print preview

Retour Commandement des Opérations


D’infatigables travailleurs de l’ombre

Des militaires sont engagés pour lutter contre le coronavirus depuis le 13 décembre 2021. Ils soutiennent les autorités civiles dans des hôpitaux ou des centres de vaccination. Pourtant tous ces militaires engagés au front ne pourraient pas accomplir leur service d’appui pour la population civile si des héros invisibles – hommes et femmes – ne fournissaient pas un travail considérable en arrière-plan.

20.01.2022 | Communication Défense, Eve Hug, Nathalie Hesse

Maxim Gobet en pleine préparation du repas du soir.
Le sergent-chef Maxim Gobet, du bataillon hôpital 2 (bat hôp 2), en pleine préparation du repas du soir. Avec son équipe, il cuisine des mets aussi équilibrés que délicieux pour renforcer le moral de la troupe. ©VBS/DDPS, Charles Garcia, PIO bataillon hôpital 2

Chaque militaire au front doit pouvoir disposer de nourriture, de repos, d’informations, de matériel et faire part de leurs questions ou de leurs autres besoins. Pour garantir un approvisionnement parfait de ces soldats, femmes et hommes, et qu’ils puissent être engagés là où cela est nécessaire, beaucoup de personnes en uniforme travaillent en coulisses. Grâce à eux, l'armée est une organisation autonome qui peut soutenir les cantons quand ils ont en besoin.

Des auxiliaires invisibles

Ces travailleurs de l’ombre sont nombreux. On peut citer par exemple le chef de cuisine qui, avec son équipe, prépare chaque jour trois repas aussi équilibrés que délicieux, non seulement pour préserver la condition physique des forces d’intervention, mais également pour renforcer le moral des troupes. En fait partie le sergent-major, chargé de faire respecter les règles d’hygiène et de distanciation durant la marche du service et veillant à ce que tous les militaires disposent des infrastructures et des équipements nécessaires. Il y a aussi l’aumônier, toujours à l’écoute de celles ou de ceux qui auraient atteint leurs propres limites ou qui sont confrontés à des problèmes personnels.

Mentionnons encore les équipes d'hygiène, qui nettoient et désinfectent les cantonnements et les lieux de vie des militaires, ou encore le chauffeur, le comptable de troupe, l'ordonnance de bureau et le soldat de faction à la garde. Tous ces travailleurs de l'ombre œuvrent pour que les militaires à l'engagement puissent se concentrer sur leur travail dans les hôpitaux et les centres de vaccination. Sans l’aide de ces héros ordinaires, les troupes engagées ne pourraient pas fournir des prestations à la hauteur des exigences actuelles des autorités civiles.

Des équipes de conduite indispensables

Un engagement de l’armée requiert toujours conduite et organisation. Les commandants de bataillons ainsi que leurs aides de commandement planifient entre autres la mobilisation des troupes, leur lieu d’engagement, leurs congés et leur licenciement. Dans la mesure du possible, ils s’efforcent de trouver des solutions qui puissent contenter chaque militaire. Les aides de commandement assument notamment la tâche importante d’assurer le flux d’informations entre les commandants et tous les sous-officiers du corps de troupe.

Des loisirs pendant le service

Les militaires sont engagés selon les plannings des bénéficiaires de prestations, comme un équivalent plein temps. C'est valable aussi pour les travailleurs de l'ombre, afin d'appliquer les mêmes règles pour tous. Ils sont cantonnés de manière décentralisée et peuvent se détendre avant ou après le travail. L'armée a mis à disposition des jeux, tables de ping-pong et télévisions et des activités sportives ou récréatives sont organisées. Le militaire a entre deux et trois jours de congés consécutifs après une période d'engagement pouvant aller de six à dix jours. Ces diverses activités aident les militaires à se ressourcer et à faire le plein d'énergie pour mieux reprendre leur engagement.

L’Armée suisse tient à exprimer sa gratitude tant à ses forces qui œuvrent en appui sur le terrain qu’à ses auxiliaires de l’ombre. Grâce à leur infatigable travail, l'armée est une organisation autonome et autosuffisante qui peut pleinement venir en aide aux cantons qui en font la demande.

Photos

Travailleurs de l'ombre

Sans eux, rien ne pourrait se faire. Parmi ces travailleurs de l'ombre, se trouvent notamment:

  • des cadres planifiant et conduisant les engagements;
  • des chefs de cuisine et des cuisiniers;
  • des services de garde;
  • des comptables de troupe et des ordonnances de bureau;
  • des équipes d'hygiène et de nettoyage;
  • des chauffeurs;
  • des sous-officiers poste de campagne.


Retour Commandement des Opérations