print preview

Retour Page d'accueil


Prolonger son engagement, c’est apporter son savoir et son expérience

L’officier spécialiste Marino Ricciardi a déjà effectué six engagements à la SWISSCOY. Actuellement, il est engagé en tant que quartier-maître (Qm) au sein du 46e contingent. Prolongeant son engagement, il fait bénéficier son contingent de son savoir et de son expérience. Sur le plan personnel, cela signifie pour lui de devoir prendre congé de ses camarades et de faire de nouvelles connaissances.

16.08.2022 | Officier spécialiste Norbert Jenal, of presse et info SWISSCOY 46

SCY_QM_4_Der Qm ist für die komplette Buchhaltung
L’of spéc Marino Ricciardi connaît la Swiss House et le fonctionnement du camp comme sa poche.

L’officier spécialiste Marino Ricciardi s’est habitué à perdre des camarades de vue lorsqu’il change de contingent et à devoir s’adapter au contingent suivant. Pragmatique, il résume la situation en quelques mots : « C’est comme ça et il y a dans chaque contingent des personnes avec lesquelles on s’entend bien. » Mais il a encore une autre stratégie pour tirer le meilleur parti de ces circonstances et maintenir son réseau : « Heureusement que le smartphone et les appels vidéo existent ! Je peux ainsi rester en contact avec ma famille et avec mes amis en Suisse. Quand je suis en vacances, je vois mes amis bien plus souvent que lorsque je reste en Suisse sur une longue période. » Au camp, l’of spéc Ricciardi entretient en outre de bons contacts avec les membres du contingent des autres nations. « Chez eux aussi, il y a beaucoup de soldats qui effectuent plusieurs engagements. Cela nous permet de nous comprendre et nous discutons de défis de toute sorte dans une perspective internationale. En outre, nous nous rencontrons dans les installations de subsistance, dans la rue ou pour jouer au beach-volley. Cela nous permet de rester en contact. »

Cuisinier de formation, l’of spéc Ricciardi a été chef de cuisine durant cinq ans en tant que militaire contractuel. Un ami lui avait parlé de la possibilité de participer à une mission de promotion de la paix. « Je voulais encore accomplir un engagement avant de terminer ma carrière militaire », dit Ricciardi en souriant. Durant l’hiver 2017-18, il a effectué son premier engagement en tant que chef du Chalet au sein du 37e contingent de la SWISSCOY dans l’ancien camp de Prizren. Depuis, la SWISSCOY a démonté le chalet et le National Support Element a été déplacé au camp Novo Selo, où il est stationné depuis le printemps 2018.

Après une brève interruption, Marino Ricciardi a souhaité renouveler l’expérience et s’est porté candidat pour participer au 40e contingent en tant que rempl chef Swiss House. À la suite de cette mission, il a pour la première fois prolongé son engagement et est devenu chef Swiss House auprès du 41e contingent, avant d’occuper la fonction de quartier-maître dans le 42e contingent. Après trois engagements consécutifs, il a décidé de retourner en Suisse. « Cela n’aurait pas été une bonne idée de rester trop longtemps en engagement. En effet, j’ai une famille, des amis et des loisirs que je n’ai pas du tout envie de négliger. »

De retour en Suisse, Marino Ricciardi a commencé une formation continue de moniteur de conduite qui, en raison de la pandémie de COVID-19, a été dispensée en ligne. Une fois son diplôme en poche, il a décidé de participer à un nouvel engagement, afin de se changer les idées après cette intense période d’apprentissage à domicile. Depuis octobre 2021, Marino Ricciardi est à nouveau au Kosovo, où il a tout d’abord assumé la fonction de rempl chef Swiss House, avant de prendre celle de Qm. « Grâce à mon bagage dans la gastronomie et mes engagements en tant que chef et rempl chef Swiss House, je peux me concentrer entièrement sur mes tâches de Qm et le travail d’état-major. » En qualité de Qm, Marino Ricciardi est responsable de la comptabilité de tout le contingent. Il est en outre le supérieur technique du fourrier et de tous les warrant officers, le chef Swiss House et l’interlocuteur pour tous les emplacements extérieurs et leurs organes de paiement et fait rapport au I8 du Centre de compétences SWISSINT.

« Les tâches du chef Swiss House, du rempl chef Swiss House et du quartier-maître ne peuvent pas être comparées. Comme je prolonge mon engagement et que j’ai de l’expérience dans toutes ces fonctions, je connais les rouages de la Swiss House et je peux donc comprendre les décisions qui sont prises. En cas de besoin ou lorsque l’équipe de cuisine est en vacances, je peux intervenir sur le champ et apporter mon aide à la Swiss House. » Dans sa fonction de Qm, l’of spéc Marino Ricciardi assure la liaison avec la KFOR. Ainsi, il a régulièrement affaire à des hôtes étrangers.

Du fait qu’il prolonge son engagement, il peut également tirer profit de ses connaissances dans son quotidien de quartier-maître. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé lorsque l’ambassade de Suisse à Pristina a demandé s’il était possible que le contingent lui apporte son aide lors des festivités officielles du 1er Août. « J’ai pu leur transmettre mes idées et mes recommandations, qui ont été bien reçues. Accompagné de cinq camarades du contingent, j’ai pu démontrer notre savoir-faire à la réception donnée par l’ambassadeur le jour de la fête nationale au parc des ours. Notre travail est reconnu et apprécié dans le contexte international. Je trouve ça vraiment génial. »

Il a un conseil pour les camarades qui effectuent leur premier engagement. « Moi aussi je manquais d’expérience au début et je n’ai pas toujours pris les bonnes décisions. L’important, c’est de se montrer compréhensif et d’apprendre de ses erreurs. Et surtout, d’être soi et de ne pas vouloir être ce que l’on n’est pas. » 


Retour Page d'accueil