print preview

Retour Page d'accueil


Cheffe des achats, le meilleur poste

Linda Berger est sergent-chef responsable des achats au sein du contingent 46 de Swisscoy. Cela fait près de dix ans qu’elle visait un engagement dans cette mission de promotion de la paix. Cette fois-ci ça a marché, et elle est très satisfaite du choix de sa fonction, qui lui permet d’avoir des contacts avec des fournisseurs au Kosovo, en Grèce et en Macédoine du Nord. Son travail est directement utile au contingent, et lui permet aussi d’apprendre à connaître la région et ses habitants.

22.06.2022 | Officier spécialiste Norbert Jenal, officier de presse SWISSCOY 46

SCY_CEinkauf_Linda
Linda Berger est responsable d’établir des documents douaniers pour les convois

Son attention a été attirée sur la mission alors qu’elle travaillait à Stans-Oberdorf à la préparation de l’habillement des futurs membres de Swisscoy. Linda Berger a en effet appris le métier de tailleuse et travaille pour la Base logistique de l’armée (BLA). Depuis, elle s’intéresse à cette mission de promotion de la paix, mais elle ne voulait pas n’importe quelle fonction, plutôt obtenir un poste tout à fait particulier. C’est pourquoi elle a fait des recherches sur le portail emploi et a continué à se concentrer sur son activité à la BLA. En parallèle de son activité, Linda Berger a achevé une formation continue d’employée de commerce technique, où elle a beaucoup appris sur les acquisitions. Vu ce diplôme complémentaire et son expérience professionnelle, Linda Berger dispose des atouts idéaux pour obtenir le poste de responsable des achats.

Elle a aussi été motivée par son chef à la BLA, qui a été commandant du contingent national (NCC) en 2019. Au printemps de l’année passée, le poste de cheffe des achats a été mis au concours. Voilà le poste de mes rêves, a-t-elle pensé. Elle a donc saisi sa chance, et déposé sa candidature. Malgré ces conditions optimales, Linda Berger n’était pas sûre d’être engagée. Le poste est en effet combiné avec la suppléance de la fonction de gestionnaire des opérations aériennes (air ops), et elle n’a pas vraiment de connaissances dans les questions liées à l’aviation. Elle est d’autant plus réjouie lorsqu’elle apprend qu’elle a été choisie. Et elle a donc confié ses responsabilités à son remplaçant. Linda Berger est justement en train de préparer, à la place du responsable actuel qui est en vacances, les vols aller et retour pour le prochain contingent, direction aéroport de Slatina.

En tant que cheffe des achats dans le secteur d’engagement, elle est compétente pour acquérir les divers articles nécessaires. Elle est aussi l’interlocutrice des fournisseurs, dans tout le pays. Sa fonction l’emmène parfois en Grèce ou en Macédoine du Nord. Elle y acquiert des biens qu’on ne trouve pas au Kosovo, ou des produits acheminés depuis la Suisse par voie maritime. Par exemple, elle a reçu récemment une livraison de 200 kg de fromage à destination du restaurant Swiss House, au Camp Film City.

Mais la cheffe des achats traite aussi d’autres aspects de la mission. Elle et son remplaçant s’occupent des documents nécessaires aux convois pour passer la frontière. Avant qu’un tel convoi quitte le Kosovo pour rallier la Suisse et Stans-Oberdorf, Linda Berger et son remplaçant établissent un manifeste décrivant la provenance des marchandises, des véhicules et l’origine du personnel. Ces documents, qui représentent un classeur complet pour chaque convoi, constituent pour ainsi dire le laisser-passer des conducteurs et conductrices, et leur permettent de traverser plusieurs pays.

Linda Berger travaille pour le bien du contingent. C’est l’officier logistique (S4) qui lui confie ses missions, en fonction des demandes et commandes reçues. Un spécialiste a parfois besoin d’un objet qu’elle doit chercher dans tout le pays. Comme une vis spéciale ou une scie à fil diamanté.

Il y a peu d’entreprises au Kosovo qui ont un site web sur lequel on peut faire des recherches en anglais. C’est pour cela que dans ces cas, il ne reste plus qu’à prendre un véhicule et visiter les quincailleries dans tout le pays. Exactement ce qui fait que Linda Berger apprécie cette fonction. Elle considère que c’est l’un des meilleurs postes au sein de Swisscoy. Cela lui confère le privilège de découvrir le pays et ses habitants, et de travailler avec eux. Elle a fait le bon choix. Et elle ne peut pas rêver d’un meilleur poste, précise-t-elle avec un regard malicieux.

Linda Berger est la première femme à occuper cette fonction, qui existe depuis le contingent 28. La plupart des fournisseurs sont eux aussi des hommes. Jusqu’ici elle n’a fait que de bonnes expériences. Tous la respectent, et l’acceptent. Beaucoup parlent d’ailleurs l’allemand. Quand elle passe la douane, elle doit parfois s’imposer un peu plus franchement, mais sinon la collaboration est très agréable.

Linda Berger est habituée au contexte militaire vu son précédent travail pour la BLA. Le cours de trois semaines dispensé à Stans-Oberdorf, portant sur une instruction militaire de base pour personnes non incorporées, est l’une des raisons de sa motivation pour un engagement Swisscoy. Cette formation a renforcé sa compréhension de la chose militaire, et lui a permis de grandir aussi sur le plan personnel. Aujourd’hui elle aborde toutes sortes de situations avec encore plus d’assurance. Il est certain que ceci constituera un atout pour son avenir professionnel. 


Retour Page d'accueil