print preview

Retour Page d'accueil


Le monument de l’armée à la mémoire des personnes décédées prend forme

En juin 2022, avec le soutien de la Formation d’application du génie et du sauvetage/NBC, armasuisse Immobilier a effectué un essai en vue de la mise en place d’un monument aux morts de l’Armée suisse. Celui-ci sera érigé au plus tôt en 2023 dans le périmètre du Centre d’instruction de l’armée de Lucerne (CIAL). L’armée disposera ainsi d’un lieu de recueillement.

28.06.2022 | État-major de l’armée, Fabienne Meyer

L’essai de mise en place de monumoira s’est déroulé devant le Centre d’instruction de l’armée de Lucerne et a impliqué la participation de quelque 120 militaires de la Formation d’application du génie et du sauvetage/NBC.
L’essai de mise en place de monumoira s’est déroulé devant le Centre d’instruction de l’armée de Lucerne et a impliqué la participation de quelque 120 militaires de la Formation d’application du génie et du sauvetage/NBC. ©VBS/DDPS, Stefan Meienhofer

À la suite d’une demande de l’Armée suisse, un mémorial sera créé sur le site du Centre d’instruction de l’armée de Lucerne (CIAL). Il rendra hommage aussi bien aux militaires morts qu’aux civils décédés lors d’accidents impliquant l’armée. Le projet lauréat monumoira, conçu par l’architecte Philipp Schallnau et l’artiste Andreas Schneider, prend désormais forme. En juin dernier, il a été temporairement modélisé au moyen de bandes, d’une stèle et d’une excavation de la pelouse afin d’avoir une idée des dimensions sur place.

Inscription gravée dans une bande en laiton

Le monument est constitué de deux éléments qui forment un ensemble. D’une part, une fine bande en laiton, enfoncée dans le sol, traverse tout le site du CIAL, figurant un coup du sort. De l’autre, tranchant avec l’horizontalité du premier élément, une stèle plaquée de laiton s’élance droit vers le ciel. Elle symbolise l’ancrage de l’Armée suisse dans le pays et le lien entre les plans terrestre et céleste. Le mémorial à proprement parler correspond à un encaissement de la pelouse près de la stèle qui laisse apparaître une inscription, dans les quatre langues nationales, gravée dans la bande en laiton.

Simulations de commémorations

Le 15 juin 2022, quelque 120 militaires ont participé à un essai de mise en place incluant plusieurs variantes de futures commémorations afin de tester les dimensions du monument et son effet. L’analyse des photos prises à cette occasion permettra à l’équipe de projet et aux planificateurs du mémorial d’ajuster le projet de construction et de poursuivre les travaux. La ville et le canton de Lucerne sont impliqués dans la phase actuelle. Les travaux de construction de monumoira débuteront au plus tôt en 2023. 


Retour Page d'accueil