print preview

Coronavirus : l’armée adapte les services et les débuts d’ER

Berne, 08.01.2021 – Dans les mois à venir, l’Armée suisse se concentrera sur la lutte contre la pandémie. Ainsi, le premier trimestre 2021 verra principalement des cours de répétition organisés pour les formations qui peuvent contribuer à cette lutte. Par ailleurs, pour certaines des quelque 12 000 recrues attendues, l’école de recrues (ER) débutera le 18 janvier à domicile sous la forme d’un enseignement à distance.

Au cours des premiers mois de cette année, l’Armée suisse se concentre sur sa contribution à la gestion de la pandémie. Pour les cours de répétition, le plan des services a été conçu de telle sorte qu’au premier trimestre 2021, une disponibilité adaptée à la situation puisse être maintenue pour d’éventuels engagements au profit des autorités civiles. Environ deux tiers des cours de répétition initialement prévus pour cette période ont été reportés à plus tard dans l’année.

Début d’ER en enseignement à distance

En outre, l’armée veille à ce que les écoles de recrues soient organisées avec succès dans les conditions dictées par la pandémie. L’entrée physique dans l’école de recrues est échelonnée afin de s’assurer que toute recrue dont le test est positif au COVID-19 soit prise en charge de manière optimale et que des mesures d’isolement et de quarantaine appropriées puissent être mises en œuvre. Tous les cadres entreront comme prévu le 11 janvier. Dans une première phase, les recrues des écoles sanitaires et d’hôpital, entre autres, entreront en service le 18 janvier 2021 afin de pouvoir rapidement compléter leur instruction de base et être disponibles pour d’éventuels engagements au profit des autorités civiles.

Dans un deuxième temps, les autres recrues entreront physiquement dans les casernes le 8 février 2021. D’ici là, elles devront passer trois semaines à la maison pour acquérir de manière autonome des connaissances théoriques de base sur l’armée et la vie militaire quotidienne par le biais de l’enseignement à distance, ainsi que pour suivre un programme d’entraînement sportif. Le programme d’apprentissage est fourni aux recrues par l’armée. Le résultat de l’apprentissage est vérifié après l’entrée en service. Les jours passés en enseignement à distance, qui implique environ six heures d’autoformation et d’apprentissage par jour et quatre heures d’entraînement sportif par semaine, sont entièrement imputés en tant que jours de service.

Avec cette solution, d’une part, le soutien supplémentaire à court terme du système de soins de santé civil par des « helping hands » reste possible si nécessaire. D’autre part, la formation de la relève et donc la disponibilité à long terme de l’armée au profit de la sécurité de la Suisse demeurent garanties.

Tirer les enseignements de 2020

L’armée fonde ses mesures sur l’expérience acquise grâce à plus de 300 000 jours de service effectués en faveur des autorités civiles et à deux écoles de recrues menées avec succès en 2020 dans des conditions dictées par la pandémie de COVID-19. Toutes les prestations sont soumises à des concepts de protection, qui sont appliqués rigoureusement et adaptés à la situation en cas de besoin.

Le dossier consacré au coronavirus sur le site Internet de l’armée contient de plus amples informations sur le plan des services de l’armée pour le premier trimestre 2021 et les ajustements des écoles de recrues.

Plus d'informations

Adresse pour l'envoi de questions

MEDIAS:
Daniel Reist
Porte-parole de l’armée
+41 58 464 48 08

PERSONNEL DE L'ARMEE:
www.armee.ch/pers-a
+41 800 424 111

Editeur