print preview Retour Commandement des Opérations

SWISSCOY Update - L’élément de support national en pleine action

Réparer des véhicules, en assurer la maintenance, accourir lorsqu’une conduite est bouchée dans un camp ou transporter des biens et du matériel : les activités de l’élément de support national (NSE) de la SWISSCOY au Kosovo sont très variées. Des mandats spéciaux sont accomplis non seulement pour le contingent suisse, mais aussi pour la Kosovo Force (KFOR), comme le démontage d’un poste de garde de l’unité multinationale spécialisée (MSU).

23.02.2021 | Of spéc Christian Busenhart et sgt Laura Marty, PIO du contingent 43 de la SWISSCOY

Les activités de l’élément de support national (NSE) de la SWISSCOY au Kosovo sont très variées
Les activités de l’élément de support national (NSE) de la SWISSCOY au Kosovo sont très variées

Le plt Fabio Prata, chef de la section Circulation et transport, s’était préalablement rendu à la MSU, une unité essentiellement constituée de carabiniers italiens, pour se faire une idée de la situation. Car c’est bien la sécurité qui prime. Le poste de garde à déplacer se trouvait au camp des carabiniers, situé dans la zone industrielle de Pristina. Il s’agissait de le détacher de son socle de béton de plus de deux mètres de haut et de le préparer en vue de son transport par les collègues de l’armée italienne, soit clairement une tâche pour les grutiers et les conducteurs de camion du NSE. Deux jours plus tard, une fois les dispositions nécessaires prises par le plt Prata, l’équipe se met au travail. On peut apercevoir de loin déjà la grande grue du NSE et l’effervescence qui règne sur place : des casques jaunes luisent çà et là et des éclats de voix et des gestes de la main signalent que des instructions sont données.

 

Le sdt Sven Künzli est assis dans la cabine d’une grue mobile. Très concentré, il manœuvre sa lourde machine avec des gestes calmes. La maisonnette blindée se soulève lentement de son socle, tandis que l’app Nico Palumbo, qui se tient à proximité en hauteur sur une échelle, procède aux ajustements nécessaires. L’app Marco Pletscher et le sdt Thomas Lächler guident le camion de l’armée italienne sur lequel le poste de garde doit être placé.

 

La concentration est grande. La maison n’est pas encore déposée sur le camion que le sgt André Berger remonte sur le socle en béton pour récupérer la porte. Cette dernière sera le prochain élément à être manœuvré sur le camion. Une fois toutes les sangles ôtées et le camion prêt au départ, il reste un peu de temps pour faire une pause avant de se remettre au travail. Le sdt Künzli est content d’avoir pu se former à Stans auprès de SWISSINT. Désignant une grue, il nous apprend que selon la manière dont elle est déployée, elle est capable de déplacer des charges allant jusqu’à 40 tonnes. Le poste de garde faisait onze tonnes, précise-t-il. Il rit, car le mandant avait annoncé un poids de neuf tonnes seulement.

 

Outre cette lourde grue mobile, la flotte du NSE possède de plus petits engins montés sur la surface de chargement d’un camion. Le sdt Künzli, qui est chauffeur de formation, a déjà eu l’occasion de travailler avec de telles grues avant son engagement. Le type de machine utilisée dépend du mandat et du terrain. Pour l’app Palumbo, chaque mission est différente et, dans le cas présent, il fallait faire attention à la hauteur de la grue, car une ligne électrique se trouvait à proximité. Il aurait été dangereux de trop s’en approcher.

 

Après quelques minutes de pause, une nouvelle tâche s’annonce. Cette fois-ci, il s’agit de déplacer des conteneurs, ce qui requiert à nouveau l’utilisation de la grue et pourrait prendre un certain temps. Le sdt Lächler pense même qu’il faudra déplacer les conteneurs un à un. L’élingage, à savoir la fixation des conteneurs, prendra également beaucoup de temps. Par chance, ils sont cinq pour accomplir cette tâche, qu’ils entament sans attendre après s’être brièvement concertés. Encore une mission du NSE de la SWISSCOY qui sera accomplie à la pleine satisfaction de toutes les parties impliquées.