print preview

Retour Centre logistique de l'armée Othmarsingen


Le MOVCON : au cœur de chaque déplacement

Savoir où chaque véhicule se trouve et qui est à son bord : voilà la mission première du Movement Control (MOVCON) de la SWISSCOY au Kosovo. Mais l’équipe qui s’en occupe au camp Film City ne saurait se résumer à cela, car elle se situe au centre névralgique de tout un réseau.

16.06.2022 | Officier spécialiste Norbert Jenal, officier de presse SWISSCOY 46

SCY_MOVCON_Das Team der MOVCON
L’équipe MOVCON

Une fois par semaine, Nadir Ethenoz assure le briefing de sa jeune équipe. Le capitaine a prolongé son engagement au Kosovo. Il a déjà servi au sein du contingent 45 en qualité de spécialiste de l’aide au commandement. Dans sa fonction de S6, le Romand dirige maintenant une équipe de cinq personnes. Il sait très bien ce que signifie être assis douze heures par jour devant un appareil radio et assurer le procès-verbal des déplacements de chaque véhicule. « Le défi pour les opérateurs, c’est de rester éveillés et attentifs, même après de longues séquences de travail qui peuvent parfois être très calmes. »

La centrale du MOVCON fonctionne douze heures par jour. De l’aube au crépuscule, un opérateur gère l’appareil radio, assisté d’un deuxième militaire. À midi, le duo procède à un échange des rôles : le remplaçant prend la fonction de l’opérateur, et vice versa. Si un véhicule est en route quelque part, ses déplacements doivent être annoncés par radio ou par téléphone. En situation d’urgence, le MOVCON est joignable de jour comme de nuit.

« En cas d’accident, les opérateurs MOVCON sont aussi les premiers interlocuteurs. Nos camarades nous annoncent par radio où ils sont et ce qui s’est passé. Nous en informons ensuite la Police militaire et d’autres services. C’est pour cette raison que notre équipe participe aussi à des exercices simulant des situations d’urgence : en cas d’imprévu, il est important de bien connaître le processus pour ne pas perdre un temps précieux. » En outre, le MOVCON sait s’il y a des parcours qui ne sont pas carrossables ou s’il existe des zones dans lesquelles il est interdit de rouler. Pour que les liaisons radio puissent être maintenues dans tout le secteur d’engagement, les stations relais doivent être inspectées et entretenues régulièrement. Ces contrôles sont réalisés par les membres du MOVCON. Durant l’instruction axée sur l’engagement, les spécialistes de l’aide au commandement apprennent à monter une antenne radio et à en assurer la maintenance.

Lors du passage de témoin à l’arrivée d’un nouveau contingent, les spécialistes du MOVCON approfondissent leurs connaissances directement dans les stations relais du pays. Les contrôles d’entretien, qui consistent à graisser les antennes radio, à inspecter les câbles à la recherche d’éventuelles dommages et à vérifier les connecteurs à l’aide d’un spray de contact, constituent une rupture bienvenue dans la routine des opérateurs. « Quand j’assumais la fonction de spécialiste de l’aide au commandement dans le contingent précédent, j’aimais beaucoup ces inspections, parce que c’était l’occasion de sortir du camp », résume le chef d’équipe et S6.

À la centrale du MOVCON, le quotidien est cependant toujours varié. Il s’agit en effet du point de contact pour tous les membres du contingent. C’est là que l’on se rend pour récupérer le courrier ou des paquets, papoter avec le personnel présent ou poser des questions. Nadir Ethenoz sait que tous les militaires du MOVCON apprécient ces échanges avec les membres de la SWISSCOY : « Nous sommes une petite chancellerie. Quand nous avons le temps, nous aidons volontiers l’état-major de conduite, par exemple pour des tâches administratives. »

L’officier spécialiste Francis Navarretta, remplaçant du chef de section, décrit l’équipe MOVCON comme l’élément polyvalent du Swiss Compound. « Nos tâches ne se résument pas à tenir le procès-verbal des déplacements : nous sommes aussi les gardiens des clés des véhicules suisses dans le camp Film City. »

Quand une équipe travaille de manière si étroite, il est important de pouvoir communiquer de manière franche et ouverte. Il s’agit notamment d’aborder les problèmes dès qu’ils apparaissent. Ce point figure d’ailleurs à l’ordre du jour du rapport hebdomadaire, de même que l’appel à la flexibilité, qui résonne comme un mantra dûment appliqué par chaque membre de l’équipe. Voilà encore une raison pour laquelle les militaires du contingent apprécient l’excellent travail de l’équipe MOVCON.


Retour Centre logistique de l'armée Othmarsingen