print preview Retour Commandement des Opérations

Prestations dès la première heure

Cette année, le bataillon de chars 13 a vécu une entrée en service un peu particulière avec l’exercice MOBILITARE. L’idée est d’arriver, en cas d’engagement imprévu ou d’urgence, à raccourcir la durée entre l’entrée en service de la formation de combat et la garantie de la disponibilité.

10.08.2021 | PIO Bat chars 13, of spéc Alex Bruppacher

Les officiers informent les militaires du bataillon de chars 13, dès leur entrée en service, de l’organisation de l’exercice de mobilisation.
Les officiers informent les militaires du bataillon de chars 13, dès leur entrée en service, de l’organisation de l’exercice de mobilisation. @VBS/DDPS

Le bataillon de chars 13 (bat chars 13) a commencé son cours de répétition 2021 en relevant un nouveau défi. Suite à sa réintroduction avec le développement de l’armée (DEVA), la capacité de mobilisation doit être entraînée. Parmi les troupes blindées, la formation de combat est l’une des premières à entrer en service en déployant la stratégie de mobilisation correspondante.

La première phase de l’exercice MOBILITARE a commencé dès l’arrivée sur le lieu d’entrée en service, sous la direction de l’officier de disponibilité.

Instruction immédiate et contrôle du prêt à fonctionner

La première étape a consisté à détacher les conducteurs et conductrices, qui ont pris ensuite possession des véhicules, vérifiés avec l’aide de spécialistes. En plus de réceptionner le matériel, il s’agit de commencer aussitôt l’instruction, notamment celle du détachement de sûreté assurant l’autoprotection de la troupe.

Les contrôles de détail, y compris du prêt à fonctionner pour l’ensemble du matériel, sont effectués ensuite en 24 heures. Le but est de remplacer au plus vite tout équipement défectueux ou abîmé, voire de compléter le matériel manquant. L’annonce de la disponibilité matérielle est envoyée dans un délai de 72 heures pour confirmer que le matériel est au complet. Il en va de même pour la disponibilité opérationnelle. En tant que formation d’intervention, le bat chars 13 doit être à même de mobiliser en cas de besoin au moins 200 militaires plus des cadres, qu’il s’agisse d’une catastrophe naturelle ou de tout autre événement.

Disponibilité en un temps record

Pour garantir rapidement la capacité de conduite à tous les échelons, la priorité est donnée à la mise en service immédiate des moyens ad hoc et à l’établissement d’un centre de suivi de la situation (CSS), qui réceptionne, analyse et transmet les messages des compagnies concernant le secteur d’engagement, les effectifs et l’état de la situation.

L’exercice de mobilisation a pour objectif d’entraîner la mise sur pied, l’équipement et l’instruction afin que le bataillon arrive à garantir la disponibilité opérationnelle dans un délai aussi court que possible. Le bat chars 13 doit être prêt à tout moment à toute éventualité.Le bataillon de chars 13 (bat chars 13) a commencé son cours de répétition 2021 en relevant un nouveau défi. Suite à sa réintroduction avec le développement de l’armée (DEVA), la capacité de mobilisation doit être entraînée. Parmi les troupes blindées, la formation de combat est l’une des premières à entrer en service en déployant la stratégie de mobilisation correspondante.

La première phase de l’exercice MOBILITARE a commencé dès l’arrivée sur le lieu d’entrée en service, sous la direction de l’officier de disponibilité.

Instruction immédiate et contrôle du prêt à fonctionner

La première étape a consisté à détacher les conducteurs et conductrices, qui ont pris ensuite possession des véhicules, vérifiés avec l’aide de spécialistes. En plus de réceptionner le matériel, il s’agit de commencer aussitôt l’instruction, notamment celle du détachement de sûreté assurant l’autoprotection de la troupe.

Les contrôles de détail, y compris du prêt à fonctionner pour l’ensemble du matériel, sont effectués ensuite en 24 heures. Le but est de remplacer au plus vite tout équipement défectueux ou abîmé, voire de compléter le matériel manquant. L’annonce de la disponibilité matérielle est envoyée dans un délai de 72 heures pour confirmer que le matériel est au complet. Il en va de même pour la disponibilité opérationnelle. En tant que formation d’intervention, le bat chars 13 doit être à même de mobiliser en cas de besoin au moins 200 militaires plus des cadres, qu’il s’agisse d’une catastrophe naturelle ou de tout autre événement.

Disponibilité en un temps record

Pour garantir rapidement la capacité de conduite à tous les échelons, la priorité est donnée à la mise en service immédiate des moyens ad hoc et à l’établissement d’un centre de suivi de la situation (CSS), qui réceptionne, analyse et transmet les messages des compagnies concernant le secteur d’engagement, les effectifs et l’état de la situation.

L’exercice de mobilisation a pour objectif d’entraîner la mise sur pied, l’équipement et l’instruction afin que le bataillon arrive à garantir la disponibilité opérationnelle dans un délai aussi court que possible. Le bat chars 13 doit être prêt à tout moment à toute éventualité.