print preview Retour Commandement des Opérations

La place d’armes de Bure et la poussière du Jura

La place d’armes de Bure revêt une importance considérable pour les troupes de chars. Celles-ci disposent en effet d’une superficie excédant dix kilomètres carrés pour s’entraîner aux manœuvres tactiques. Les pistes de chars poussiéreuses en été, les flaques d’eau gelées en hiver, mais certainement aussi la figure légendaire de « Gilberte de Courgenay » tirée du film du même nom ont contribué à faire de Bure un mythe parmi les militaires des troupes blindées.

22.02.2019 | Bat méc 29, Christian Kurth

07-Mech Bat 29_2019_Jurastaub_1
Un char de combat Léopard effectue une halte assurée et se prépare à une nouvelle avancée.

Dans la devise de l’armée, à savoir « combattre – protéger – aider », les moyens dont dispose le bataillon mécanisé 29 (bat méc 29) doivent être absolument considérés comme des moyens de combat. En effet, le bat méc 29 possède différents types de chars, à savoir le char de combat Léopard et le char de grenadiers 2000. Le « Léopard » est à l’aise en terrain ouvert ou ne présentant qu’un faible nombre de constructions. Il est l’instrument idéal pour combattre d’autres chars. Par contre, dès que les chars de combat entrent dans des zones urbaines, leurs systèmes d’armes ne peuvent être utilisés que de manière limitée. C’est là qu’interviennent les chars de grenadiers, qui sont bien mieux équipés pour ce type de combat. Sous la protection de leurs chars, les grenadiers peuvent s’approcher très près de la façade d’un bâtiment pour pouvoir y pénétrer aisément et le « nettoyer » de toute présence ennemie. Pendant ce temps, les chars de combat Léopard sécurisent les flancs et protègent les grenadiers de chars contre d’éventuelles surprises désagréables.

Grâce à sa grande mobilité et à sa puissance de feu, le bataillon mécanisé 29 est à même de dépister rapidement l’adversaire et de le combattre efficacement. À Bure, les tirs sont effectués avec des munitions de marquage (comparables à des cartouches à blanc), étant donné que l’ensemble du matériel militaire et les installations d’exercices sont équipés de senseurs et de lasers. Il est donc possible de s’entraîner aux combats de rencontre dans des conditions très proches de la réalité. Le système enregistre chaque tir et chaque coup au but. Les résultats font ensuite l’objet de discussions et d’une analyse minutieuse. La troupe en CR a ainsi la possibilité de se perfectionner et d’améliorer continuellement la tactique à tous les niveaux.

Links