print preview

Brigade logistique 1

        "Atteindre ensemble le but - exigeants, encourageants, justes"

 

Nous vivons dans un monde de plus en plus volatil, incertain, complexe et ambigu (en anglais VUCA), qui offre certes de nouvelles chances, mais qui engendre aussi de nouveaux risques. Ces risques sont variés, dynamiques, connectés et peuvent arriver sans crier gare. Dans les médias, nous en avons presque chaque jour la preuve. En cas de crise ou de catastrophe, la brigade logistique 1 peut rapidement être engagée et soutient les partenaires civils et militaires. En tant que composante militaire de la Base logistique de l’armée (BLA), elle peut apporter son soutien, équiper rapidement l’armée, accueillir un grand nombre de patients pour les soins de base, produire des médicaments pour les situations d’urgence ainsi que transporter des gens et des marchandises.

La logistique rend possible“ est l’idée directrice de la pensée et de l’action. Au total, près de 12'000 militaires (mil) répartis dans 14 bataillons sont à disposition pour ces missions. Avec la compagnie de soldats en service long, la brigade logistique 1 peut même accomplir certaines missions en seulement quelques heures.

Les six processus logistiques en un clin d'oeil

Verkehr_f

Toujours en route – c’est particulièrement vrai dans le domaine circulation et transport (CT). Les membres des troupes CT régulent le trafic, indiquent le chemin, repèrent les routes ou conduisent les personnes et les biens à bon port en toute sécurité. C’est sur la route qu’ils sont dans leur élément.

führung_f

Conduire signifie axer les actions des subordonnés sur la réalisation d’un but commun. À l’armée, différents facteurs peuvent jouer un rôle dans la réalisation de ce but commun: la pression du temps, une situation incertaine ou encore l’état psychique et physique de la troupe engagée. Ce sont des conditions générales qui influencent considérablement la conduite. L’être humain est dans toutes les actions le facteur déterminant. Par la conduite, chacun doit être amené à se livrer de toutes ses forces pour l’accomplissement de la mission. Celui qui veut conduire de manière optimale doit utiliser les forces disponibles de façon coordonnée dans l’espace et dans le temps afin d'accomplir au mieux sa propre mission.

infra_f

Avoir du succès d’un point de vue militaire signifie protéger la conduite. Par exemple, lorsque nous effectuons des contrôles efficaces d’entrée et de sortie, lorsque nous évitons un danger d’incendie de manière préventive, ou lorsque nous établissons un plan d’évacuation et assurons l’approvisionnement en eau et en électricité. Tout cela – et bien d’autres choses encore – fait partie des tâches de l’infrastructure. Que ce soit en surface ou sous terre – les membres de l’infrastructure assurent le maintien de la conduite.

instand

Garder le matériel et le système aussi longtemps que possible en bon état: telle est la mission de la maintenance. Cela paraît simple, mais c’est un travail particulièrement exigeant dans la pratique: la technologie est de plus en plus complexe – et demande beaucoup de connaissances spécifiques de la part des spécialistes. Les devoirs de la maintenance vont du diagnostique, de la réparation et de l’entretien des équipements électroniques, des installations radar et des systèmes DCA, aux véhicules motorisés, aux appareils du génie et aux troupes de sau-vetage, en passant par les véhicules blindés à roues ou à chenilles. Les mécaniciens et les diagnosticiens agissent afin que les défauts techniques soient rapidement découverts et réparés et que les véhicules et appareils soient toujours disponibles en suffisance et prêts à l’engagement.

Nachschub_f

Le ravitaillement/l’évacuation gère toute la partie allant du lieu de stockage jusqu’au lieu de livraison. En d’autres termes, il/elle fait le lien entre le livreur et l’utilisateur d’un bien ou d’une information. Cela consiste à planifier et conduire toutes les activités nécessaires au ravitaillement et à l’évacuation de tous le biens au profit des utilisateurs. Le ravitaillement est assuré en fonction de la situation selon les besoins et l’utilisation. Il est notamment composé de quatre domaines, à savoir le service carburant, le service matériel, le service munitions et le service subsistance. Nous pouvons citer à titre d’exemple le soldat ravitaillement, qui correspond à un assistant logistique dans le civil. Il est engagé dans le stockage, dans le commissionnement (préparation des biens pour la livraison) et dans la livraison des biens.

sani_f

Le service sanitaire a pour mission d’assurer les soins médicaux de base. En outre, par des mesures préventives, il évite des pertes imputables à la maladie et à des blessures qui ne sont pas subies lors d’un engagement. Il peut renforcer des hôpitaux civils et d’autres installations du secteur de la santé. Son but est de maintenir ou de rétablir l’aptitude opérationnelle, la force de frappe et le moral de la troupe lorsque ceux-ci sont entravés par des perturbations liées à la santé. De plus, les soins médicaux d’urgence doivent être administrés à des personnes malades et blessées dans la mesure où ces prestations ne peuvent pas être fournies par des institutions civiles. Enfin, il assure une mise à disposition rapide de produits médicaux lors d’événements particuliers au travers du processus de ravitaillement et d’évacuation. Les missions vont de la prise en charge de blessés et de malades dans des postes de secours sanitaires en vue d’un traitement et de soins dans un hôpital, jusqu’à l’aide à la population civile.

Infos


Mission

Verkehrssoldat
Un soldat circulation régule le trafic lors du Tour de Suisse

La brigade logistique 1 peut fournir les prestations suivantes:

  • Les bataillons logistiques garantissent que l'armée s'équipe rapidement et puisse débuter l'engagement. Ils fournissent les forces vives en continu et réparent les véhicules ainsi que les appareils.
  • Les bataillons hôpital sont les réserves de la santé publique et peuvent aider les gens de différentes manières. Que ce soit dans les soins de base d'un grand nombre de patients dans des stations de soins improvisées, dans le transport des patients ou pour procéder à un grand nombre de vaccins.
  • Le bataillon logistique sanitaire fabrique avec la pharmacie de l'Armée les médicaments pour les situations d'urgence.
  • Le bataillon circulation et transport déplace des marchandises ainsi que des gens et régule la circulation dans des situations particulières.
  • D'innombrables autres engagements aux grands événements civils comme le Tour de Suisse, la Patrouille des Glaciers, les fêtes fédérales, etc.

Commandement

Organigramme de l'état-major

YouTube

Message du commandant

Remise du commandement

Podcast maj EMG Hayoz

Podcast cap Rotzer

Podcast of spéc (cap) Meier & lt Liechti

Podcast br Barilli

Publications

Entre agriculture et vie militaire

Jaquet

 

Agriculteur, patron de deux domaines et militaire de milice: c’est le défi que doit relever à chaque cours de répétition le soldat Jaquet.

 

Officier spécialiste (capitaine) Julien Gaspoz, officier presse et information du bataillon logistique 21

 

Cela va bientôt faire 3 ans que le soldat Jaquet a repris le domaine de son père d’une surface de 42 hectare répartie sur deux sites dont il est maintenant le patron. Son activité principale est l’élevage laitiers, qui se compose de 35 vaches et d’une cinquantaine de jeunes bétails, nécessaire au renouvellement du troupeau. En plus de l’activité principale, il cultive des céréales pour l’alimentation de son troupeau et l’alimentation humaine.

Comment se déroule une journée en tant qu’agriculteur?

Cela dépend des saisons. En hiver, on commence vers 5h30 pour traire les vaches, les nourrir et livrer le lait à la laiterie. Ensuite, on déjeune, on prépare les fourrages pour la journée, le foin et les pommes de terre, on s’occupe des litières. Le reste de la journée, on entretien les machines et les bâtiments. A la fin de la journée, on sort les vaches sur une aire d’attente pour nettoyer l’intérieur du bâtiment et ensuite pouvoir traire les vaches et livrer le lait. On finit la journée avec un petit contrôle vers les 22h00. L’été, c’est un peu différent, car on sort directement les vaches après le déjeuner pour qu’elles puissent manger de manière autonome dehors et pour pouvoir nettoyer leurs places. Le reste de la journée, on s’occupe de l’entretien des cultures. Vers les 16h30, on rentre les vaches. Durant la belle saison, nous nous occupons des cultures et de la récolte de fourrage pour l’hiver.

Quel est ton parcours militaire?

J’ai commencé l’école de recrues en octobre 2011 dans les troupes de circulation et transport en tant que chauffeur à la caserne de Drognens. Je suis passé soldat en mars 2012 et ai terminé mon école de recrues à la caserne de la Poya à Fribourg. Actuellement, il me reste un cours et demi pour finir mes jours.

Qu’est-ce que l’armée t’a apporté?

D’un point de vue professionnel, le permis poids lourd que j’ai eu grâce à l’armée m’a beaucoup apporté, car je suis pompier volontaire et je suis devenu chauffeur machiniste. En cas d’alarme, je prends les commandes du camion et je gère ce dernier durant l’intervention. Ce permis m’apporte aussi de la sécurité, car si un jour j’ai besoin d’un revenu accessoire, cela me permet de me diversifier en tant que chauffeur professionnel et de combler mes dépenses.

D’un point de vue moral, je dirais que pendant mes jours de service, l’armée me fait connaitre des gens avec lesquels je peux échanger, parler et rigoler. Cela me change de mon métier qui ne me permet malheureusement pas de côtoyer des personnes tous les jours. J’ai par exemple pu échanger avec d’autres camarades agriculteurs, mais dans des cantons différents.

Comment fais-tu pour concilier ton travail avec tes obligations militaires?

Cette année, j’ai pu m’arranger avec mon commandant de compagnie pour pouvoir avoir des congés durant la semaine. Beaucoup de personnes ne comprennent pas nos contraintes au niveau de l’agriculture. Nous travaillons dans un contexte familial et ce n’est pas aussi simple que dans une grande entreprise où la personne absente peut être remplacée par quelqu’un d’autre. Chez nous, il manque quelqu'un et il n’y a pas forcément de remplaçant. Durant l’hiver, c’est assez simple, mais dès le mois de mars, ça devient compliqué. Par exemple l’année passée, j’ai dû reporter mon cours de répétition, car il tombait en juillet pendant les moissons.


log-br-1

Le commandant

Brigade logistique 1 Bureaux:
Worblaufenstrasse 154
Bâtiment 150
3048 Worblaufen

Poste:
Papiermühlestrasse 20
3003 Berne
Tél.
+41 58 464 88 44
Fax
+41 58 464 66 00

E-Mail


Contact médias

E-Mail


Heures d'ouverture

Lundi - vendredi
0730 - 1200
1330 - 1730


Adresse courte


www.armee.ch/br-log-1