print preview

Retour Page d'accueil


L’armée a adapté ses mesures COVID

Suite aux décisions prises le 2 février 2022 par le Conseil fédéral, l'Armée suisse a adapté ses mesures de protection. L'article suivant donne un aperçu des réglementations applicables.

04.02.2022 | Communication Défense, Roland Studer

Recrue suisse lors de l’entrée en service.
Suite aux décisions prises le 2 février 2022 par le Conseil fédéral, l'Armée suisse a adapté ses mesures de protection. ©VBS/DDPS, Thomas Aemmer

Le 2 février 2022, le Conseil fédéral a décidé d'assouplir les mesures de protection contre le COVID pour la population civile. Il a notamment levé l’obligation de quarantaine-contact avec effet immédiat.

L’Armée suisse a adapté ses propres mesures de protection en fonction de cette décision. Valables depuis le 3 février 2022, les mesures décrites ici remplacent en partie les informations publiées avant cette date.

Les mesures et réglementations suivantes s'appliquent jusqu'à nouvel ordre :

  • L’obligation des quarantaines-contact est levée.
  • Les sorties sont toujours interdites. Cette interdiction s’applique à l’ensemble de l’armée, donc aussi bien aux écoles de recrues qu’aux cours de répétition. Les sorties restent limitées à l’enceinte des places d’armes et aux logements de la troupe. Pour se détendre et se divertir, les militaires de toutes les unités disposent de matériel de loisirs acquis spécialement à cet effet.
  • Le congé peut être échelonné. Cela signifie que les cadres et les recrues qui sont entrés à l’école de recrues le 10 ou le 17 janvier 2022 ont eu pour la première fois un congé du week-end lors de la cinquième semaine du calendrier. Par contre, les recrues qui ne sont entrées physiquement dans les ER qu’après l’enseignement à distance le 31 janvier 2022, auront droit à leur premier congé du week-end lors de la sixième semaine du calendrier. Pas de congé le week-end suivant. En fonction de l’évolution de la situation épidémiologique et du nombre de cas dans l’armée, il sera possible de passer ultérieurement à un rythme de congé hebdomadaire. En outre, tous les militaires seront testés avant leur départ et à leur retour de congé.
  • Les prescriptions de comportement et d’hygiène connues, déjà appliquées et encore plus importantes après la levée de la quarantaine-contact, telles que garder une distance minimale, porter correctement les masques FFP2, se laver ou se désinfecter soigneusement les mains et aérer régulièrement les locaux, continuent à être strictement respectées. Ces prescriptions sont appliquées de manière conséquente au sein de la troupe et font l’objet de contrôles réguliers.
  • L’État-major de l’armée et le Service sanitaire suivent et analysent en permanence l’évolution de la situation épidémiologique. Ce faisant, ils examinent également leurs bases afin de les réviser et d’en édicter de nouvelles si nécessaire. L’armée vérifie son concept de protection à la lumière de ces bases de façon à pouvoir l’adapter immédiatement si nécessaire.


Retour Page d'accueil