print preview

Retour Page d'accueil


La Suisse renouvelle l’accord de police aérienne avec la France

Le remplaçant du commandant des Forces aériennes suisses, le brigadier Werner Epper, et le général de la division de l’Armée de l’air française, Dominique Tardif, ont renouvelé le 18 octobre 2022, sur la Base aérienne de Meiringen – avec une visite sur l’Axalp au programme – la convention internationale sur l’accord de police aérienne entre la Suisse et la France. Cet accord bilatéral permet une collaboration transfrontalière harmonieuse dans le domaine du service de police aérienne et contribue ainsi pour une part importante à la protection de l’espace aérien et de la population.

18.10.2022 | Communication Défense, Nadine Schröder

Dominique Tardif, général de la division de l’Armée de l’air française (à gauche) et le brigadier Werner Epper, remplaçant du commandant des Forces aériennes suisses.
Dominique Tardif, général de la division de l’Armée de l’air française (à gauche) et le brigadier Werner Epper, remplaçant du commandant des Forces aériennes suisses. (©VBS/DDPS, Nadine Schröder)

L’adaptation de certains points opérationnels, techniques et administratifs de l’accord datant de 2004 était nécessaire. L’accord décrit la collaboration de base du service quotidien de police aérienne – comme l’interception et l’escorte d’un aéronef étranger égaré – au-delà des frontières respectives. Mais aussi le processus d’échange sur la situation aérienne ou l’utilisation de secteurs d’entraînement ainsi que les entraînements communs. L’accord d’origine était le premier de ce type conclu en Europe. Des accords semblables existent également avec nos trois autres voisins : l’Allemagne, l’Autriche et l’Italie.

L’Armée de l’air française et les Forces aériennes suisses travaillent la main dans la main

Les centrales d’engagement nationales des Forces aériennes suisses et de l’Armée de l’air française, responsables de la protection de l’espace aérien, collaborent quotidiennement. De surcroît, elles organisent régulièrement des exercices d’entraînement aux différents engagements de police aérienne. En cas d’événement important à proximité de la frontière, comme pendant des conférences, l’Armée de l’air française et les Forces aériennes suisses travaillent côte à côte pour garantir une protection aérienne appropriée du secteur concerné.

Protection de l’espace aérien

Les Forces aériennes assurent la surveillance permanente de l’espace aérien. Avec leurs avions de combat, elles veillent chaque jour au respect de la sécurité dans l’espace aérien, viennent en aide aux équipages d’aéronefs en détresse, interviennent en cas de violation de l’espace aérien, font respecter les restrictions de l’espace aérien pendant les conférences et protègent le secteur concerné contre des attaques aériennes. En période de tensions accrues ou dans le pire cas face à une attaque armée, les Forces aériennes doivent assurer la sauvegarde de la souveraineté sur l’espace aérien ou défendre l’espace aérien.


Retour Page d'accueil