print preview

Retour Commandement des Opérations


Flight Operations Officer auprès de la SWISSCOY – un engagement de haut vol

L’officier spécialiste Patrick Eckert est un passionné d’aviation. En tant que Flight Operations Officer (FOO) de l’aérodrome militaire de Slatina, il veille à ce que les opérations de vol s’y déroulent avec ponctualité et en toute sécurité. Dans ce reportage, il nous en racontera davantage sur sa personne et sur les spécificités de sa fonction.

06.09.2023 | Interview menée par l’of spéc Xhetare Rexhaj, of presse et information, SWISSCOY 48

Flight Operations Officer: L’officier spécialiste  Patrick Eckert.
Flight Operations Officer: L’officier spécialiste Patrick Eckert.

Patrick Eckert, d’où venez-vous et comment vous êtes-vous familiarisé avec le rôle que vous jouez ici ?
J’ai grandi à Frick, dans le canton d’Argovie. Cette commune se situe exactement à mi-chemin entre Bâle et Zurich. Cela fait déjà un certain temps que je suis engagé ici, au sein de la SWISSCOY. J’ai vécu intensément mes premiers jours au Kosovo ; la vie dans un camp militaire international diffère totalement de celle que l’on mène dans une caserne en Suisse. Au bout d’une semaine, j’avais déjà pris tous mes repères et me sentais parfaitement à l’aise, en particulier grâce à l’esprit de camaraderie qui règne au sein du contingent 48 de la SWISSCOY.

Que faisiez-vous avant d’être engagé au Kosovo ?
L’année dernière, j’ai achevé mes études en aéronautique auprès de la Haute école zurichoise de sciences appliquées (ZHAW) à Winterthour, puis travaillé quelque mois dans une administration en tant qu’employé de commerce, la première profession que j’ai apprise. En février, je suis entré en service à Stans-Oberdorf pour suivre le cours d’instruction qui m’a conduit ici.

Quelles sont les tâches propres à votre fonction de FOO ? 
L’APOD (Airport of Disembarkation) de Slatina constitue une sorte de passage obligé pour tous les transports de troupes et de matériel à destination ou en provenance de Pristina par les voies aériennes. L’équipe de l’aérodrome se charge principalement de l’enregistrement de tous les vols effectués par les nations de la KFOR. En tant que FOO, je gère les créneaux horaires de l’aérodrome. Je vérifie si les plages horaires demandées par l’une ou l’autre nation pour effectuer ses mouvements aériens sont encore disponibles. Puis, j’informe nos Ground Handler, c’est-à-dire le personnel au sol de l’aérodrome, de chaque atterrissage prévu. Cela devient particulièrement intéressant lorsque les nations doivent, l’une après l’autre, transporter beaucoup de monde et de matériel.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vouloir relever ce défi ?
Cela faisait longtemps que je pensais à effectuer un engagement militaire dans un contexte international. Lorsque deux de mes camarades d’études se sont engagés dans la SWISSCOY, qui plus est dans la même fonction que moi pour l’un d’entre eux, j’ai réalisé que j’avais aussi envie d’envoyer mon dossier de candidature.

Que faites-vous pendant votre temps libre ? 
J’aime beaucoup bouger et je pratique volontiers des sports d’endurance tels que la course à pied et le cyclisme. Autrefois, je jouais souvent et volontiers au badminton. Aujourd’hui, j’ai malheureusement moins de temps à consacrer à cette activité, mais je suis toujours heureux d’échanger quelques sets lorsque l’occasion se présente. En hiver, c’est souvent sur les pistes de ski que l’on peut me trouver.

Jobs in der Friedensförderung


Retour Commandement des Opérations