print preview

Les ER d’été 2020 débutent sous régime de protection

Berne, 29.06.2020 – Afin de protéger quelques 12 500 recrues et cadres, les mesures de protection contre le COVID-19 préconisées par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et éprouvées lors des ER 1/2020 s’appliqueront pendant les écoles d’été, qui débutent ce lundi 29 juin 2020. Elles comprennent le maintien des distances et le respect strict des règles d’hygiène, voire le port du masque quand les circonstances l’imposent.

Le COVID-19 étant toujours présent, les mesures particulières d’hygiène et de comportement déjà mises en œuvre lors des ER 1/2020 doivent être appliquées de manière toujours aussi conséquente pendant les écoles de recrues et de cadres qui débutent aujourd’hui. Le concept de protection adopté par l’armée et approuvé par l’OFSP constitue la ligne directrice en la matière. Toutes les recrues et tous les cadres sont soumis à un test de dépistage du SRAS-CoV-2 dans le cadre de la visite sanitaire d’entrée obligatoire. Ces tests sont réalisés par un laboratoire civil, et les résultats seront disponibles au plus tôt à la fin de la première semaine d’ER.

Afin de réduire le risque de propagation du virus, les recrues et les cadres seront tenus de porter des masques de protection en permanence jusqu'à ce que les résultats des tests de dépistage soient connus. En outre, ils ne seront pas libérés avant le deuxième week-end.

Tous les militaires qui entrent à l’ER le 29 juin 2020 ont été informés à l’avance des mesures par une circulaire et ont également reçu deux masques de protection pour leur voyage jusqu’à la caserne. L’armée veillera à ce que toutes et tous disposent de masques de protection en suffisance. 

Les ER actuelles comptent 181 recrues féminines, soit presque autant que les ER d’hiver 2020 (184 recrues féminines). En incluant les cadres qui paieront leurs galons durant ces mêmes ER d’été, le nombre de femmes en instruction durant cette période s’élève à 314, soit environ 2,5 % de l’ensemble des recrues et des cadres. Ce pourcentage est beaucoup plus élevé que celui des femmes incorporées dans l’armée (0,8 %).

Assistance aux militaires

Les militaires qui ont besoin d’aide sont encadrés et conseillés sur les plans médical, spirituel, psychologique et social. Pour obtenir des réponses en cas de question ou de préoccupation, ils peuvent s’adresser directement au commandant, au médecin de troupe, à l’aumônier de l’école ou à l’Aumônerie de l’armée (0800 01 00 01), au Service psychopédagogique (0800 11 33 55) ou au Service social de l’armée (0800 855 844). Ce dernier se tient notamment à disposition pour tout problème financier.

Plus d'informations

Adresse pour l'envoi de questions

Stefan Hofer
Porte-parole
+41 58 464 48 08

Editeur