print preview

Bataillon de carabiniers 14

Batcar14_Banner_20200203

Souviens-toi de toujours oser

 

La création du bataillon de carabiniers 14 a été la consécration officielle de l'existence à Genève d'une tradition bien ancrée dans l’histoire moderne de la République, puisque les troupes de carabiniers existent depuis 1862 dans ce canton.

Puisant son origine dans la Société suisse des carabiniers, créée en 1824 par le général Guillaume-Henri Dufour, le 14 est aujourd’hui une unité d’infanterie moderne de 900 hommes et femmes, articulée autour d’une compagnie d’état-major, de trois compagnies de combat et d’une compagnie d’appui, comprenant les sections lance-mines et éclaireurs.

Les unités de carabiniers de l’époque se distinguaient de l'infanterie de ligne par leur combativité, leur aptitude au tir ajusté, leur résistance, leur mobilité et leur engagement en formations diluées dans le terrain. Nous nous entrainons en ce sens en apportant une importance particulière à perpétuer les traditions.

"Souviens-toi de toujours oser », telle est notre devise, car ce n’est qu’avec courage, témérité et volonté qu’un corps de troupe de milice peut atteindre le niveau d’entrainement requis par la mission susceptible de lui être confiée.

C’est un honneur d’être à la tête de ces femmes et hommes si dignes qui composent notre prestigieux corps de troupe.

Vive le 14, vive notre armée de milice !

 

Lt col EMG Guillaume Genoud,

Commandant

Rétrospective du CR 2021 - Coupe du monde de ski

Rétrospective du cours cadres 2020 - 1

Rétrospective du cours cadres 2020 - 2

Médias

Cours de formation technique des cadres 2020

Dans les circonstances particulières liées au COVID-19, le cours de répétition du bataillon de carabiniers 14 a été remplacé par un cours de formation technique des cadres. D'une durée de 12 jours sans retour à la maison, du 29 juin au 10 juillet, il s'est tenu sur la place d'armes de Bure (JU). Une forme bien particulière et inédite qui a impliqué un certain nombre de défis, que le bataillon s'est appliqué à relever !

Après un premier jour consacré aux entrées en service et à la préparation de l'instruction au combat de localité, la journée du mardi a vu se dérouler successivement la prise de l'étendard sur les hauteurs de la place d'armes de Bure, puis le traditionnel exercice Hephaïstos. Contrairement à l'usage, l'annonce des résultats a été reportée au dimanche 5 juillet.

Le lendemain et le jeudi 02 juillet, les cadres ont été exercés à l'échelon de groupe, par compagnie, en prévision de l'exercice "ROYAUME", alors que l'état-major s'entraînait dans le cadre de l'exercice interne "MERCIER"^. Dans les deux, ces préparations se sont révélées riches d'enseignements.

L'exercice "ROYAUME" a démarré en début d'après-midi le 3 juillet, pour terminer le dimanche 5 dans la matinée, principalement dans le secteur de Nalé. Il avait pour thèmes la conduite des moyens mécanisés, la marche, la fouille d'une portion de terrain et la prise d'un secteur d'attente.

La semaine s'est achevée avec un moment de détente pour les cadres et l'annonce des vainqueurs d'Héphaïstos.

Puis, le lundi, les compagnies EM, 1, 2 et 3 s'entraînaient à l'échelon de section pour du combat de localité, en préparation de l'exercice "TABAZAN". Durant cette même journée, la compagnie d'appui (la Lourde), détachée à l'Hongrin, pouvait à nouveau s'exercer au tir lance-mines, après plusieurs années sans tir !

Le mardi 07.07 et le mercredi 08, l'exercice "TABAZAN" s'est déroulé dans le secteur de Nalé, tandis que la cp d'appui recevait la visite de la cellule comm le mardi. Les cadres de la Lourde et leur commandant se sont fait un plaisir de nous montrer le fonctionnement d'un exercice et de nous expliquer leur fonction en détail ! Mercredi, l'état-major du bataillon a également été exercice, lors de l'exercice "CATURIX", sous la direction de la division.

Finalement, après un jeudi bien rempli avec le début du REDIMA et la cérémonie de remise de l'étendard, le cours s'est achevé le vendredi sur une note très positive.

 

Dates de convocation

Veuillez inscrire dans le masque de recherche la désignation de la troupe ou de l’école, telle qu’elle figure dans le livret de service. En cas de saisie incomplète de la désignation, le système propose la liste de toutes les unités correspondantes. Par exemple, si l’on saisit uniquement « gr art », le système affiche alors toutes les troupes et écoles comprenant la dénomination « gr art ». De même pour les chiffres, en saisissant par exemple « 11/1 », toutes les unités comportant ces chiffres s’affichent.

Coronavirus: Informations pour les militaires.

Information

En raison de la situation actuelle liée à la pandémie de Covid-19, il faut s’attendre à des ajustements à court terme de certains services.

Pour toute question voir contact à droite ou le lien : Armée et coronavirus

Recherche dans le tableau de convocation militaire

Explications relatives aux convocations militaires

Les militaires dont le service d’instruction des formations figure sur la mise sur pied publique de l’armée reçoivent un avis de service au plus tard 21 semaines avant le début du service.

1. L’ordre de marche personnel règle les détails relatifs à l’entrée au service. Pendant sa durée de validité, l’ordre de marche permet au militaire en uniforme d’emprunter gratuitement tous les transports publics suisses.

2. Les militaires qui n’ont pas reçu l’ordre de marche personnel deux semaines avant le début du service en informent immédiatement le commandant de leur formation d’incorporation ou l’office qui leur a annoncé le service.

3. Reçoivent une convocation spéciale:

– les militaires dont la formation d’incorporation n’est pas mentionnée dans la mise sur pied pu-blique de l’armée ou dont la formation d’incorporation n’a pas de service prévu, un "X" figurant dans le champ des dates ;

– les militaires qui entrent au service avant les autres ou qui sont licenciés plus tard ;

– les militaires qui n’accomplissent pas le service avec leur formation d’incorporation ou ceux pour lesquels les dates de service ont changé depuis la parution de la mise sur pied publique de l’armée.

Les militaires astreints qui ne sont pas en mesure de rejoindre à temps le lieu d’entrée au service avec les transports publics en raison de la longueur du déplacement peuvent entrer au service la veille. Les militaires concernés font en temps utile une annonce à ce propos à leur commandant qui doit leur envoyer un nouvel ordre de marche ainsi qu’organiser le logement et la subsistance pour eux au lieu d’entrée au service.

Si vous êtes malade ou blessé, mais néanmoins apte à voyager, vous devez entrer au service. Vous vous annoncez alors à la visite sanitaire d’entrée (VSE). Si, par suite de maladie ou d’accident, vous n’êtes pas apte à voyager, vous devez l’annoncer immédiatement par écrit à votre commandant. À ce courrier doivent être joints le livret de service et le certificat médical attestant votre incapacité à voyager. Si le délai est très court, il est indiqué de le communiquer également par téléphone.

Les numéros de téléphone des offices militaires, l’adresse militaire complète ainsi que l’emplacement et le numéro de téléphone des formations peuvent être demandés au Bureau suisse qui répond au numéro 031 381 25 25. Vous trouverez de plus amples informations concernant l’accomplissement du service militaire sur le site Internet www.armee.ch/info.

Badge Bat car 14


Bat car 14 Place de la Navigation 4
Case postale 208
CH-1110 Morges 1
Tél.
+41 58 469 62 20

E-Mail

Bat car 14

Place de la Navigation 4
Case postale 208
CH-1110 Morges 1