print preview

Retour Page d'accueil

L’Armée suisse participe à un exercice international de cyberdéfense

Berne, 20.04.2022 – La Suisse participe actuellement à l’exercice international de cyberdéfense « Locked Shields », organisé par le Cooperative Cyber Defence Center of Excellence (CCDCoE) à Tallinn. À cette occasion, les spécialistes cyber s’entraînent avec des équipes issues de 33 nations à se défendre contre des cyberattaques menées dans le cadre d’un conflit hybride.

Quelque vingt-quatre membres du bataillon cyber 42, les participants au stage de formation cyber de l’armée et les militaires de milice de l’état-major spécialisé cyber se sont préparés intensivement au scénario de l’exercice, en collaboration avec des spécialistes de la Base d’aide au commandement de l’armée (BAC). Durant cet exercice, ils doivent repousser ou neutraliser plus de 8000 attaques. L’accent est mis sur l’entraînement des capacités techniques, l’application des processus militaires dans le domaine de la cyberdéfense et le renforcement des compétences. Concrètement, le scénario prévoit également des attaques menées dans l’espace virtuel, dans le cadre d’un conflit entre deux nations totalement fictives. Durant cet exercice, les spécialistes cyber suisses ont pour mission de protéger les infrastructures informatiques centrales de l’une de ces nations contre les attaques de l’autre. Les infrastructures informatiques des réseaux d’approvisionnement en eau et en énergie, du secteur financier et de la défense nationale doivent être protégées. Afin de garantir la stabilité dans leur pays fictif, les spécialistes doivent dans cet exercice non seulement trouver et corriger les points faibles de leurs propres réseaux, mais aussi échanger avec leurs partenaires.

Un exercice international réunissant des équipes issues de 33 nations

L’exercice est dirigé par le Cooperative Cyber Defence Center of Excellence à Tallinn. Cette année, 33 nations se sont regroupées en 24 équipes dites bleues pour participer à l’exercice. L’exercice « Locked Shields » comporte également une composante stratégique, dans le cadre de laquelle des questions de gouvernance et de droit publics doivent être clarifiées. En participant à ces exercices, l’Armée suisse crée une plus-value importante pour les spécialistes cyber de la milice ainsi que pour la composante professionnelle.

Plus d'informations

Adresse pour l'envoi de questions

Stefan Hofer
Porte-parole de l’armée
+41 58 463 37 41

Editeur


Retour Page d'accueil