print preview Retour Commandement des Opérations

Et si nous nous arrêtions un instant dans l’atelier du bataillon ?

Le bataillon d’infanterie 11 a accompli son cours de répétition dans les environs de Mels durant tout le mois de novembre. Chaque bataillon dispose de son propre atelier, au sein duquel œuvrent des spécialistes bien rôdés qui, à l’instar des mécaniciens engagés aux arrêts de ravitaillement du sport automobile, contribuent de manière décisive à la réussite de la course quand bien même ils ne se trouvent pas directement derrière le volant.

07.12.2018 | PIO bat inf 11, Communication Défense

11-Foto 2
Deux mécaniciens hissent le moteur d’un Piranha hors du véhicule.

Dans la section de maintenance intégrée à l’atelier du bataillon d’infanterie 11, l’on trouve de tout : des armuriers, en passant par les diagnosticiens radio jusqu’aux mécaniciens automobiles de tout poil. Chaque mécanicien a reçu une formation complémentaire sur un type de véhicule particulier. Ce n’est pas pour autant que chacun reste cloisonné dans son domaine de compétence ; les missions sont attribuées au gré des besoins.

L’atelier vit pleinement le système de milice : pratiquement chaque mécanicien exerce une profession similaire dans sa vie civile, apportant avec lui tout son savoir-faire, ce qui permet d’exécuter les tâches de manière professionnelle et expéditive. Une joyeuse camaraderie imprègne l’atmosphère de travail, égayant ainsi les bâtiments quelque peu austères de Walenstadt. Pour se ménager un peu de divertissement et de repos entre deux tâches manuelles difficiles, les mécaniciens ont installé leur propre petit local de pause, dans lequel les cadres et la troupe ont coutume de partager les « dix-heures ». Lorsque le lieutenant Edi Zekaj est absent, deux appointés-chefs se partagent ses responsabilités.

Un maillon essentiel

En plus de ses travaux en atelier, la section de maintenance doit également procéder à des réparations sur le terrain. De concert avec le personnel sanitaire, elle doit aussi gérer le point logistique du bataillon, mis sur pied durant les exercices exclusivement. Les points logistiques doivent apporter des solutions dans de nombreux domaines, comme la prise en charge des blessés, l’approvisionnement en munitions ou encore le contrôle des véhicules.

En d’autres termes, la section de maintenance du bataillon d’infanterie 11 soutient la troupe au front en veillant à ce qu’elle dispose de suffisamment d’appareils et de véhicules en état de marche. En dépit de la couleur lie-de-vin de leur béret, qui évoque les troupes logistiques, les mécaniciens font donc intégralement partie de leur unité d’infanterie.
 

Badge Inf Bat 11