print preview

Retour Page d'accueil


Un atelier de l’ONU organisé en Suisse

Avec le Centre d’instruction SWISSINT, l’Armée suisse dispose d’un site de formation certifié par l’ONU. En tant que pays hôte, la Suisse peut ainsi offrir à l’ONU la possibilité d’effectuer ses propres cours sur la place d’armes de SWISSINT. Le dernier a eu lieu en mai 2023 et concernait un programme de l’ONU auquel la Suisse participe depuis 2016 déjà, d’où l’implication de notre pays dans son organisation.

18.05.2023 | Communication SWISSINT, Daniel Seckler

Atelier TPP de l’ONU en Suisse.
Atelier TPP de l’ONU en Suisse.

Depuis 2016, l’Armée suisse participe au Triangular Partnership Programme (TPP) de l’ONU. L’objectif de ce dernier est de former des unités du génie de forces armées d’États africains pour qu’elles puissent effectuer, dans le cadre de missions de promotion de la paix de l’ONU, des travaux de génie civil avec des éléments porteurs horizontaux et verticaux (construction, durcissement et renforcement de camps, de routes et d’aérodromes). Pour la mise en place et la réalisation de cours d’instruction et de perfectionnement destinés aux conducteurs de machines de chantier, un militaire suisse est régulièrement engagé comme officier de projet du TPP de l’ONU, par exemple au Kenya ou au Rwanda. C’est l’adjudant d’état-major Mattia Saglini, du Centre de compétences SWISSINT, qui occupe cette fonction, sous la responsabilité du colonel Markus Schefer, du domaine Relations internationales Défense (RI D).


Atelier TPP de l’ONU en Suisse

Du 14 au 17 mai dernier, le Triangular Partnership Programme Stakeholders Workshop s’est déroulé dans l’infrastructure de SWISSINT, sur la place d’armes de Wil, à Stans-Oberdorf. L’adjudant d’état-major Saglini était responsable de l’organisation générale pour le pays hôte. L’objectif de cet atelier consistait, pour tous les États participant au programme TPP, de mener, huit ans après son lancement, une analyse portant sur sa poursuite et son développement. Il s’agissait également de parvenir à un accord ouvrant la voie à la planification des travaux pour les années à venir. Pour ce faire, 32 représentants de 19 pays et de tous les continents – des civils ainsi que des militaires allant du capitaine au général quatre étoiles – se sont rendus en Suisse. Six responsables du programme basés au quartier général de l’ONU à New York ont également participé au cours. À la fin de l’atelier, l’adjudant d’état-major Saglini a tiré un bilan positif de l’expérience : « La préparation de cet atelier a été intense et les résultats obtenus sont très satisfaisants. Discuter avec les représentants des différentes nations et planifier ensemble la poursuite du programme s’est révélé absolument passionnant et très efficace. En organisant l’atelier dans l’infrastructure de SWISSINT, la Suisse a aussi pu montrer à l’ONU qu’elle est une partenaire fiable et compétente. » Une visite culturelle à travers Lucerne, en présence du remplaçant du chef du commandement des Opérations, le divisionnaire Stefan Christen, a également permis aux hôtes étrangers de se faire une idée de la Suisse.


Site certifié pour les formations de l’ONU

Avec le Centre de compétences et le Centre d’instruction SWISSINT, l’Armée suisse dispose d’un centre d’entraînement certifié par l’ONU, correspondant en tous points aux exigences de l’organisation internationale. Les cours de l’ONU effectués ces dernières années ont montré que l’infrastructure de la place d’armes de Wil, à Stans-Oberdorf, a prouvé l’efficacité des prestations de soutien de SWISSINT et son expérience internationale en matière de cours de l’ONU. Cette coopération établie sur la confiance permet à la Suisse et à l’ONU de profiter de leurs compétences respectives. Tandis que l’ONU peut utiliser le site d’instruction de SWISSINT, l’Armée suisse obtient en contrepartie l’accès direct au savoir-faire de l’ONU et aux contenus d’instruction les plus actuels, qui génèrent une plus-value, notamment en faveur de l’interopérabilité de l’Armée suisse. En 2019 déjà, un premier cours organisé par SWISSINT avait donné de bons résultats. Il en était ressorti que l’utilisation ultérieure de ce site serait dans l’intérêt aussi bien de l’ONU que de la Suisse et de son armée.
 

Liens

Travailler dans la promotion de la paix


Retour Page d'accueil