print preview Retour Commandement des Opérations

Dialogue avec un spécialiste de la sécurité

Guerre froide, Armée suisse à 800 000 hommes, cyberdéfense. Voici quelques sujets abordés par le colonel EMG Thomas Schneider lors de son exposé tenu au gymnase cantonal de Baden, proposant une approche critique de la sécurité au fil du temps à l’occasion d’un dialogue enrichissant avec des élèves bien informés.

26.09.2018 | Communication Défense

Connaissances spécialisées et réponses à toute sorte de questions : le colonel EMG Thomas Schneider suscite l’intérêt des élèves.
Connaissances spécialisées et réponses à toute sorte de questions : le colonel EMG Thomas Schneider suscite l’intérêt des élèves.

Dans le cours optionnel d’histoire, près d’une quarantaine d’élèves s’intéressent aux crises et aux conflits, à la sécurité et aux droits humains. Ainsi, c’est dans une salle de classe pleine à craquée qu’a eu lieu l’exposé, dans une ambiance agréable et propice à la discussion vivante et au débat critique.

Les exposés sont l’occasion de poser directement des questions : l’enseignant d’histoire Patrick Zehnder (au milieu) en donne la possibilité à ses élèves.
Les exposés sont l’occasion de poser directement des questions : l’enseignant d’histoire Patrick Zehnder (au milieu) en donne la possibilité à ses élèves.

En tant qu’enseignants responsables du cours, Patrick Zehnder et Daniela Tenger invitaient pour la troisième fois le colonel EMG Thomas Schneider de la division territoriale 2. Son intervention a été l’occasion pour les élèves d’approfondir leurs connaissances sur les crises et les conflits des dernières décennies dans une perspectives d’avenir.

Les jeunes avaient déjà de bonnes connaissances de base et les moyens de réfléchir aux propos entendus. Ils se sont informés sur les conflits passés concernant les frontières nationales et sur les conflits croissants que suscitent la gestion des ressources, comme l’eau ou l’énergie.

Planisphère

 

Après qu’un élève a demandé pourquoi la Suisse était le seul pays à la ronde à avoir une armée de milice, le débat s’est orienté sur les alternatives possibles ainsi que sur les coûts et sur la mission de l’armée. À la question de savoir si la Suisse avait réellement besoin d’une armée, le colonel EMG Schneider a répondu par une autre question en demandant aux élèves s’ils croyaient que l’être humain allait devenir une créature pacifique dans un proche avenir.

L’exposé est l’occasion faire part de ses questions et d’approfondir les réponses.
L’exposé est l’occasion faire part de ses questions et d’approfondir les réponses.

Après son intervention, le colonel EMG Schneider a expliqué que les élèves étaient un public qui détestait la simple publicité, mais qui voulait des connaissances concrètes pour pouvoir se faire lui-même une opinion. Le colonel EMG respecte cet état d’esprit et aime soigner le discours académique qu’il a développé au cours de ses études en sciences naturelles avec une spécialisation en géophysique, cursus qu’il a suivi à l’EPFZ avant de devenir officier de carrière.

Patrick Zehnder, enseignant d’histoire, a souligné que la participation active des élèves témoignait du fait qu’ils aiment échanger avec les intervenants. Celui-ci est un spécialiste en architecture de sécurité, un homme de terrain. Son discours est crédible, dénué de toute volonté de propagande, ce que les élèves auraient très vite remarqué. Le succès rencontré incite à renouveler l’expérience.

Thèmes associés

Août 2020

Emgegés là où l'on a besoin de nous


Ecole de recrues


Femmes dans l’armée


Air 2030


Swisscoy


Métiers de l'armée


Santé


Écologie


Missions à l’étranger


Musique militaire


Réparation


Recrutement


Cybersécurité


World Economic Forum (WEF)


Avec le soutien de l'Armée suisse


Subsistance


Engagement des forces aériennes


Armée et société