La nouvelle organisation de l'armée

Développement de l’armée

La réduction des effectifs de l’armée implique une adaptation des structures de commandement. Avec la restructuration de l’armée en trois domaines, à savoir l’engagement, l’instruction et le soutien, les Forces terrestres et les Forces aériennes seront réorganisées pour être intégrées dans les nouvelles structures de commandement qui entreront en vigueur le 1er janvier 2018.

 

Grafik_Fuehrungsstruktur_FR_narrow


Remaniement des contenus

Le 1er janvier 2018, l’armée entrera avec le développement de l’armée (DEVA) dans une nouvelle ère et connaîtra de grands changements au niveau de son organisation. Ces adaptations impacteront aussi l’Internet et les sites des organisations devront être déplacés, réaménagés ou refondus. Ces travaux vont prendre du temps. La structure de l’ancienne organisation a été désactivée le 4 décembre 2017. Dès que la transformation des unités organisationnelles sera terminée, celles-ci seront mises en ligne.

Etat-major de l’armée

Badge Armeestab

L’état-major de l’armée (EM A) soutient le chef de l’Armée dans sa tâche de conduite du Groupement Défense. Il est responsable de la mise en œuvre des prescriptions et instructions politiques à l’échelon stratégico-militaire. Il assure en outre le développement, la planification, l’attribution des ressources ainsi que le pilotage de l’armée. De même, il est responsable de gérer et de diriger le domaine départemental de la Défense en observant les principes entrepreneuriaux. L’Etat-major de l’armée pilote, au moyen de directives, l’échelon opératif avec les domaines de l’instruction, de l’engagement et du support.


Commandement des Opérations

Badge Kdo Op

Le commandement des Opérations planifie et dirige l’ensemble des opérations et des engagements de l’armée. Le Service de renseignement militaire et Service de protection préventive de l’armée, les Forces terrestres, les quatre divisions territoriales, les Forces aériennes, la Police militaire, le Centre de compétences SWISSINT et le commandement des Forces spéciales (CFS) sont subordonnés au chef du commandement des Opérations, le commandant de corps Aldo C. Schellenberg.


Base logistique de l’armée

Badge Logistikbasis

La BLA fournit à l’armée les prestations logistiques et sanitaires dont celle-ci a besoin. Elle prépare le matériel d’instruction et d’engagement pour la troupe, en assure la maintenance et dispense les soins médicaux aux militaires. Par ailleurs, les spécialistes de la BLA sont responsables des quelque 25 000 ouvrages d’infrastructures de l’armée. Dans les cinq centres logistiques de l’armée, les véhicules, le matériel, les munitions, le carburant, la subsistance ainsi que les textiles sont entreposés, maintenus en bon état, préparés pour les services, puis récupérés à la fin de ceux-ci. La brigade logistique, forte d’un effectif de 14 000 militaires, fournit les prestations logistiques nécessaires à l’armée. L’ensemble des prestations sanitaires est fourni par les six centres médicaux régionaux (CMR) et le quartier général des Affaires sanitaires à Ittigen. La Pharmacie de l’armée y produit des médicaments destinés à la troupe et à la population.


Base d’aide au commandement

Badge FUB

La BAC fait en sorte que l’armée puisse remplir ses engagements en lui apportant son soutien dans les domaines des technologies de l’information et de la communication (TIC) et des opérations électroniques. Elle met à disposition la bureautique, les applications spécialisées et les systèmes d’information et de communication. La BAC et son Centre des opérations électroniques fournissent des prestations permanentes dans les domaines des opérations électromagnétiques, du cyberespace et de la cryptologie. Avec son réseau de communication indépendant (Réseau de conduite suisse) comprenant des centres de calcul protégés, la BAC veille à ce que l’armée soit opérationnelle en toutes circonstances.


Commandement de l’Instruction

kommando-ausbildung

Le commandement de l’Instruction sera responsable de planifier, de piloter et de dispenser une instruction uniforme des troupes, des cadres, des formations et des états-majors. La Formation supérieure des cadres de l’armée (FSCA), les cinq formations d’application, le Centre d’instruction de l’armée et le Personnel de l’armée seront subordonnés au chef du commandement de l’Instruction.