print preview Retour Commandement des Opérations

Les membres du 40e contingent de la Swisscoy retournent à la vie civile

Au terme de six mois de déploiement, les membres du 40e contingent de Swisscoy retournent à la vie civile. Parents, amis et connaissances sont venus en grand nombre à Stans-Oberdorf pour assister à la cérémonie de remise de l’insigne de mission aux militaires de retour du Kosovo.

11.11.2019 | Communication Défense, Fahrettin Calislar

Les artisans suisses de la paix ont passé six mois au Kosovo.
Les artisans suisses de la paix ont passé six mois au Kosovo.

Le 11 octobre 2019, sur la place d’armes de Stans-Oberdorf, les militaires ont laissé libre cours à leurs émotions. La place de la caserne a donc été le théâtre de scènes touchantes, et quelque peu inhabituelles : applaudissements frénétiques, accolades, tapes sur l’épaule, poignées de mains – certains soldats avaient même les larmes aux yeux. Au terme de neuf mois de vie commune intense, le colonel EMG Xaver Sailer a licencié le 40e contingent de la Swisscoy. Les 165 femmes et hommes venus des quatre coins de la Suisse ont marqué leur présence en divers endroits du Kosovo, entretenu le dialogue avec la population locale et apporté leur soutien où cela était nécessaire. Ce faisant, ils ont rempli une mission importante de l’Armée : la promotion de la paix.

La camaraderie au premier plan

« Camaraderie, honnêteté, passion » – cette devise du contingent a été vécue au quotidien par la troupe, assure le colonel Sailer. Il a exprimé toute sa fierté de commandant à ses « Quarantièmes », comme il aime les appeler : « J’ai été et je reste touché par votre engagement. » Après trois de formation en Suisse, les six mois au Kosovo sont vite passés. « Nous avons vécu un moment incroyable ensemble, qui nous a soudés », déclare Sailer. Les membres du contingent ont partagé des hauts et des bas, des moments difficiles mais aussi de belles expériences. « Vous êtes restés solidaires, vous vous êtes entraidés, vous avez relevé tous les défis ensemble », poursuit Sailer. Il espère que le vécu des militaires au Kosovo leur sera utile dans leur vie civile tout comme dans leurs services de milice et conclut : « Je vous remercie et je vous souhaite tout de bon ! ».

Le commandant du corps Aldo C. Schellenberg, chef du commandement des Opérations, leur a également adressé ses vifs remerciements. Il s’est ensuite tourné vers les proches des militaires : « Les membres du 40e contingent sont de retour, vous pouvez maintenant les serrer dans vos bras. Ce moment vous appartient ». Séparés depuis de longs mois de leurs proches, les soldats n’ont pu être soutenus qu’à distance. Tout le monde sait que ce genre de mission n’est pas dénuée de risque et que s’en revenir sans une égratignure n’est pas chose assurée. Au Kosovo, les blessures de la guerre civile ne sont pas encore toutes cicatrisées. La paix ne va pas de soi : pour qu’elle se construise, il faut des gens engagés, qui s’oublient et qui quittent leur zone de confort. Les « Quarantièmes » ont donné de leur temps et de leur énergie pour soutenir la stabilisation du Kosovo. Leur récompense ? Une plus grande expérience de la vie.

Le commandant de corps Aldo C. Schellenberg et le colonel Xavier Sailer ont remis le désormais traditionnel insigne de mission aux membres du 40e contingent. C’est avec un solennel « Contingent : repos ! Vous êtes licenciés. Merci beaucoup ! », que le colonel Sailer a pris congé de ses « Quarantièmes ».

Thèmes associé

Swisscoy