print preview

Retour Page d'accueil


Succès trinational dans le domaine de l’exploitation des TIC

Le 21 octobre 2022, les pays DACH ont terminé avec succès l’exercice Common Roof. Une semaine durant, l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse se sont entraînées conjointement ; le scénario comprenait le maintien en fonction des réseaux de communication et la coopération dans leur gestion opérationnelle après un séisme. Dès le milieu de la semaine, les officiers généraux concernés ont eu l’occasion de constater le haut niveau de connaissance des troupes engagées.

31.10.2022 | Communication Défense, Andreas Müller

L’exercice Common Roof démontre la bonne collaboration entre les partenaires des pays DACH.
L’exercice Common Roof démontre la bonne collaboration entre les partenaires des pays DACH. ©VBS/DDPS, Andreas Müller

En octobre 2022, la Base d’aide au commandement (BAC) de l’Armée suisse a mené, de concert avec la Bundeswehr allemande et la Bundesheer autrichienne, l’exercice Common Roof. Les militaires concernés se sont préparés durant deux semaines à l’incident décrit dans le scénario, soit à un séisme à proximité du lac de Constance. Pendant la semaine d’exercice, ils ont eu pour tâche de recourir à des systèmes redondants, d’en maintenir le bon fonctionnement et de remédier aux éventuelles pannes des réseaux de communication. Bien qu’il ne s’agisse que d’un scénario fictif, l’exercice était très proche de la réalité. Christian Peier, responsable de l’instruction pour Common Roof, tire un bilan positif : « Dans la plupart des domaines, nos systèmes et processus ont fonctionné sans heurts ; dans d’autres, nous avons beaucoup appris et pu nous améliorer constamment au fil de l’exercice ». Il a surtout observé qu’il existait des synergies au niveau de la philosophie de l’instruction des trois nations et que le système de milice suisse avait une nouvelle fois fait ses preuves.

Nouveau système d’accompagnement pédagogique

Pour la première fois cette année, l’Armée suisse a utilisé un système d’accompagnement pédagogique. Les militaires de milice ont bénéficié des conseils du personnel civil de la BAC, qui les a aidés à se familiariser avec ledit système. Pour les deux assistants, Andreas Kipfer et Kevin Burri, les quatre semaines de collaboration ont été très instructives et probantes : « L’avantage de notre système de milice tient au fait que tous les militaires engagés ont suivi, dans le cadre de leur activité civile, un parcours informatique. Ils n’ont donc pas eu besoin de beaucoup d’explications », déclare Kipfer. Et son camarade d’ajouter : « En tant qu’assistants pédagogiques, nous avons également pu apprendre de ces militaires. L’un d’eux travaille par exemple pour le compte de l’entreprise qui a développé les principaux systèmes de l’armée ». MM. Kipfer et Burri ont vu leur souhait se réaliser : collaborer plus étroitement avec les éléments de milice qui comptent parmi les premiers bénéficiaires de leurs prestations ; ils ont ainsi pu se faire une idée de leur quotidien et mieux comprendre leurs besoins.

Les militaires qui ont utilisé ce système d’accompagnement pédagogique dressent eux aussi un bilan positif : c’est le cas du soldat Roth, engagé durant l’exercice comme Service Desk Manager/Analyst au Service Management and Control Operations Element (CSE). Ce service est le bureau de coordination auprès duquel les incidents survenus dans les trois pays en question sont signalés. Le soldat Roth estime que l’exercice Common Roof était très utile ; il déclare à ce sujet : « J’ai beaucoup appris en trois semaines ; également des choses que je peux mettre en pratique dans le privé. De plus, j’ai noué des liens avec de nombreuses personnes actives dans ma banche. »

Grande affluence au Common Roof 22

Nombre de représentants de diverses unités organisationnelles ont saisi la chance qui s’offrait à eux d’assister à cet exercice. Des visiteurs de marque autrichiens et allemands ont également été accueillis : le divisionnaire Vuitel, responsable du projet de commandement Cyber, a notamment reçu le major-général allemand Michael Färber et le brigadier autrichien Gerhard Weiner. Ensemble, ils ont suivi un programme chargé, au cours duquel ils ont visité les différents domaines impliqués dans cet exercice mené sur le territoire suisse. Au terme d’un après-midi riche en événements, les trois officiers généraux ont, eux aussi, fait le bilan. « Je suis impressionné par cet exercice et par les progrès accomplis depuis la première fois qu’il a été organisé, en 2014. Il s’agit maintenant de se demander comment le développer. La situation mondiale actuelle montre clairement qu’un tel exercice est pertinent ; il faut donc que la population soit sensibilisée et qu’elle comprenne l’importance de ces simulations », a déclaré le major-général Färber. Le brigadier Weiner, quant à lui, a souligné le haut degré de professionnalisme des participants : « C’est un projet important, qui nous permettra d’avancer tous ensemble ». Le divisionnaire Vuitel a conclu par ces mots : « L’union fait la force ; lors d’un tel exercice, nous n’évoquons pas uniquement l’interopérabilité, nous la vivons. »

Le 21 octobre 2022, Common Roof a pris fin, tout comme la responsabilité globale de la Suisse dans le cadre cet exercice. Il sera à nouveau organisé l’année prochaine, du 2 au 20 octobre 2023, cette fois sous la direction de l’Autriche.


Retour Page d'accueil