print preview

Bataillon hôpital 66

Tradizione – Ordine – Qualità

«Tradizione – Ordine – Qualità» est la devise du bataillon hôpital 66 (bat hôp 66). Cultiver les bonnes "traditions" signifie promouvoir l'esprit de corps du bataillon. "L'ordre" nous aide à remplir notre mission ("ordine") et la "qualité" désigne la contribution technique et interpersonnelle de chaque militaire ("qualità"). Cette devise doit être vécue activement pour que le bataillon puisse réussir sa mission.

Un bataillon hôpital est composé de l'état-major du bataillon, d'une compagnie d'état-major et de deux compagnies d'hôpital. Le bat hôp 66 peut être utilisé pour effectuer les soins de base mais il peut également être engagé dans le service de santé civil. Le bataillon est une formation de milice à disponibilité élevée (MADE), qui peut exploiter les installations hospitalières de l'armée ou renforcer les installations hospitalières du service de santé civil. Selon la mission, il peut être subordonné ou attribué à une autre formation.

Le bataillon hôpital 66

 

Le bat hôp 66 peut fournir les prestations suivantes:

  • Soutenir et renforcer de façon modulaire un ou plusieurs hôpitaux civils avec du personnel/matériel.
  • Augmenter la capacité des hôpitaux civils avec un statut spécial SSC (service sanitaire coordonné), prendre en charge jusqu'à 200 patients (max. 100 patients par hôpital SSC) et leur prodiguer les soins de base (low level care).
  • Mettre en place et exploiter un emplacement improvisé (de façon limitée: centre de soins de base, centre d'admission et centre de vaccination).
  • Effectuer des transports secondaires qualifiés en ambulance.
  • Exploiter un module mobile de stérilisation et de désinfection.
 

Etat-major (EM)

Tâches :

  • Dans le cadre de la planification de l'action, l'EM a la mission d'établir les concepts d'appui, les planifications prévisionnelles, le plan d'engagement, le plan d'action et l'ordre d'engagement.
  • Dans le cadre du suivi de la situation, l'EM a la mission de présenter et de mettre à jour l'image de la situation actuelle, de déterminer la nécessité d'agir et d'ordonner toute mesure de contrôle.
  • Assurer l'instruction du bataillon.

Hiérarchie :

  • L'état-major du bat hôp 66 est divisé en cinq domaines de base de conduite (DBC 1, 2, 3/5, 4 et 6) et est dirigé par le chef d'état-major (CEM). Le chef d'état-major est également le remplaçant du commandant du bataillon. Avec l'ensemble de l'état-major, il développe des produits essentiels à la bonne conduite du bataillon par le commandant.
  • Le S1 (adj) est responsable du personnel et des questions administratives du bataillon. L'officier presse et information (PIO) et le sous-officier d'état-major sont également affectés à cette cellule.
  • Le S2 est l'officier de renseignement et évalue en permanence la situation. Avec son sous-officier du service de renseignement (sof rens), il analyse celle-ci et transmet au commandant des informations importantes sur son évolution et son suivi.
  • Le S3/5, en collaboration avec le médecin du bataillon (médecin chef), est responsable de l'évaluation et du déploiement des propres moyens et des troupes (opérations). Dans cette cellule se trouvent l'officier de disponibilité (of disp), le chef des soins, l'officier d'hôpital du Service de la Croix-Rouge (of hôp SCR), le chef de la pharmacie (chef pharma) et l'officier NBC (of NBC).
  • Le S4 (of rav) est chargé d'évaluer et d'assurer la logistique du bataillon. Le quartier-maître (qm), l'officier de maintenance (of maint), l'officier de circulation et transport (of CT) et le sous-officier logistique (sof log) sont également rattachés à cette cellule.
  • Le S6 est l'officier de transmission (of trm), qui est responsable de la mise en place et du fonctionnement des installations d'appui au commandement du bataillon, de la sécurisation du réseau de communication avec le service de santé civil et de la création de l'image de la situation du service de renseignement sanitaire. Le chef de la chancellerie (sof), qui dirige la chancellerie de l'état-major du bataillon, lui est subordonné.

 

Organigramm Stab fr

Compagnie d'état-major

La compagnie d'état-major 66 (cp EM 66) se compose de dix sections différentes qui fournissent des prestations pour l'ensemble du bataillon.

La cp EM hôp 66 a notamment les missions suivantes :

  • Installer, exploiter et assurer le poste de commandement du bataillon.
  • Garantir les prestations de soutien logistiques et médicales du bataillon hôpital.
  • Garantir la communication avec l'échelon supérieur et à l'intérieur du bataillon hôpital.
  • Apporter des prestations au profit de tiers.

La mission principale de la cp EM hôp 66 est d'assurer la sécurité de l'infrastructure de conduite pour le commandant de bataillon et son état-major. Elle soutient la compagnie hôpital dans plusieurs domaines afin que cette dernière puisse se concentrer sur sa compétence principale - qui est l'administration des soins de base dans une station de soins. Pour accomplir ces deux missions, la compagnie d'état-major possède des moyens et des compétences dans les domaines transmission, ravitaillement/évacuation, transport, lutte contre le feu, subsistance, hygiène, buanderie, nettoyage, admission et administration des patients. Si l'on examine de plus près cet éventail de tâches, il est clair qu'une coordination parfaite entre la compagnie d'état-major en tant que prestataire de services et les différents bénéficiaires de prestations est essentielle.

En outre, les cours de répétition rassemblent des personnes d'horizons professionnels très divers qui travaillent ensemble dans un environnement dynamique. Il est donc très important de promouvoir une forte cohésion au sein de la compagnie ("tradizione") et de bien coordonner les différents domaines de responsabilité ("ordine") afin de pouvoir exécuter les missions reçues avec la plus grande qualité ("qualità").

Compagnies d'hôpital

Les compagnies d’hôpital se composent d'une section de commandement et de cinq sections de soins. Chaque section de soins dispose de trois groupes de soins. Les deux compagnies sont qualifiées pour fournir des soins de base permanents (low level care) à un maximum de 100 patients chacune à un ou plusieurs emplacements. À cette fin, ils gèrent cinq stations de soins comptant chacune un maximum de 20 patients.

Les quatre missions d'une compagnie d'hôpital sont:

  • L'exploitation d'un lieu improvisé (par exemple : station de lits, station de vaccination ou station d'isolation).
  • L'exploitation d'un hôpital militaire (souterrain).
  • L'exploitation d'un COP (centre opératoire protégé) sous un hôpital civil.
  • Renforcer une installation civile par des éléments modulaires (par exemple, un hôpital ou une maison de retraite).

Le terme "low level care" est le standard de qualité pour les soins aux patients dans les formations sanitaires de l'armée suisse. Cela comprend des soins de base et de traitement généraux conformément aux normes du niveau du certificat d'auxilliaire de la santé de la Croix-Rouge Suisse (AS CRS) ainsi qu'une formation complémentaire conformément aux spécifications du service sanitaire de l'armée. Les traitements de soins généraux comprennent l'observation et la surveillance du patient (signes vitaux, douleurs, etc.) avec leurs conséquences (informations, alarmes, BLS-AED, mesures thérapeutiques selon les prescriptions y compris les simples changements de pansements aseptiques). Les soldats hôpitaux peuvent également effectuer des injections, des perfusions ainsi que des prises de sang selon les prescriptions, remplir la documentation des soins et rédiger le rapport de soins.

Conclusion du commandant de bataillon, le lt col EMG Emerson Ramoni

"Nous sommes conscients de notre devoir envers le système de santé et la population de notre pays. Nous nous entraînons chaque année durant les cours de répétition afin d'être prêts à faire face à des situations d'urgence telles que l'épidémie de coronavirus en 2020. Dans le cadre de l'engagement "CORONA20", nous avons pu montrer que le système de santé suisse peut compter sur nous quand il en a besoin. Je suis fier que le bat hôp 66 puisse soutenir en cas d'urgence les institutions de soins civiles, et donc la population suisse, en fournissant des prestations dans les soins et en accomplissant des tâches logistiques".