aérienne de Payerne ! Le 23 mai 2019, un Cougar T-334 miniature trônait fièrement devant son modèle original. À 66 ans, le Moratois André Baeriswyl, créateur du modèle réduit, a aussi eu la joie de voler comme passager dans un véritable Cougar T-334.

27.05.2019 | Communication Défense, Saskia Graber

Bild 1_DAM_6249
André Baeriswyl avec son modèle réduit devant le vrai Cougar T-334.

André Baeriswyl a de quoi être fier : sa réplique à l’échelle 1:8,5 du Cougar T-334 est parfaitement fidèle à l’original. Long de deux mètres avec les rotors montés et pesant tout de même 10,8 kg au décollage, son hélicoptère, bien que «mini», n’a rien d’un poids plume. Ce retraité passionné, habitant de Morat (FR), a consacré 600 heures de travail à sa fabrication, sans compter le temps nécessaire à la planification et à l’inspection minutieuse de l’hélicoptère original à Payerne. Mais pourquoi le Cougar ? «À Morat, nous en voyons passer beaucoup», répond-il. Et comme il ne voulait pas reconstituer un modèle de n’importe quel hélicoptère, il a été rapidement clair pour lui que ce serait un appareil utilisé par l’Armée suisse. «Initialement, je voulais construire le T-333. En raison de la complexité des coloris de son fuselage, j’ai finalement opté pour le T-334 de coloration uniforme.»

Une finition et des matériaux de grande qualité

Des antennes en passant par les réflecteurs, les boutons et écrans illuminés dans le cockpit, les roues avec amortisseurs jusqu’aux extincteurs intégrés : tous les détails concordent. Le modèle réduit de l’hélicoptère sera même bientôt équipé de réservoirs d’eau externes afin de pouvoir, plus tard, participer à la lutte contre de petits incendies. Rien que la recherche de la colle appropriée pour l’application des 16 000 petits rivets du Cougar a été un véritable défi. «Ce n’est qu’après un mois de recherche que j’ai finalement trouvé mon bonheur à la foire du modélisme de Friedrichshafen», sourit André Baeriswyl.

La fabrication de ce modèle réduit a non seulement nécessité beaucoup de temps, mais aussi un travail d’artisanat minutieux. La carlingue est en plastique renforcé par de la fibre de verre. Quant aux éléments mécaniques, il a fallu les monter un à un. Les coûts pour l’ensemble du matériel s’élèvent à près de 9700 francs. La qualité des matériaux utilisés et du travail atteste qu’André Baeriswyl n’en est pas à son coup d’essai. Le T-334 rejoint la collection des modèles réduits qu’il a déjà construits : deux hélicoptères, le Bell 429 d’Air Zermatt et l’EC 145 de la Rega, ainsi qu’un F-5 Tiger de la Patrouille Suisse.

Un moment fort : le vol dans un véritable Cougar

Une fois la fabrication de son modèle réduit terminée, André Baeriswyl s’est dit qu’il serait intéressant de pouvoir le comparer avec le vrai Cougar T-334 : «J’avais envie de voir David et Goliath l’un à côté de l’autre.» Les Forces aériennes ont accepté d’exaucer son vœu et l’ont invité sur la Base aérienne de Payerne. Au grand étonnement de toutes les personnes présentes, le Moratois a transporté l’hélicoptère non pas sur une remorque, mais dans le coffre transformé de sa voiture. «C’est la place disponible dans mon véhicule qui a conditionné la taille de l’hélicoptère : il ne pouvait pas mesurer plus de deux mètres», a expliqué André Baeriswyl.

Après une présentation et une inspection détaillée du modèle réduit, les pilotes et loadmasters du véritable Cougar ont invité le constructeur de modèles réduits à monter dans l’hélicoptère pour participer à un vol d’entraînement, non sans lui avoir donné au préalable toutes les instructions de sécurité. «Même en rêve, je n’aurais jamais pensé voler un jour dans un Cougar !», s’est exclamé André Baeriswyl, enthousiaste.

Photos