print preview

Retour Page d'accueil


La Patrouille des Glaciers s’achève avec une victoire suisse

La Patrouille des Glaciers 2022, marquée par deux reports de course, s’est terminée en beauté à Verbier le 1er mai. Après un report de 24 heures causé par la météo, le départ a été donné à Zermatt samedi soir dans une ambiance folle qui manquait aux fans de la course. Cerise sur le gâteau : une patrouille suisse remporte la victoire, face à la patrouille italienne qui avait remporté l’édition 2018.

05.05.2022 | Comm PdG, Sdt David Wagnières

20220428_arrivée_Verbier_Sgt_Simon Brunet_4
©VBS/DDPS, PdG, Sgt Simon Brunet

 

Environ 1500 soldats de l'armée suisse ainsi que la police cantonale valaisanne, des instances civiles ainsi que de nombreux partenaires ont œuvré au bon déroulement de la Patrouille des Glaciers (PdG) 2022. Cette coopération permet de tester les capacités organisationnelles, logistiques et médicales à grande échelle. Le commandant de la Patrouille des Glaciers, Colonel EMG Roger Schwery, tient à remercier les militaires engagés en coulisses, sans qui cet événement n’aurait pas eu lieu. Il salue bien évidemment les nombreuses entités et partenaires civils et les patrouilleurs et leur public pour leur fidélité à la PdG.

Revanche du « Team 1 » pour 2018

Le trio de la patrouille Swiss « Team 1 », formé de Martin Anthamatten, Marti Werner et Rémi Bonnet s’est imposé sur la deuxième course Zermatt-Verbier ce dimanche premier mai. Ils ont bouclé le parcours en 6 heures 35 minutes et 56 secondes. Un peu moins de 9 minutes d’avance les séparaient de la patrouille italienne « C.S Esercito », formée de Michele Boscacci, Matteo Eydallin et Davide Magnini, qui ont bouclé le parcours en 6 heures 44 minutes et 40 secondes.

Pour rappel, en 2018, les patrouilleurs Michele Boscacci et Matteo Eydalli gagnaient la course (avec Robert Antonioli) avec un peu plus de 10 minutes d’avance que le « Swiss Team 1 ». Cette victoire, savourée par l’équipe suisse sur la ligne d’arrivée, a été saluée par leurs adversaires italiens.

La troisième équipe, italienne également et du nom de Lasportiva, a bouclé la course en 7 heures 17 minutes et 55 secondes. Le trio est formé par Filippo Beccari, Martin Stofner et Alex Oberbacher.

Equipes jeunes sur le podium

En ce qui concerne la deuxième course Arolla-Verbier, elle est marquée par un podium composé de trois équipes très jeunes. En premier, la patrouille suisse « Team Gruyere » composée de Léo Besson, Thomas Bussard et Robin Bussard boucle ce parcours en 3 heures 1 minute et 45 secondes.

Ils étaient suivis par la patrouille allemande « Youngsters » composée de Jon Kistler, Loïc Dubois et Finn Hösch, avec un temps de 3 heures 7 minutes et 19 secondes. En troisième, la patrouille suisse « Team Ski Alpi », composée de Louis Bétrisey, Tristan Gaspoz et Ambroise Repond termine en 3 heures 30 minutes et 53 secondes. Point notable, les neuf patrouilleurs de ce podium sont nés entre 2001 et 2003.

Parquée par un manque de neige

Les deuxièmes courses ont, comme les premières, été repoussées de 24 heures. En cause, une dégradation des conditions météorologiques provenant de l’ouest. De plus, l’accumulation nuageuse qui était attendue sur les sommets pour la journée de samedi risquait d’empêcher toute évacuation sanitaire par voie aérienne durant la course. Le départ a donc été donné le samedi 30 avril à 21h30 sur la place de la gare à Zermatt. Les patrouilleurs se sont élancés sous une faible pluie avec les encouragements des nombreux spectateurs.

Contrairement aux températures douces lors des premières courses, le jeudi 28 avril, la météo a été plus rude durant les deuxièmes courses. Le mercure indiquait moins de -20°C à Tête Blanche, point le plus haut du parcours (3650m). La PdG 2022 a également été marquée par un manque de neige, avec comme conséquence près de 14 kilomètres à parcourir à pied sur la totalité du parcours Zermatt-Verbier.

 

Retrouvez les résultats complets sur : www.pdg.ch/resultats

Photos


Retour Page d'accueil