print preview

Retour Centre logistique de l'armée Othmarsingen


Garantir des liaisons sécurisées et stables pendant le WEF

La Base d’aide au commandement exploite les stations radar militaires. Pendant le World Economic Forum à Davos, celles-ci sont occupées en permanence. En outre, les experts en cybernétique protègent l’infrastructure informatique dans le cyberespace.

19.05.2022 | Communication Défense, Anna Muser

AB20_6355_056
Les radars installés au sommet des montagnes récoltent des informations sur l’espace aérien, ce qui permet au commandement des Opérations d’établir une image de la situation. ©VBS/DDPS, Christen

 

Les stations radar militaires tournent à plein régime pendant le World Economic Forum (WEF). Pour que les informations récoltées puissent parvenir sans interruption au commandement des Opérations, lui permettant ainsi d’obtenir une image de la situation, les stations situées au sommet des montagnes avoisinantes sont exploitées en permanence. Pour ce faire, le bataillon d'ondes dirigées 4 établit diverses liaisons sécurisées en collaboration avec le personnel professionnel.

Des prestations dans le cyberespace

Loin des cimes des montagnes, ils sont plus nombreux que d’habitude à s’activer pendant le WEF au quartier-général de la Base d'aide au commandement (BAC) à Berne. Les spécialistes de la milice, désormais incorporés au bataillon cyber 42, appuient les professionnels dans la protection des systèmes informatiques de l’armée. En utilisant les connaissances acquises dans le civil, ils rendent possible la capacité à durer. Les informations récoltées servent également à obtenir une image de la situation.

Pour détecter une intrusion potentielle d’acteurs cyber étrangers et agir rapidement si nécessaire, les militaires cyber doivent disposer d’une solide expérience. Ils sont en mesure d’identifier des anomalies et de les interpréter correctement. Les spécialistes cyber sont non seulement capables d’assurer la surveillance des systèmes de l’armée, mais ils analysent également l’évolution de la situation dans le cyberespace global. Cela leur permet d’identifier assez tôt toute menace concrète pour l’armée. Pour ce faire, les spécialistes de la BAC collaborent également avec d’autres organisations, notamment la Centrale fédérale d’enregistrement et d’analyse pour la sûreté de l’information (MELANI). La BAC garantit la protection dans le cybersepace et des liaisons sécurisées pour le WEF, tant du sommet des montagnes qu’à partir de son quartier-général à Berne.

 

La milice assure la capacité à durer de la surveillance dans le cyberespace pendant le WEF.
La milice assure la capacité à durer de la surveillance dans le cyberespace pendant le WEF. ©VBS/DDPS, Christen


Retour Centre logistique de l'armée Othmarsingen