print preview

Retour Page d'accueil


« La diversité des origines religieuses renforce nos compétences »

« Le cap Samuel Schmid dirige l’Aumônerie de l’armée. Il forme actuellement la première volée d’aumôniers musulmans, juifs et évangéliques. L’armée veut offrir une assistance spirituelle à tous les militaires, toutes confessions confondues. Le partenariat avec les communautés religieuses musulmane et juive existe déjà depuis un an. Les premiers aumôniers de l’armée entrent en fonction. »

12.05.2022 | Communication Défense, Gaby Zimmer

« En tant qu’aumôniers de l’armée, nous défendons les mêmes valeurs et la même attitude fondamentale. Nos différentes origines religieuses sont un enrichissement ». Capitaine Samuel Schmid, chef de l’Aumônerie de l’armée
« En tant qu’aumôniers de l’armée, nous défendons les mêmes valeurs et la même attitude fondamentale. Nos différentes origines religieuses sont un enrichissement ». Capitaine Samuel Schmid, chef de l’Aumônerie de l’armée ©VBS/DDPS Sabine Nüssli

Mon capitaire, les aumôniers de l’armée actuels ne peuvent-ils conseiller que des chrétiens ?

Samuel Schmid : L’aumônerie militaire est là pour tout le monde, que l’on soit chrétien, musulman, juif, bouddhiste, athée ou que l’on ait d’autres convictions. Tous les aumôniers de l’armée adoptent la même attitude de base à l’égard de leur interlocuteur : respect, estime et ouverture.

Pourquoi est-il important que les militaires parler avec des aumôniers de leur confession ?

Dans la plupart des cas, l’arrière-plan religieux de l’aumônier militaire ne joue aucun rôle. Mais dans certains cas, il est important pour les militaires d’être accompagnés par quelqu’un de la même religion qu’eux. Nous pourrons mieux répondre à ce besoin à l’avenir. De plus, il y a parfois des demandes spécifiques à la religion. La diversité des origines religieuses dans notre service renforce notre compétence.

En quoi les prestations des aumôniers de l’armée d’origine chrétienne, musulmane ou juive diffèrent-elles ?

Ils adoptent tous la même attitude de base, s’engagent à respecter les mêmes valeurs et la même vision de l’être humain, remplissent la même mission de l’armée, à savoir l’assistance spirituelle, et offrent les mêmes prestations de base. Si les aumôniers militaires constatent qu’ils ne peuvent pas répondre personnellement aux besoins de leur interlocuteur, ils peuvent faire appel à des aumôniers militaires issus d’autres horizons.

Comment les trois aumôniers d’origine musulmane, juive et évangélique atteignent-ils les militaires de ces confessions, qui sont répartis dans toutes les troupes ?

Ils ne s’occupent pas en premier lieu des membres de leur propre confession, mais sont affectés de manière fixe comme tous les autres aumôniers de l’armée et sont responsables de leur troupe ou de leur école. Ils sont toutefois disponibles pour des questions spécifiques à la religion. De telles questions peuvent être annoncées par l’intermédiaire de l’aumônier de l’armée concerné ou de notre numéro de piquet.

Comment avez-vous recruté ces trois aumôniers ?

Le chemin vers l’activité d’aumônier de l’armée passe par un processus de recrutement qui est le même pour toutes les personnes intéressées. Il comprend, outre une candidature détaillée et des références, la recommandation de la communauté religieuse concernée, un assessment exigeant et la réussite de notre formation.

Combien y a-t-il d’aumôniers de l’armée et combien d’entre eux sont de confesssion juive et musulmane ?

Au début de l’année, notre service auxiliaire comptait 171 aumôniers de l’armée, incorporés dans les Grandes Unités et les formations d’application, qui accomplissent leur service au profit des corps de troupe et des écoles. Dans notre stage de formation technique, qui compte 29 participants, deux sont d’origine juive et un de confession musulmane.

Prévoyez-vous de renforcer encore l’aumônerie ?

Nous recherchons des aumôniers qui apportent des compétences élevées issues de leur activité civile et qui se prêtent au service d’aumônerie dans l’armée. Dans ce contexte, une diversité d’origines religieuses est une ressource supplémentaire qui enrichit notre service. Je suis convaincu que les 19 partenariats actuels avec des églises et des communautés religieuses, ainsi que ceux qui suivront, contribueront à accroître la diversité et la richesse de notre service.

Comment fonctionne la collaboration ? Existe-t-il des divergences de vues sur les prestations de l’aumônerie militaire ?

Notre collaboration est très amicale, respectueuse et valorisante. Elle est ouverte aux opinions des autres, tout en étant contraignante par rapport à nos valeurs communes et à notre mission au profit des militaires.

Photos


Retour Page d'accueil