print preview Retour Page d'accueil

SWISSCOY Update - Section de pionniers : retour du matériel lourd

L’augmentation des effectifs à 195 militaires, décidée par le Parlement en avril dernier, entraîne aussi le retour du matériel lourd au sein de la Swisscoy. En effet, une part importante des postes supplémentaires a été attribuée aux pionniers qui assument à nouveau un rôle clé dans les travaux du génie et en faveur du détachement Freedom of Movement (FoMD). Il s’agit pour eux d’ouvrir des voies, au sens propre du terme.

10.12.2021 | Stefanie Waltenspül, officier spécialisé de presse et d’information du 45e contingent de la SWISSCOY

SCY_45_FOMD1
Au quotidien, les pionniers apportent leur soutien là où leurs compétences et connaissances sont demandées.

La section des pionniers du Joint Logistic Support Group est l’élément opérationnel à la KFOR, qui lui ordonne directement ses missions. Tant la section des pionniers que celle des transports et l’équipe d’élimination des munitions non explosées (EOD) sont à disposition du FoMD en tant qu’éléments non manœuvre (NMEFoMD). Ces éléments ne peuvent pas être engagés seuls en faveur du FoMD, sans protection de la Force ni prise en charge médicale, par exemple dans les cas où la liberté de mouvement ne peut plus être garantie à cause de barrages routiers qu’il importe donc de démanteler. Heureusement ces tâches ne sont pas forcément à l’ordre du jour. Au quotidien, les pionniers, dirigés par leur chef de section, le plt Dave Cohen, participent à des engagements très variés : ils effectuent des travaux d’entretien et d’aménagement du camp ou apportent leur soutien dans d’autres domaines où leurs compétences sont demandées. La section de pionniers réalise ainsi des projets dans le génie civil et le bâtiment, en s’occupant de tout, de la planification à la réalisation. Elle s’est par exemple chargée de rénover les installations de bunker du camp Novo Selo. Ces travaux, qui ont commencé durant le mandat du contingent 44, s’achèveront bientôt. Les membres de la section de pionniers sont des experts avec d’excellentes connaissances acquises dans le civil : ils sont électriciens, installateurs sanitaires, constructeurs métalliques, charpentiers ou maçons. « Ce réseau de spécialistes est un des avantages que nous procure le système de milice suisse ; il nous distingue au sein de la KFOR où nous sommes très appréciés », souligne le chef de section Dave Cohen.

Garantir un contexte stable (Safe and Secure Environment SASE) et assurer la liberté de mouvement au Kosovo en général et pour les troupes de la KFOR (en particulier le FoMD) en particulier font partie des missions de base de la KFOR. Dans le deuxième cas de figure, il s’agit en particulier de démolir des barrages routiers pour soutenir les forces locales. Dans ce cas, ce sont les éléments suisses qui prennent le relais au sein du FoMD. De telles situations sont régulièrement entraînées, comme mercredi dernier au camp Novo Selo. Les différentes nations de la KFOR participent à ces scénarios d’entraînement. Les figurants qui font semblant de manifester devant les barrages sont évacués par des militaires d’autres nations, qui procèdent ensuite au maintien de l’ordre (Crowd and Riot Control). Avant de s’occuper de l’obstacle, c’est à l’équipe EOD d’intervenir. Il s’agit aussi de spécialistes suisses qui recherchent d’éventuels explosifs dissimulés dans le barrage routier et les éliminent le cas échéant. Quand la voie est libre, le groupe de pionniers et celui de transport peuvent démanteler le barrage avec leurs machines spéciales et rétablir ainsi la liberté de mouvement. « Le défi lors de tels exercices est surtout de coordonner toutes les nations impliquées. Pour que cette collaboration fonctionne aussi sans problème en situation réelle, ces exercices sont organisés régulièrement », explique le plt Giuliana Schintu, cheffe remplaçante NMEFoMD. Ils n’ont pas toujours lieu dans un cadre international aussi vaste. Les spécialistes suisses effectuent en principe chaque semaine aussi des séquences d’entraînement plus restreintes qui mettent l’accent sur des aspects particuliers. Et lorsque le matériel lourd est engagé, on peut voir les visages des pionniers s’illuminer.