print preview

Objectifs et stratégie de l’Armée suisse du futur

Pour pouvoir protéger la Suisse et sa population à l’avenir aussi, l’armée doit renforcer systématiquement sa capacité de défense dans tous les espaces d’opération. Les objectifs et la stratégie ont été consignés par écrit pour expliquer comment y arriver. Le rapport fixe trois lignes stratégiques en précisant les coûts qui en découlent.

Fernglas_Vorausblick 1

L’Armée suisse s’intéresse à l’évolution de la situation en matière de sécurité et aux menaces futures, comme le montre le point 5 de la vision 2030 (« Prête à affronter la menace »). La guerre en Ukraine n’a fait qu’accroître l’urgence de mettre ces grandes lignes en œuvre. Pour pouvoir continuer de remplir sa mission de protection du pays et de sa population, l’armée doit renforcer de manière globale, moderne et surtout cohérente sa capacité de défense dans tous les espaces d’opération (sol, air, cyberespace, espace électromagnétique, espace exoatmosphérique et espace de l’information). Le commandement de l’armée a décidé comment il entendait le faire, dans quels objectifs et avec quelle stratégie, dans un rapport qui fixe trois lignes stratégiques.

L’Armée suisse veut

1. poursuivre un développement adaptatif des capacités militaires

  • pour tenir compte de l’évolution rapide de l’environnement et des facteurs imprévisibles du contexte de sécurité,
  • pour apprendre en franchissant des étapes bien définies et se développer en toute flexibilité,
  • pour rester performante en tant que système global équilibré pendant qu’elle se développe,
     

2. saisir les chances offertes par le progrès technologique

  • pour augmenter sa performance globale en se procurant des informations plus complètes et de meilleure qualité sur la situation, en obtenant une longueur d’avance sur l’adversaire en matière de savoir et de décision, et en agissant plus rapidement et avec plus de précision à plus grande distance,
  • pour réduire les risques encourus par les militaires durant le combat,
  • pour optimiser les processus grâce à la digitalisation, à la robotique et à l’intelligence artificielle et utiliser ainsi les ressources de manière plus efficace ou à d’autres fins,
     

3. intensifier la coopération internationale

  • pour profiter des expériences et des standards d’autres forces armées et contribuer, avec ses capacités, à la sécurité en Europe,
  • pour disposer de possibilités supplémentaires, en particulier dans les domaines de l’entraînement et des acquisitions.

 

Informations complémentaires sur les objectifs et stratégie de l’Armée suisse du futur

Documents

81_298_f_Zielbild-und-Strategie_2023.indd

Commander gratuitement des exemplaires imprimés de la brochure.

Vidéos

Défendre signifie combattre, aide et protéger dans le même secteur au même moment

Mini-drones, terrain bâti et conflits hybrides : les forces terrestres font face à de multiples défis. Dans ce contexte, la conduite détermine le succès ou l’échec de la mission. Elle fait également partie des objectifs de l’Armée suisse du futur, qui reposent sur des bases politiques. Voici le lien vers la vidéo du commandant des Forces terrestres.

La coopération internationale renforce l’autonomie dans la capacité de défense, et ce dès l’entraînement.

Des entraînements plus exigeants, une offre de formation numérique, des déroulements plus efficaces : le chef du commandement de l’Instruction sait exactement la forme que l’instruction doit prendre à l’avenir, et elle passe notamment par l’intensification de la coopération internationale. La vidéo se trouve dans le dossier web.

La coopération internationale renforce la capacité de défense

Les Forces aériennes doivent se redéfinir et cela ne date pas de l’introduction du F-35 A et du système de défense aérienne Patriot. Les coopérations internationales restent un enjeu majeur : elles renforcent la capacité de défense. Vous trouverez une vidéo concernant les déclarations du commandant des Forces aériennes dans le dossier Web.

Le chef EM A s’exprime sur la modification de l’organisation de l’armée

L’État-major de l’armée soutient le chef de l’Armée dans sa tâche de conduite du Groupement Défense. A l’avenir, l’accent ne sera plus mis sur de grandes réformes mais sur un développement continu et adaptatif. La vidéo avec les explications du chef de l’État-major de l’armée et toutes les informations sur l’armée du futur se trouvent dans le dossier web.

La défense au cœur des activités du commandement des Opérations

La capacité de défense est au cœur de l’armée du futur. Le chef du commandement des Opérations, le commandant de corps Michaud, présente les principaux éléments permettant d’axer les activités de la troupe et les travaux des états-majors sur la défense. L’interview et toutes les informations sur l’armée du futur se trouvent dans ce dossier web.

Le commandement Cyber, système nerveux central de l’Armée suisse

En tant que première ligne de défense, le commandement Cyber est engagé 24 heures sur 24 : en effet, le cyberespace et l’espace électromagnétique ne connaissent ni frontières nationales ni heures de bureau. La vidéo contenant les explications du chef de projet sur l’armée du futur et sur le commandement Cyber se trouve dans le dossier web.

Le chef BLA s’exprime sur la logistique du futur

La transformation numérique de la logistique de l’armée est l’un des défis à relever pour l’armée du futur. La vidéo contenant les explications du chef de la Base logistique de l’armée à ce sujet et toutes les informations sur l’armée du futur se trouvent dans le dossier web.

La doctrine de l’armée

La doctrine de l’armée est étroitement liée aux objectifs et à la stratégie pour la montée en puissance de l’armée. Ce qu’elle contient est expliqué plus précisément dans cette vidéo.

Le chef de l’Armée présente les problèmes identifiés

Dans le travail d’un état-major militaire, chaque concept et chaque mesure se fondent sur l’identification des problèmes. Dans cette vidéo, le chef de l’Armée présente les problèmes qu’il a identifiés dans la situation actuelle de la Suisse. Son analyse constitue le fondement de la stratégie de l’armée du futur. >> vers la vidéo

Points forts de la journée d’information Armée suisse du futur

Montée en puissance : objectifs et stratégie - Indications et informations du commandement de l’armée. Le commandant de corps Thomas Süssli, chef de l’Armée, et le commandement de l’armée présentent leur conception de l’Armée suisse du futur. La vidéo est un montage de la journée d’information Armée suisse du futur (ISAZ), qui a eu lieu en août 2023 sur la place d’armes de Kloten-Bülach en présence de représentants de la politique, de l’économie, de l’éducation et de l’armée.

« Le monde change » – l’armée s’adapte au contexte

Comment le monde évolue-t-il ? À quels développements l’armée doit-elle se préparer pour pouvoir garantir en tout temps la sécurité de la Suisse et de sa population ? En août 2023, le commandant de corps Thomas Süssli, chef de l’Armée, a répondu à ces questions en présentant ses objectifs et sa stratégie pour la montée en puissance de l’armée. Une vidéo sur les évolutions géopolitiques récentes dans le monde a été diffusée à cette occasion.

Le développement adaptatif des capacités militaires

L’armée a fixé trois lignes stratégiques pour renforcer sa capacité de défense. La première consiste à poursuivre un développement adaptatif de ses capacités militaires:

  • pour tenir compte de l’évolution rapide et des facteurs imprévisibles du contexte sécuritaire,
  • pour apprendre en franchissant des étapes bien définies, et se développer en toute flexibilité,
  • pour rester performante en tant que système global équilibré pendant qu’elle se développe.
     

Exploitation des opportunités offertes par le progrès technologique

L’armée a fixé trois lignes stratégiques pour renforcer sa capacité de défense. La deuxième consiste à saisir les chances offertes par le progrès technologique:

  • pour augmenter sa performance globale en se procurant des informations plus complètes et de meilleure qualité sur la situation, en obtenant une longueur d’avance sur l’adversaire en matière de savoir et de décision et en agissant plus rapidement et avec plus de précision à plus grande distance,
  • pour réduire les risques encourus par les militaires durant le combat,
  • pour optimiser les processus par la digitalisation, la robotique et l’intelligence artificielle et utiliser ainsi les ressources de manière plus efficace ou à d’autres fins.
     

Intensification de la coopération internationale

L’armée a fixé trois lignes stratégiques pour renforcer sa capacité de défense. La troisième consiste à intensifier la coopération internationale:

  • pour profiter des expériences et des standards d’autres forces armées et contribuer avec ses capacités à la sécurité en Europe,
  • pour disposer de possibilités supplémentaires, en particulier dans les domaines de l’entraînement et des acquisitions.
     

Journée d’information «Armée suisse du futur»

Montée en puissance : objectifs et stratégie - Indications et informations du commandement de l’armée. Le commandant de corps Thomas Süssli, chef de l’Armée, et le commandement de l’armée présentent leur conception de l’Armée suisse du futur. La vidéo est un montage de la journée d’information Armée suisse du futur (ISAZ), qui a eu lieu en août 2023 sur la place d’armes de Kloten-Bülach en présence de représentants de la politique, de l’économie, de l’éducation et de l’armée.

Communications

Messages