Serez-vous le prochain militaire en service long?

Les jeunes Suisses et Suissesses ont la possibilité d’accomplir leurs obligations militaires d’une seule traite. Principal avantage : après 300 jours de service, vous pouvez planifier librement votre avenir personnel et professionnel. Le nombre de militaires en service long est limité par la loi à 15 % d’une classe de recrutement. Le service long n’est possible que dans certaines armes et fonctions. 

Pour devenir militaire en service long, vous devez disposer d’un certificat de fin d’apprentissage ou d’une maturité ou être en cours d’études. Des connaissances professionnelles dans le domaine de la construction, de la réparation, de la santé, de l’informatique, du secrétariat ou de la restauration sont particulièrement demandées. L’inscription se fait lors du recrutement. Le choix du modèle service long se fait sur la base du volontariat. Une déclaration d’engagement en ce sens doit être signée au début de l’école de recrues.

Le service long est également attrayant pour les jeunes gens disposant d’un potentiel pour devenir cadre. Les sous-officiers accomplissent 507 jours, les sous-officiers supérieurs (sergents-majors, sergents-majors chefs, fouriers) 668 jours et les officiers 668 jours de service et bénéficient ainsi très tôt d’une expérience intensive de conduite.

Même si vous êtes déjà convoqué pour effectuer une ER classique, vous pouvez encore signaler votre intérêt pour le modèle service long. En fonction des besoins et de vos compétences, vous vous verrez attribuer une autre incorporation. Pour toute demande de changement d’incorporation, adressez-vous au Commandement du recrutement.

Dans quelles armes est-il possible d’accomplir un service long?

Les fantassins en service long reçoivent une instruction variée aux armes, aux engins et à la technique de combat. Après avoir suivi l’instruction de base de 21 semaines, les fantassins accomplissent des engagements pour la sécurité intérieure auprès de la Sécurité militaire.

Ecole d'infanterie en service long 14

Les troupes du génie et de sauvetage sont engagées conjointement lors de catastrophes naturelles et écologiques. Avec leurs appareils modernes, les militaires en service long de la Formation d’intervention d’aide en cas de catastrophe constituent l’élément d’engagement rapide de l’armée. Sur une base volontaire, ils peuvent également être engagés à l’étranger dans le cadre de l’aide humanitaire, par exemple lors de catastrophes provoquées par des tremblements de terre.

Ecoles des troupes du génie et de sauvetage

Les soldats de ravitaillement préparent les biens de soutien nécessaires à la survie et à l’accomplissement des missions (logistique stationnaire) et les fournissent à la troupe en fonction de ses besoins (logistique mobile).

Formation d’application de la logistique, ravitaillement / évacuation

Les cuisiniers de troupe préparent de manière autonome les repas dans les cuisines de troupe (stationnaires et mobiles). Des cuisiniers de troupe sont formés dans toutes les armes.

Formation d’application de la logistique, ravitaillement / évacuation

Les automobilistes transportent les personnes et les marchandises au moyen de camions et de remorques. Les soldats de la circulation sont équipés de véhicules légers ou de motocyclettes. Ils procèdent à la reconnaissance du réseau routier, règlent la circulation et mettent en place les déviations.

Circulation et transport

Les soldats sanitaires fournissent une aide compétente et savent prendre les mesures adéquates. La formation spécifique en vue d’un engagement au sein d’un poste de secours sanitaire, qui permet notamment d’apprendre à utiliser le matériel sanitaire, contribue au bon déroulement des opérations de premiers secours.

Formation d’application de la logistique, écoles sanitaires

Les explorateurs radio stratégiques interceptent les signaux de télécommunication étrangers et les analysent. Ils collectent ainsi des informations en matière de politique de sécurité importantes pour la conduite politique et militaire. Un cours prémilitaire de morse doit avoir été suivi avant le service.

Formation d’application d'aide au commandement 30

Au sein de l’aide au commandement, des spécialistes apportent leur soutien dans la gestion des affaires courantes des Forces aériennes par le biais de l’exploitation radio et micro-onde ainsi que celle du système de conduite et d’information.

Formation d’application d'aide au commandement 30

Les soldats d’aviation contribuent, dans des domaines bien définis, à la réussite des opérations aériennes. Par exemple, ils préparent les avions, participent aux transports aériens ou planifient les engagements. Ils peuvent, sur la base du volontariat, également être engagés à l’étranger. Les soldats de sûreté de base aérienne renforcent les organes de surveillance civils des bases aériennes et assument des tâches de sûreté lors de manifestations spéciales.

Formation d’application de l'aviation 31

Dans le cadre de la défense contre avions (DCA), les soldats d’engins guidés sont équipés de «Stinger» avec le radar d’alerte «Alert» ou de «Rapier». Par ailleurs l’appareil de direction des feux «Skyguard» et le canon de 35 mm sont utilisés. Chaque système nécessite l’engagement de soldats de transmission qui se chargent des liaisons radio et téléphoniques. Les soldats de DCA assument également des tâches en tant que conducteurs, cuisiniers de détachement, sanitaires de section ou ordonnances de combat.

Formation d’application défense contre avions 33

Un nombre limité de places au sein du Commandement des forces spéciales sont également accessibles aux militaires en service long.

Commandement des forces spéciales

Que vais-je gagner en tant que militaire en service long?

Les présentes indications se fondent sur les dispositions de l’ordonnance concernant les obligations militaires (OOMi) et ne renseignent que selon les termes de l’annexe de l’OOMi. N’ont pas été pris en considération les week-ends selon l’art.13 de l’OOMi et les congés selon l’art. 40 de l’OOMi. Ceci signifie que les indemnités mentionnées ici n’équivalent en principe qu’au minimum versé à un militaire en service long. En réalité, le montant effectif des indemnités versées varie en fonction, d’une part, du moment de l’accomplissement du service (date de début d’ER) et, d’autre part, de la carrière individuelle du militaire.

Rétribution des militaires en service long (montants indicatifs)
  Troupe Sergent Fourier / Sergent-major chef Lieutenant
  300 jours 507 jours 668 jours 668 jours
Solde 1'400.–  3'000.–  4'100.–  5'500.– 
Suppl. de solde 0.–  4'200.–  4'200.–  6'850.– 
APG 18'600.–  37'770.–  44'140.–  53'240.– 
Total  20'000.–  44'970.–  52'440.–  65'590.– 

  

FAQ

Questions fréquentes

Le montant de la solde est le suivant : Fr. 4.– par jour pour une recrue, Fr. 5. – pour un soldat, Fr. 6. – pour un appointé, Fr. 6.50 pour un appointé-chef, Fr. 7.– pour un caporal, Fr. 8.– pour un sergent, Fr. 8.50 pour un sergent-chef, Fr. 9.– pour un sergent-major, Fr. 9.50 pour un fourrier ou un sergent-major chef, Fr. 12.– pour un lieutenant et Fr. 13.– pour un premier-lieutenant.

Un supplément de solde est en outre versé aux militaires jusqu’au grade de premier-lieutenant compris pour les services militaires qu’ils doivent accomplir pour atteindre un grade supérieur et qui ne sont pas imputés comme cours de répétition. Le montant du supplément de solde dépend du grade et du service d’instruction.

Le montant de l’allocation pour perte de gain (APG) s’élève à Fr. 62.– au minimum. Les militaires peuvent obtenir des renseignements complémentaires en s’adressant à la caisse de compensation auprès de laquelle ils sont assurés.

Oui; l’employeur ne peut pas résilier le contrat de travail durant la période pendant laquelle l’employé accomplit son service militaire. C’est également valable pour les quatre semaines qui précèdent et qui suivent le service, pour autant que le service dure plus de 11 jours (art. 336c, al.1, let. a, du Code des obligations – CO). La résiliation du contrat de travail est abusive si elle est prononcée parce que l’autre partie accomplit le service militaire suisse obligatoire.

Oui, conformément aux dispositions de son contrat de travail et au minimum dans la mesure prévue par le Code des obligations (voir art. 324a CO).

Le modèle du service long permet au militaire de revêtir les grades suivants: soldat, appointé, appointé-chef, caporal, sergent, sergent-chef, sergent-major, fourrier, sergent-major chef, lieutenant et premier-lieutenant. Après son service comme militaire en service long, le militaire peut atteindre les autres grades dans le cadre du modèle CR. Pour ce faire, il est généralement nécessaire d’accomplir un service d’instruction de base Promotion sous la forme d’un service volontaire. Les militaires doivent en outre s’engager à accomplir au minimum quatre cours de répétition (CR) dans le nouveau grade et la nouvelle fonction

Oui, aux mêmes conditions que les hommes.

Non, en principe pas. Une interruption peut être autorisée uniquement si le militaire en service long reçoit une proposition d’avancement et qu’il ne peut pas accomplir le service qui s’y rapporte d’une seule traite comme militaire en service long ou dans des cas exceptionnels et motivés. Les jours de service restants sont intégralement effectués selon le modèle CR.

Comme congés, les militaires en service long ont droit à l’octroi de périodes de temps libre identiques à celles des militaires du modèle CR. Les commandants peuvent ordonner des dispositions particulières pour ces périodes (notamment la mise sur pied d’un service de piquet).

Les engagements à l’étranger sont possibles seulement avec l’accord des militaires, à l’exception d’engagements de courte durée en cas de catastrophe dans des régions limitrophes de la Suisse.

Oui, pour autant que l’instruction en cours ait été accomplie sans interruption et que les jours de service restants puissent être effectués immédiatement et sans interruption. Une déclaration d’engagement écrite doit être signée en ce sens. Les besoins de l’armée constituent par ailleurs un élément décisif.

L’assurance militaire couvre tous les risques de maladie et d’accident courus durant le service ou le temps libre. Elle n’assure toutefois pas le militaire qui exerce une activité lucrative pendant son temps libre.

Non, à l’exception de l’assurance complémentaire, le militaire en service long n’a pas besoin de payer ses primes durant le service. S’ils adressent une copie de leur ordre de marche au minimum huit semaines avant le début du service, les militaires en service long sont exemptés des primes dès le début de leur service militaire. S’ils ne respectent pas ce délai, l’assureur renonce à percevoir les primes à la plus proche échéance possible, mais au plus tard huit semaines après avoir été informé.

A la fin de leur service, les militaires en service long sont incorporés dans la réserve. Les officiers de la réserve peuvent être convoqués pour un service d’instruction au maximum cinq jours par année. Pour le reste, la réserve est convoquée uniquement en cas de crise sérieuse.

Oui, jusqu’à la fin de l’année précédant celle au cours de laquelle il est libéré de ses obligations militaires, mais au plus tard jusqu’à la fin de l’année au cours de laquelle il atteint l’âge de 34 ans.


Personnel de l’armée Rodtmattstrasse 110
CH-3003 Berne
Tél.
+41 800 424 111
Fax
+41 58 464 32 70

E-Mail
Formulaire de contact


Imprimer contact

Personnel de l’armée

Rodtmattstrasse 110
CH-3003 Berne

Voir la carte