print preview Retour Division territoriale 3

Dans le dépôt provisoire des pompiers

Comme l’armée suisse, les pompiers de Davos s’organisent en un système de milice et se retrouvent engagés dans le cadre du WEF. Ils constituent ainsi une des bases permettant de maintenir la sécurité lors de la rencontre. Cette semaine, leur degré de préparation à l’engagement est plus élevé que d’ordinaire.

24.01.2020 | CUMINAIVEL | rb/fe

Im provisorischen Feuerwehrdepot

 

Le garage est presque invisible, tellement il est petit. En raison des quelques mètres qui le séparent du Centre des Congrès, sa situation peut faire toute la différence pour les services du feu de Davos. Pendant la semaine du WEF, les pompiers volontaires utilisent ce garage comme poste supplémentaire. «D’ici, nous atteignons le secteur du WEF plus vite qu’à partir des postes habituels de Davos Platz et de Davos Dorf», explique Renzo Savoldelli, commandant remplaçant des pompiers de Davos.

Ce n’est que la deuxième fois que ce nouveau poste est utilisé. Sa mise en service remonte à janvier 2019, une année après les abondantes chutes de neige qui avaient paralysé le trafic dans la station grisonne et qui avaient non seulement énervé les habitants, mais aussi bloqué les routes d’accès des pompiers et ralenti leur engagement. Quoiqu’il ait ainsi été possible d’éteindre un incendie déclaré dans une cuisine de troupe, les embouteillages au cœur de Davos ont empêché les pompiers d’intervenir plus tôt. À la suite de cet incident, le plan du trafic a été retravaillé, et le poste provisoire sis à la Talstrasse ouvert.

L’armée est intégrée dans le système d’alarme

Au total, une centaine de volontaires viennent prêter main-forte aux services du feu de Davos. «Pendant le WEF, nous n’avons pas à intervenir plus souvent que d’habitude. Bien sûr, nous espérons qu’il en sera de même cette année», explique Stefan Feist, homme du feu de Davos depuis plus de 20 ans. Quoi qu’il en soit, pendant la semaine durant laquelle le monde entier a les yeux rivés sur la station grisonne, les pompiers peuvent toujours compter sur des renforts de la part des pompiers des communes voisines et de l’armée. «Non loin de la piste d’atterrissage pour hélicoptères aménagée sur le lac de Davos, l’armée assure un emplacement pourvu de véhicules extincteurs. Ce poste est rattaché à notre système d’alarme. De plus, les spécialistes ABC de l’armée sont à disposition», conclut Renzo Savoldelli.