print preview

Militaire contractuel sport d'élite

mac20220614_141
Zeitmilitär Spitzensportler Livio Wenger, Amy Baserga, Fadri Janutin, Melanie Hasler, Natalie Maag, Nadja Kälin, Sina Siegenthaler, Moritz Boll, Talina Gantenbein, Foto: BASPO / Charlène Mamie

L’armée compte 18 postes à 50% pour militaires contractuels sport d’élite. Cet engagement à 50% a pour but d’aider les athlètes à décrocher un diplôme voire une médaille aux Jeux olympiques.

Au terme de chaque cycle olympique (JO d’été ou JO d’hiver), le commandement l’école de recrues sport d'élite informe les différentes fédérations sportives des places disponibles et leur donne la possibilité (d’entente avec les athlètes et les entraîneurs) d’annoncer les éventuels militaires contractuels. Ensuite, l’armée choisit, en collaboration étroite avec Swiss Olympic, les athlètes qui seront invité-e-s à un entretien de sélection à Macolin pour devenir militaire contractuel. Un comité, composé d’un représentant de l’armée et d’un représentant de l’OFSPO, approuve alors les nouveaux postes.

  • Le candidat a accompli l’école de recrues sport d’élite (et éventuellement le premiers cours de répétition en vue des JO).
  • Il pratique un sport individuel (ou un sport par équipe de 2 personnes au maximum) et il est membre d’une fédération de Swiss Olympic.
  • Il dispose d’un grand potentiel pour obtenir un diplôme ou décrocher une médaille aux JO d’été, aux JO d’hiver ou lors des Championnats du monde.
  • Il dispose d’un bon certificat de performance international (il a obtenu de bons résultats internationaux).
  • Il collabore étroitement avec l’OFSPO (recours au SOMC, entraînement à Macolin / Tenero, subvention pour la participation à d’importantes manifestations sportives, etc.).
  • Il est titulaire d’une carte Swiss Olympic (or, argent ou éventuellement bronze).
  • Il a le statut de «Top Athlete» auprès de Swiss Olympic.
  • Il profite au maximum des cours de répétition de l’armée en vue des JO / Championnats du monde.
  • Il donne la priorité absolue au sport d’élite dans sa vie.
  • Ses expériences avec la fédération / l’armée / Swiss Olympic et l’OFSPO ont jusqu’à présent toujours été positives.
  • Il a planifié en détail avec sa fédération sa carrière et ses objectifs intermédiaires jusqu’aux JO d’été, aux JO d’hiver ou aux Championnats du monde.
  • Sa fédération fournit des entraîneurs hautement qualifiés et un contexte professionnel.
  • Il est disposé à représenter régulièrement l’armée, en tant qu’employeur, auprès des médias et donne clairement son accord à ce sujet (identification en tant que militaire contractuel sportif d’élite de l’armée).
     

 

Militaires contractuels Paris 2024

Angelica Moser
Saut à la perche
angelica-moser.com

mac20220113_320

Dimitri Marx
Canoé
@dimitri_marx98

mac20220113_210

Joel Roth
VTT
joel-roth.ch

mac20220113_216

Max Studer
Triathlon
studertri.ch

Christen_Nina_Uniform2023_

Nina Christen 
Tir sportif
ninachristen.ch

mac20220113_331

Roman Röösli
Aviron
romanroeoesli.ch

mac20220113_312

Sascha Lehmann
Escalade sportive
sascha-lehmann.ch

mac20220113_204

Simon Marquart
BMX
@simonmarquart179

Stefan Reichmuth
Lutte
stifi.ch

Militaires contractuels Milan 2026

mac20220614_577

Amy Baserga
Biathlon
amybaserga.com

mac20220614_609

Fadri Janutin
Ski Alpin
fadri.janutin.ch

Wenger_Livio_Uniform2023

Livio Wenger
Patinage de vitesse
liviowenger.ch

mac20220614_625

Melanie Hasler
Monobob
bobteamhasler.ch

mac20220614_361_1

Moritz Boll
Snowboard Freestyle
moritzboll.com

mac20220614_425

Nadja Kälin 
Ski de fond
nadjakaelin-swissski.ch

mac20220614_351 - Kopie

Natalie Maag
Luge
nataliemaag.ch

mac20220614_409

Sina Siegenthaler
Snowboard Cross
sinasiegenthaler.com

gantenbein

Talina Gantenbein 
Ski Cross
talinagantenbein.ch

Zeitmilitär-Spitzensportler können künftig ein Teilzeitstudium absolvieren

27.09.2022 – Die bei der Armee als Zeitmilitär angestellten 18 Spitzensportlerinnen und Spitzensportler können künftig im Rahmen ihrer Teilzeitanstellung bei der Armee neben dem Sport ein Teilzeitstudium absolvieren. Diese Möglichkeit wurde geschaffen, da neue, flexible Unterrichtsformen die Vereinbarkeit von Spitzensport und Studium deutlich verbessert haben.

Medienmitteilung