print preview

Retour Page d'accueil


SWISSCOY : planification des vols de ravitaillement

L’officier spécialiste Sasha Bonavia est opérateur aérien du 46e contingent de la SWISSCOY. Depuis le changement de commandement, à mi-avril 2022, il assure la planification et l’organisation des vols d’approvisionnement de la SWISSCOY à Pristina. Tombé par hasard sur l’offre d’emploi en question, il a tout de suite su qu’il était prêt à quitter la campagne bâloise pour assumer cette fonction. Alors que son premier engagement au sein d’une mission de promotion de la paix remontait à une vingtaine d’années, il rêvait de repartir et a donc déposé sa candidature.

27.04.2022 | Officier spécialiste Norbert Jenal, officier presse et information SWISSCOY 46

SCY_AirOps_Sasha edit (6)

En reprenant la fonction d’opérateur aérien, l’officier spécialiste Sasha Bonavia sait ce qui l’attend. Il a pu en faire l’expérience dans un premier engagement de promotion militaire de la paix. « Si j’ai choisi de postuler pour cette fonction précisément, c’est non seulement pour le côté humain, mais aussi pour tout ce qu’il y a autour, car l’aéronautique est ma passion. » L’ancien sergent-major chef se souvient parfaitement de son premier engagement. Il y a noué avec ses camarades des relations amicales solides, qui perdurent à ce jour. « Pour moi, c’est la plus belle expérience militaire que j’ai eu la chance de vivre. » Et il espère bien remettre ça avec ce nouvel engagement.

Quand j’ai vu l’offre d’emploi, j’ai su que c’était ma chance et je n’ai pas hésité longtemps.

 

En tant qu’opérateur aérien, Sasha Bonavia est la première personne que les passagers voient à leur arrivée, et la dernière lorsqu’ils embarquent à destination de la Suisse. « On peut donc dire que je connais les 195 membres du contingent de la SWISSCOY. » Titulaire d’une licence de pilote privée, il n’a jamais cessé de développer ses compétences dans le domaine de l’aéronautique depuis son apprentissage de mécanicien-électronicien sur aéronefs. Le dernier poste qu’il a occupé était celui de gestionnaire du changement chez Skyguide. Dans cette fonction d’intermédiaire entre civil et militaire, il représentait les intérêts de part et d’autre pour ce qui concerne la sécurité aérienne. Son expérience professionnelle dans le domaine de l’aéronautique fait de Sasha Bonavia un candidat idéal pour la fonction d’opérateur aérien de la SWISSCOY. « Quand j’ai vu l’offre d’emploi, j’ai su que c’était ma chance et je n’ai pas hésité longtemps. Heureusement, ma femme et mon employeur m’ont donné leur feu vert pour cet engagement de promotion de la paix. »

 

L’engagement proprement dit a débuté à la mi-avril, mais auparavant, Sasha Bonavia a rencontré la collègue qui l’a précédé dans cette fonction pour un échange d’expériences. « Cette phase de transmission et d’adaptation, HoTo comme on dit dans le jargon militaire, était très intense. Outre les connaissances techniques, ma collègue m’a donné plusieurs conseils pratiques. Des petites choses concernant, par exemple, les lubies de l’imprimante ou, plus important dans mon travail, le relationnel. » Outre ses propres connaissances en aéronautique, l’opérateur aérien du 46e contingent de la SWISSCOY apporte aussi son expérience de l’engagement. Sasha Bonavia a en effet accompli un service de promotion de la paix durant l’hiver 2002-2003. Dans le 7e contingent, il était alors remplaçant du chef de section de la section de transmission, là où s’effectue aujourd’hui encore le contrôle des mouvements (MOVCON). À l’époque, il n’y avait ni réseau mobile ni Internet au Kosovo. « Nous assurions le service radio des ambassades et les communications avec la Suisse par satellite », explique Bonavia en ajoutant : « À la fin de la guerre, la situation était de toute façon complètement différente. Les infrastructures du pays étaient en ruine, les bombardements avaient tout détruit. Au bord des routes, les champs de mines étaient encore nombreux. Aujourd’hui, la présence de la KFOR n’est plus aussi imposante. Cela m’a agréablement surpris. » En effet, le mandat de la KFOR a constamment été adapté à la situation.

Grâce à cette introduction de qualité, je me sens prêt pour l’engagement.

 

Sur la base aérienne de Slatina, près de Pristina, l’opérateur aérien est le coordinateur de SWISSINT, qui se trouve à Stans-Oberdorf où sont planifiés les vols. Au camp, il est l’administrateur qui organise les vols d’approvisionnement. Dans les deux cas, il est au service du contingent. Sasha Bonavia est le type d’homme calme, ouvert, qui apprécie la compagnie. Maintenant que le changement de commandement a été effectué et que sa collègue est repartie, l’opérateur aérien est désormais livré à lui-même. « Grâce à cette introduction de qualité, je me sens prêt pour l’engagement. Mais je suis bien conscient que, dans les semaines à venir, certaines choses risquent encore de m’échapper. Ce qui est important, c’est que je structure mon travail pour ne rien oublier. Ce sera mon grand défi au cours des premières semaines. L’objectif principal est que mes camarades de contingent puissent embarquer ponctuellement dans l’avion, et décoller à l’heure. »


Retour Page d'accueil