print preview

Retour Commandement des Opérations


Démonstration des effets des armes

Mercredi 20 avril 2022, une démonstration des effets des armes s’est déroulée sur la place de tir de Wichlen dans le canton de Glaris, dans le cadre de la formation des commandants d’école et des aides de commandement rattachés au chef du commandement de l’Instruction. Le Centre d’instruction de l’armée (CIA) leur a présenté une grande partie des systèmes d’armes des troupes au sol en procédant à des tirs à balles réelles.

26.04.2022 | Communication Défense, David Marquis

Des chars de combat Léopard se déplacent sur la place de tir pour engager leurs canons de calibre 12 centimètres.
Des chars de combat Léopard se déplacent sur la place de tir pour engager leurs canons de calibre 12 centimètres. ©Ruag, Conny Gosetti

Que se passe-t-il lorsqu’un minibus est touché par une charge dirigée « lourde » ? Quel effet un projectile de calibre 12,7 millimètres a-t-il sur une plaque d’acier de 20 millimètres d’épaisseur ? À quoi ressemble un véhicule après avoir été la cible d’une arme individuelle antichar sans recul ? Peu de gens ont une idée de l’effet produit par une arme tirant des munitions de guerre. Même le personnel militaire professionnel ne connaît souvent en détail que les capacités des armes de sa propre troupe ou même n’en connaît que les valeurs théoriques.

Le perfectionnement organisé sur la place de tir de Wichlen pour les commandants d’école et leurs aides de commandement avait justement pour but de combler ces lacunes. La palette des systèmes d’armes présentés s’étendait du fusil d’assaut au char de grenadiers 2000 et au char de combat Léopard en passant par divers systèmes de missiles antichars.

Transmission en direct des touchés

Des systèmes de l’armée ont également été utilisés pour la transmission en direct des tirs et des effets des projectiles sur leurs cibles. En effet, un FLIR-Super-Puma des Forces aériennes et des drones légers de type Lockheed Indago engagés par les troupes au sol ont fourni des images vidéo en direct sur deux grands écrans. L’effet des armes est devenu encore plus évident lors de la visite de la zone des cibles : véhicules, murs, plaques d’acier, gilets pare-balles et autres cibles ont pu être observés et analysés de très près.

La capacité à faire usage de moyens de défense a gagné en importance

Le commandant de corps Hans-Peter Walser, chef du commandement de l’Instruction, a souligné dans son exposé que les développements géopolitiques de ces derniers mois avaient rappelé l’importance des compétences en matière de défense. Dans ce contexte, la démonstration des effets des armes prend, selon lui, toute sa valeur : « Tous les échelons militaires doivent avoir des connaissances de ces systèmes. » Ainsi, les commandants d’école pourraient maintenant jouer le rôle de multiplicateurs et transmettre leurs connaissances au personnel professionnel militaire et aux cadres de milice.

Le commandant de corps a ajouté que l’armée dispose de systèmes d’entraînement et de simulateurs exceptionnels, mais que seuls les tirs à munitions réelles permettent de saisir pleinement les effets et capacités des armes. C’est précisément cette occasion rare qui s’est présentée lors de la démonstration sur la place de tir de Wichlen et c’est en ces termes que le chef du commandement de l’Instruction a tiré le bilan le soir venu : « Quelle précieuse journée nous avons vécue ! Tout ce que nous avons pu voir et expérimenter doit maintenant être intégré comme il se doit aux activités d’instruction et aux exercices. »


Retour Commandement des Opérations