print preview

Place d'armes d'Isone

Le parcours pour intégrer le Centre d’instruction des forces spéciales (CI FS) commence par le recrutement qui a lieu environ un an avant l’école de recrues, pendant deux jours, dans l’un des six centres de recrutement de l’Armée suisse.

Le CI FS a la mission d’assurer l’alimentation en effectifs des bataillons de grenadiers et de la compagnie d’explorateurs parachutistes jusqu’à l’échelon commandant de compagnie, et d’introduire de nouvelles armes, de nouveaux systèmes et de nouvelles techniques (reconversion) dans les bataillons de grenadiers.


Le CI FS comprend les écoles et cours suivants.

Exigences et sélection

Le choix de devenir grenadier repose exclusivement sur le volontariat. Des médecins et psychologues expérimentés des centres de recrutement conduisent des examens médicaux et psychologiques approfondis pour évaluer l’aptitude des candidats grenadiers. De plus, les candidats reçoivent des informations sur l’école de recrues de grenadiers à Isone.

Après le recrutement et quelques mois avant le début de l’école de recrues, les candidats sont convoqués pour deux jours à un examen d’aptitudes à Isone. Cet examen permet de déceler avant le début de l’école de recrues, les éventuels candidats inaptes sur les plans médical, psychique et physique. Ceci évite une vague importante de licenciements en début d’ER. Les candidats reçoivent également à cette occasion des informations

complémentaires, afin d’optimiser leur préparation physique et mentale à
l’école de recrues.

Le profil de performance de chaque candidat grenadier est vérifié par un processus de sélection et de développement durant les 8 premières semaines. Les performances des candidats doivent atteindre le niveau minimal requis pour l’instruction des grenadiers. En cas de comportement fautif grossier ou d’incapacité à remplir les performances exigées, une  sélection est encore possible après ces quatre étapes de sélection, jusqu’à la fin de l’école de recrues. La procédure de sélection comprend des examens physiques, mentaux et techniques. Il y a en plus des examens combinés au cours desquels les différents domaines sont testés conjointement.

L’école de recrues des grenadiers est particulière. Elle s’étend sur 23 semaines et s’articule en trois parties qui mettent les capacités physiques et psychiques à rude épreuve et demandent une grande volonté de performance. La fonction exigeante de grenadier est réservée uniquement aux volontaires qui atteignent le niveau de performance  demandée au recrutement.

Au cours des premières semaines de l’école de recrues se déroule une sélection qui entraîne une mutation en cas de performances insuffisantes concernant le caractère, les compétences sociales ainsi que les qualités physiques et psychiques. Les candidats recalés sont mutés au sein de  l’armée, dans l’infanterie ou au détachement d’exploitation des écoles de grenadiers.

L’école de recrues de grenadiers de 23 semaines est subdivisée en trois parties: l’instruction générale de base (IGB), l’instruction de base liée à la fonction (IBF) et l’instruction en formation (IFO). L’objectif de cette école de recrues est de préparer le grenadier à ses futures tâches au sein du commandement des forces spéciales. L’instruction est progressive. Elle porte dans un premier temps sur les connaissances militaires de base, puis sur les connaissances spécialisées propres aux grenadiers et se termine par une phase d’engagement au cours de laquelle les grenadiers doivent  appliquer ce qu’ils ont appris.

Les éclaireurs parachutistes

Les personnes âgées de 16 à 19 ans qui souhaitent devenir éclaireur parachutiste, s’inscrivent sur le portail Internet SPHAIR (http://www.sphair.ch). Les candidats qui remplissent les conditions
de base sont convoqués à Dübendorf à un examen d’aptitude d’un jour, qui permet de tester leurs capacités de base et leur motivation. Les candidats qui passent cette étape avec succès sont ensuite convoqués à une instruction technique de base de saut en parachute.

 

Cette instruction de base comprend les cours pour parachutistes SPHAIR 1 et 2 qui durent chacun deux semaines et servent à la sélection. Les performances physiques, la motivation et la personnalité de ces derniers sont alors aussi déterminantes que leurs facultés techniques. Les modalités du service de saut militaire sont entraînées conjointement à l’obtention de la licence civile de parachutiste. Les candidats contribuent aux frais de participation à raison de 500 francs par cours. Le recrutement ordinaire a lieu durant cette même période.

 

Les candidats qui réussissent les deux cours sont convoqués à l’Institut de médecine aéronautique (IMA) où leur résistance physique et psychique  sera évaluée dans le cadre d’un examen. A l’issue de cette étape, l’école de recrues débute par le stage de formation au Centre d’instruction des forces spéciales. L’instruction à la fonction d’éclaireur parachutiste comprend
automatiquement l’accomplissement d’une école de cadres jusqu’au grade de sergent ou jusqu’au grade de lieutenant. La sélection se poursuit tout au long de l’instruction.

Les semaines suivantes sont consacrées principalement à l’initiation des candidats aux thèmes spécifiques de l’exploration. Dès ce moment, la plupart des exercices ne sont plus effectués qu’au niveau  tactique. L’enseignement porte sur les différentes techniques de patrouille, la construction tactique d’un bivouac, la patrouille en territoire adverse, et le comportement à adopter lors d’un contact avec des chiens. Durant cette phase de l’instruction, les candidats éclaireurs-parachutistes apprennent aussi à utiliser l’équipement radio et s’entraînent en vue des engagements avec l’équipement respiratoire (sauts à plus de 7000 mètres/mer. Les exigences techniques en matière de saut en parachute augmentent  constamment. Les candidats exercent également les atterrissages difficiles en montagne et en milieu aquatique.

Les candidats sous-officiers suivent des cours de spécialisation de plusieurs semaines dans les domaines spécialisés du service sanitaire, du service alpin et des armes. Les candidats officiers sont quant à eux formés à la conduite et responsables des patrouilles dans les différents exercices d’engagement.

Toutes les techniques et les compétences acquises sont appliquées lors des trois exercices d’engagement de plusieurs jours de la seconde moitié de l’instruction. Dans ce contexte, les éclaireurs parachutistes doivent  accomplir des missions exigeantes avec les grenadiers.

Au terme des 46 semaines (sous-officiers) ou des 68 semaines (officiers) que durent les stages de formation, les candidats sont promus au rang de sous-officier ou d’officier.

De plus amples informations au sujet de la sélection figurent sur le site SPHAIR.

Si vous êtes disposé dès le début de votre carrière militaire à acquérir de l'expérience en matière de conduite et à assumer des responsabilités pour vous-même et pour d’autres personnes, vous êtes peut- être un candidat susceptible d’assumer ultérieurement une fonction de cadre dans les formations de grenadiers.

L’échelonnement dans le temps et les contenus de l’instruction à la  fonction de chef de groupe et de chef de section sont les suivants :

Instruction des chefs de groupe:

  • 22 semaines d’école de recrues
  • 6 semaines d’école de sous-officiers, ensemble avec les aspirants officiers ;
  • 18 semaines de service pratique en tant que chef de groupe.

 
Instruction des chefs de section:

  • 22 semaines d’école de recrues
  • 6 semaines d’école de sous-officiers, ensemble avec les aspirants chefs de  groupe ;
  • 22 semaines d’école d’officiers ;
  • 18 semaines de stage et de service pratique en tant que chef de section. 

L’enseignement dispensé à l’école de sous-officiers et à l’école d’officiers doit permettre aux candidats sous-officiers et officiers de remplir leurs tâches avec compétence et leur apprendre comment transmettre de manière convaincante la signification des aspects généraux et spécifiques de l’instruction militaire. Dans ce contexte, le service comporte des exigences élevées pour chacun. La complexité des connaissances spécialisées à acquérir et les domaines d’activité des formations de grenadiers exigent par conséquent des aspirants cadres ayant des capacités au-dessus de la moyenne.En effet, les sous-officiers et les officiers des grenadiers conduisent toujours leurs hommes en ontrant personnellement l’exemple.

Les participants à ce cours doivent être en mesure :

  • D’appliquer les connaissances de bases permettant de vivre et de tenir bon dans la nature ;
  • D’adopter sur une longue durée le comportement de base dans les domaines «vivre», «combattre» et «survivre»;
  • De conduire une petite formation dans des conditions rudimentaires.

 
L’ensemble du cours se déroule dans la nature. Chaque journée comporte différentes séquences d’instruction dans le domaine technique. La nuit il est fait appel aux connaissances dans les domaines « vivre » et « tenir bon ». Les patrouilles d’exploration sont conduites à tour de rôle par les participants. Pendant toute la durée du cours, des militaires professionnels du Centre d’instruction des forces spéciales instruisent et encadrent les détachements.


En plus des écoles de cadres, le CI FS organise des stages de formation techniques au cours desquels les futurs commandants de compagnie, commandants de bataillon et officiers d’état-major sont instruits à leur fonction prévue. Les cours suivants sont proposés :

  • SFT I fs partie 1 (futurs cdt cp) ;
  • SFT I fs partie 2 (futurs cdt cp) ;
  • SFT II fs (futurs commandants de bataillon et officiers d’état-major) ;
  • SFT A/B fs (futurs officiers d’état-major).

 

SFT I fs 1ère partie

Ce stage est destiné aux futurs Commandants de compagnie du CFS.

A la fin du SFT I fs (1ère partie) les participants sont en mesure:

  • De mettre en œuvre le processus de planification de l’action de manière indépendante et conséquente, incluant toutes les étapes pratiques, de la conception d’un ordre écrit à la donnée d’ordres orale, selon la COEM 17;
  • D’expliquer et appliquer sans fautes toutes les formes d’engagements, de l’Action Directe (coup de main, raid, embuscade) ainsi que de la Roconnaissance spéciale du CFS;
  • D’utiliser la plateforme de conduite CPF-B sans fautes;
  • D’expliquer le développement des formations du CFS pour les cinq prochaines années.




SFT I fs 2e partie

A la fin du SFT I (2ème partie), les participants sont en mesure de conduire des exercices jusqu’à l’échelon section :

  • Planifier des exercices selon le règlement de méthodologie de l’instruction;
  • Mettre en place et conduire dans le terrain des exercices en appliquant et respectant en tout temps les prescriptions de sécurité (générales, des armes, des systèmes et des processus spécifiques aux infrastructures) et dans le respect de la situation (de l’instruction au combat, jusqu’à la conduite et la critique d’exercices, en passant par la donnée d’ordres et la synchronisation des cadres);
  • Evaluer, juger et critiquer selon les principes d’engagement.


SFT II fs

Ce stage technique est destiné aux futurs Commandants de bataillon et
Commandants de bataillon remplaçants du CFS.

A la fin du SFT II fs, les participants sont en mesure :

  • De mettre en œuvre le processus de planification de l’action de manière indépendante et conséquente, incluant tous les documents, y compris la conception d’un ordre et la donnée d’ordres orale, selon la COEM 17
  • D’expliquer et appliquer à leur niveau sans fautes toutes les formes d’engagements, de l’Action Directe (coup de main, raid, embuscade) ainsi que de la Reconnaissance spéciale du CFS ;
  • D’expliquer les contenus du Concept d’engagement du CFS et les directives pour la disponibilité des formations (dir dispo fo) ainsi que le cycle de formation tactique ;
  • D’expliquer le développement des formations du CFS pour les cinq prochaines années
  • D’utiliser la plateforme de conduite CPF-B sans fautes 


SFT A/B fs

Ces stages techniques sont destinés aux officiers et sous-officiers des Etats majors.
 
A la fin du SFT A/B fs, les participants sont en mesure :

  • De mettre en œuvre le processus de planification de l’action dans leur fonction de manière indépendante et conséquente, incluant tous les documents, y compris la conception d’un ordre et la donnée d’ordres orale, selon la COEM 17, en mettant l’accent sur l’appréciation de la situation et le développement des concepts;
  • D’expliquer et appliquer à leur niveau sans fautes toutes les formes d’engagements, de l’Action Directe (coup de main, raid, embuscade) ainsi que de la Reconnaissance spéciale du CFS et de tirer les conséquences pour leur fonction;
  • D’expliquer le développement des formations du CFS pour les cinq prochaines années;
  • D’utiliser la plateforme de conduite CPF-B sans fautes 


Les cadres qui complétent leur service pratique au CI FS bénéficient d'une formation large et intensive. Les domaines suivants sont concentrés ici:

  • Conduite;
  • Conduite par objectifs et mise en pratique de la planification de l’action ;
  • Éducation;
  • Planification;
  • Instruction;
  • Qualifications et procédures disciplinaires;
  • Marche du Service (procédures et responsabilités, service de garde);
  • Services techniques (services administratifs, les services sociaux, la circulation et le transport, services matériel et munition, services médicaux).

Le service pratique est taillé sur mesure pour les fonctions de conduite respectives et se concentre sur l'essentiel. L'attention est portée sur les capacités et les besoins individuels des participants, de sorte qu'ils soient idéalement préparés pour leur fonction prévue.

Informations

Séances d’information

Les personnes intéressées qui souhaitent apprendre à connaître en quoi consistent le stage de formation de grenadier et le stage de formation d’éclaireur parachutiste ont la possibilité de s’informer de visu sur place, à Isone.

Pendant la journée des familles, les participants au stage de formation présentent dans le cadre d’impressionnantes démonstrations leur savoir-faire et ce qu’ils ont appris. Une séance d’informations pour les futures recrues du CI FS a également proposée ce jour-là. Avant et après cette manifestation, les intéressés ont la possibilité s’assiter de près à l’instruction dispensée au CI FS.

Journée des familles

Les prochaines journées des familles auront lieu le:

  • 17 mai 2024
  • 08 novembre 2024

Média

Touch the limits - Les éclaireurs parachutistes

Gadgets

Association Pro AZ SK

Collection des grenadiers et grenadiers parachutistes

L'association "Pro AZ SK" fut à l'origine de la création de la collection. En plus du soutien matériel et financier prévu dans les statuts de l'association, son entretien est garanti notamment grâce au travail de divers employés, anciens employés ainsi que des amis/sympathisants du Centre d'instruction des forces spéciales.

La collection contient actuellement exclusivement des pièces originales depuis la création des grenadiers en 1942 jusqu’à Armée 61.
L’évolution sera répartie en quatre plateformes différentes depuis le cap Brunner et la démonstration de 1942 sur le Schwägalp, jusqu’à Armée 61, avec la cp gren 3 et la formation de la cp de grenadiers parachutistes 17, en passant par la cp gren 33 pendant la Deuxième guerre mondiale.

La collection prévoit ensuite d’aborder le développement des grenadiers dans Armée 95 et Armée XXI avec chaque fois trois nouveaux tableaux à compléter. Puis, elle s’achèvera sur « 75 ans des grenadiers » et « 50 ans des grenadiers parachutistes ».

Journée annuelle avec nouveautés et festivité pour amis, camarades ou personnes intéressées, seulement après inscription préalable.
Inscription jusqu’à deux semaines à l’avance au plus tard : sammlung-azsk.ksk@vtg.admin.ch

Journée Portes ouvertes
Chaque jour de 13h00 à 17h30

Visites guidées pour sociétés militaires et / ou camarades
Une visite guidée dure environ 45 minutes et est gratuite. Des personnes individuelles ou des groupes jusqu’à vingt personnes peuvent, pour vingt francs par personne, prendre le repas régulier de la troupe (heures des repas 11h45 ou 17h45).

Pour des visites guidées de lundi à jeudi, il faut s’inscrire six semaines à l’avance.
Pour des visites guidées le vendredi ou le samedi, il faut s’inscrire six mois à l’avance.

Il n’y a aucune visite guidée en juillet, août et décembre pour cause d’exercices d’engagement.

Nous faisons appel à votre soutien pour que la collection puisse continuer de grandir.
Nous vous confirmerons chaque don reçu. Nous garantissons que toutes les pièces reçues seront soigneusement conservées ; nous ne pouvons toutefois pas garantir que toutes les pièces seront exposées en permanence.
En principe, nous n’admettons que des donations.
Des retraits sont possibles.

Voici la liste des objets que nous recherchons :
Armes
Nous acceptons des armes d’ordonnance et des armes étrangères depuis 1930. La livraison doit être conforme aux dispositions usuelles.
Munition
Pièces de collection inertes ou munition de manipulation, mines en particulier.
Equipement et uniformes
Uniformes et équipements, en particulier de la Deuxième guerre mondiale ainsi que tenues A et B, tenues de combat 70, caisses d’officier et paquetages.
Objets de collection personnels
Souvenirs des grenadiers tels que drapeaux, fanions, montres, couteaux, etc.
Nous pouvons numériser des photos ; les originaux seront retournés à leurs propriétaires.

Contact : sammlung-azsk.ksk@vtg.admin.ch

Dons en espèces
Banca Raiffeisen del Vedegggio
IBAN: CH43 8028 3000 0046 2609 6
Associazione Pro AZ SK
Collezione granatieri e granatieri esploratori

Caserma
6810 Isone

Remerciements
Nos sincères remerciements s’adressent aux nombreux donateurs privés, au Musée national, au CME, à l’OCMHA, à L’HAMFU et à la fondation HAM. Cette collection n’aurait pas pu être réalisée sans leur précieux soutien technique, financier et matériel.


Centre d’instruction des forces spéciales (CI FS) Caserma
CH-6810 Isone
Tél.
+41 58 461 85 11

E-Mail

Centre d’instruction des forces spéciales (CI FS)

Caserma
CH-6810 Isone

Voir la carte