print preview Retour Commandement des Opérations

SWISSCOY Update - Le 43e contingent de la SWISSCOY à mi-parcours

Trois mois se sont déjà écoulés depuis le premier jour d’engagement du 43e contingent de la SWISSCOY. Au cours de cette période et depuis le début en été 2020 de l’instruction axée sur l’engagement, de nombreux événements se sont produits. Dans cet article, les officiers de presse du contingent reviennent sur les mois précédents.

25.01.2021 | SWISSINT

Le 43e contingent de la SWISSCOY à mi-parcours
Le 43e contingent de la SWISSCOY à mi-parcours

S’ils sont passés en un éclair, ces trois premiers mois d’engagement ont cependant été rythmés par des événements marquants et par des défis de taille. De fait, l’histoire du 43e contingent commence bien plus tôt : en juillet 2020, une partie des membres de son état-major ainsi que les femmes non incorporées dans l’armée ont entamé leur instruction et leur préparation respectives à l’engagement, au Centre de compétences SWISSINT. Puis, le 11 août 2020, la remise du drapeau a donné le coup d’envoi à tous les membres du contingent. Durant les semaines intenses consacrées à l’instruction, l’ensemble des militaires et les différentes équipes ont pu apprendre à mieux se connaître. Des amitiés se sont alors déjà forgées ; au cours des mois suivants, les liens ainsi tissés se sont avérés précieux dans la gestion de certaines situations.   

Durant l’engagement, ces liens ont été mis à rude épreuve : en raison de la pandémie de COVID-19 et des restrictions qui en ont découlé, il a fallu surmonter certaines difficultés et garder encore et toujours ses distances. Cependant, la camaraderie au sein du contingent a permis de mieux s’accommoder des circonstances précaires. Elle s’est traduite de diverses manières, notamment par la prise en charge de tâches, la livraison de nourriture ou de courses ou encore des téléphones entre camarades. L’esprit de corps était bel et bien là !

Malgré les conditions difficiles, tous les membres du 43e contingent de la SWISSCOY ont rempli consciencieusement leur mission. Les instructions ont été adaptées conformément aux règles de conduite liées au COVID-19 et menées à bien. Les équipes de liaison et de surveillance (LMT) ont par exemple organisé leurs réunions à l’extérieur, garantissant ainsi le contact entre la KFOR et la population. La troupe de l’élément de soutien national (ESN) a elle aussi travaillé sans relâche : ses membres ont réparé les véhicules et assuré leur maintenance, transporté des biens destinés à la SWISSCOY et à la KFOR ou mis en place des tentes d’isolation médicales. Les secouristes ont également été fortement sollicités. Ils ont soigné les patients, effectué des tests COVID-19 et se sont entraînés avec leurs collègues internationaux – toujours dans le respect des règles sanitaires – afin de développer leurs compétences et d’apprendre à mieux gérer les processus essentiels. Toutes et tous ont fourni une précieuse contribution, ce qui nous a permis d’arriver ensemble jusqu’ici, soit à la moitié de la période d’engagement. Malgré toutes les difficultés rencontrées, nous pouvons nous retourner avec fierté le trimestre qui s’est écoulé et envisager avec espoir les mois à venir.