print preview

Retour Commandement des Opérations


Portrait du jour: Michele Wyler

Qui sont les militaires engagés au WEF et que font-ils? Cuminaivel relaie régulièrement les échos de la troupe.

18.05.2022 | CUMINAIVEL | kh/fe

 

À l’origine, l’adjudant Michele Wyler était incorporé comme soldat du train. Travailler avec les chevaux lui plaisait bien, mais il voulait prendre du galon. Or, dans les formations du train, chaque fonction doit être complètement méritée. Comme il n’y avait pas d’école de recrues en hiver, il lui était clair qu’il ne voulait poursuivre une carrière ni d’officier ni de sous-officier supérieur. Une fois sergent, il est devenu responsable du matériel et des munitions. À 28 ans, il a décidé d’entreprendre une formation d’adjudant. Il était l’un des plus jeunes. La bonne instruction et la motivation de ses camarades a conduit la classe à un niveau très élevé.

Dans le bat inf mont 48, l’adj Wyler officie entre autres comme porte-drapeau. Lors de cérémonies, lui et la garde du drapeau jouent un rôle de premier plan. Il porte l’étendard avec fierté, surtout parce que son grand-père exerçait la même fonction dans l’ex-bataillon de fusiliers de montagne. Pour sa grand-mère, c’était un immense honneur de voir son petit-fils suivre les traces de son aïeul et porter les couleurs du bat inf mont 48.

L’adj Wyler se souvient encore très bien de son dernier service en faveur du WEF. Ayant reçu son ordre de marche le 20 décembre 2018, il avait d’abord cru à une erreur, étant donné qu’il terminait à peine l’école d’adjudant mais n’avait pas encore payé ses galons. Il était malgré tout entré en service comme ordonné et avait annoncé au sergent-major qu’il n’était pas au bon endroit. Son interlocuteur avait ricané, lui avait tapé sur l’épaule et lui avait dit que jamais il n’avait entendu cela. L’adj Wyler avait alors dû toucher son matériel et aider jusqu’à 03:00 heures du matin au magasin de matériel. Peu avant midi, il avait pu s’entretenir avec le commandant de bataillon et lever le malentendu. Après un bref engagement exténuant de 48 heures, l’adj Wyler était rentré à la maison.

Cette année, l’adj Wyler effectue son service pour la deuxième fois en faveur du WEF. Il est soulagé d’être bien à sa place cette fois-ci et de pouvoir mettre son savoir-faire au service de la troupe.


Retour Commandement des Opérations